Le groupe tentaculaire Sinar Mas a détruit et continue de détruire des forêts

Forêts

Sinar Mas échoue à reverdir son image

Le groupe tentaculaire Sinar Mas a détruit et continue de détruire des forêts tropicales et des tourbières en Indonésie, ceci via ses différentes filiales de production d’huile de palme et de pâte à papier. C’est en fait l’une des conclusions qu’on pourrait tirer des résultats d’un audit commandé à deux cabinets indépendants par le groupe Indonésien il y a quelques mois pour tenter de reverdir son image.
En effet, le rapport publié par Sinar Mas ce mardi depuis Jakarta confirme en partie certaines des accusations portées par Greenpeace depuis plusieurs années contre le groupe.
Par exemple, sur 8 des 11 concessions forestières visitées par les auditeurs, la déforestation a eu lieu sans les permis exigés par les lois forestières indonésiennes.
De même, sur 7 de ces 11 concessions, la déforestation a eu lieu sur des zones de forêts dites à « haute valeur de conservation », abritant donc une biodiversité exceptionnelle et dont certaines servent d’habitat aux orangs outans.
Si le rapport confirme également que le groupe a détruit des zones de tourbières avant 2010, il montre aussi que des filiales du groupe ont continué dans cette logique de destruction en 2010, ce malgré les engagements pris par le groupe en novembre 2009.

Sinar Mas tente une véritable opération de « greenwashing », dit une chose tout en en faisant une autre…
Sinar Mas projette d’ailleurs d’étendre toujours plus ses plantations d’huile de palme dans la région du Kalimantan sur l’île de Bornéo ainsi qu’en Papouasie, l’une des dernières zones de forêts intactes d’Indonésie.
Alors qu’ils prétendent avoir pratiqué la déforestation uniquement sur des régions de forêts déjà dégradées, la véracité des données publiées avec force photos, cartographies et témoignages dans les rapports de Greenpeace montrent que le groupe a pratiqué et pratique toujours une destruction massive des forêts tropicales et des tourbières indonésiennes.
Certains clients du groupe comme Kraft, Nestlé ou Unilever ne s’y sont pas trompés et ont décidé de rompre leurs contrats avec le géant indonésien.

Nous publions ici un rapport complet qui résume les méfaits dont est coupable Sinar Mas et confirme les accusations dont le groupe tente de se laver.

Commentaires (39)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Bob

Tiens, j'ai du raté la rectification de la part de Greenpeace au sujet des mensonges évidents que j'ai cité. Quelqu'un peut-il m'indiquer où je peux trouver ça? Si rien n'a été rectifié, cela ne m'inciterait pas spécialement à chercher à contribuer à l'amélioration des documents de Greenpeace, puisque seuls les éléments (vrais ou faux) qui vont dans le sens de l'idéologie Greenpace y sont retenus....

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bob

François, votre idée est bonne. Mais je ne suis pas le seul ni nécessairement le mieux placé pour effectuer cette relecture que vous proposez. Greenpeace connait déjà tous les "stakeholders" du secteur forestier de RDC, les industriels forestiers, l'administration forestière, les gestionnaires forestiers, les ONG internationales et nationales, les Universités et centres de recherche, les bailleurs de fonds et institutions internationales. Je pense que ce serait en effet une bonne idée de les consulter avant toute publication d'un rapport concernant la RDC. Concernant les erreurs que j'ai mentionnées, j'espère qu'elles feront l'objet d'une rectification de la part de Greenpeace.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

francois

Bonjour Bob: quand vous trouvez dans un doc de Greenpeace des erreurs factuelles flagrantes, telle que celle concernant SIFORCO et le village de Lokutu, merci de les signaler gentiment aux campaigners forets (G. Lejonc, J. Frignet) de Greenpeace-France, simplement par courrier postal. Je pense qu ils vous en seront reconnaissants, et ainsi vous contribuerez a l amelioration des docs de GP. Vous pouvez aussi leur proposer votre aide benevole pour relire, avant diffusion, des documents, car mieux vaut plusieurs lectures pour ameliorer la pertinence et l exactitude du dossier que l on va mettre en ligne. Si vous etes de bonne volonte, desireux de proteger les forets du Bassin du Congo, votre aide sera probablement appreciee.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.