Greenpeace publie aujourd'hui un rapport :

Forêts

Sinar Mas détruit les forêts tropicales indonésiennes pour produire du papier

Greenpeace publie aujourd’hui un rapport : « How Sinar Mas is Pulping the Planet » (en anglais), détaillant comment APP (Asia Pulp and Paper), branche papier de Sinar Mas, le numéro un indonésien de l’huile de palme, détruit les forêts tropicales à grande échelle pour la fabrication de papier.

En Indonésie, les plantations de palmiers à huile et d’arbres à croissance rapide destinés à la production de pâte à papier se développent à une vitesse inquiétante. Cette expansion est le moteur de la destruction des forêts et des tourbières.
Via APP, sa branche papier, Sinar Mas est devenu l’un des géants mondiaux du papier au mépris de toute considération environnementale

Les clients de Sinar Mas sont des multinationales très connues du grand public, telles que Auchan, Walmart ou encore KFC. Sans que le public n’en sache rien, on retrouve ce papier issu de la déforestation dans une grande variété de produits : papier pour copieurs, papier toilette, cahiers, emballages…

Des pratiques de production scandaleuses

Sur l’île indonésienne de Sumatra, APP alimente directement ses unités géantes de production de pâte à papier avec du bois extrait massivement des forêts tropicales. Pour accroître la productivité, des forêts naturelles sont rasées pour faire place à des plantations d’acacias, qui sont exploitées pour produire de la pâte à papier.
« La conversion de forêts naturelles en plantations est catastrophique à la fois pour la biodiversité et pour le climat, et entraîne de nombreux conflits sociaux », déclare Jérôme Frignet, chargé de campagne forêts de Greenpeace. « La destruction de forêts et de tourbières est le principal facteur d’émissions de CO2 de l’Indonésie, devenue le troisième plus mauvais contributeur de gaz à effet de serre après les Etats-Unis et la Chine! »

Des pratiques déjà condamnées par certains industriels

Cela fait plus de deux ans que Greenpeace mène campagne contre les pratiques destructrices de Sinar Mas.
Depuis que l’association a commencé à sensibiliser le public et les professionnels aux mauvaises pratiques du géant Indonésien de l’huile de palme, des clients aussi importants que Nestlé, Unilever ou encore Kraft ont décidé de modifier leur politique d’approvisionnement vis-à-vis de Sinar Mas. Très récemment, Carrefour a décidé d’arrêter ses approvisionnements auprès d’APP pour l’ensemble de ses produits en marque propre.

La sortie de ce nouveau rapport est une nouvelle occasion de demander aux industriels encore clients de Sinar Mas de changer de politique et de suivre ces exemples en cessant d’acheter des produits issus de la déforestation.

Le gouvernement indonésien doit s’engager contre la déforestation

L’Indonésie doit prendre des mesures sévères contre la déforestation. Il faut protéger les tourbières et les forêts tropicales, qui stockent d’importantes quantités de carbone, en adoptant un moratoire immédiat sur la destruction des forêts, et en mettant en œuvre la protection intégrale des tourbières.

Greenpeace continuera de faire pression sur le gouvernement indonésien, et sur les industriels à l’origine de la destruction de la biodiversité et du climat.

Pour accéder au rapport (anglais)
Pour accéder à la synthèse du rapport (français)

Pour en savoir plus :
La fiche thématique sur la déforestation en Asie du Sud-Est
Quels sont les moteurs de la déforestation

Commentaires (12)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

mima

Huile de palme:Greenpeace contredite AFP 10/08/2010 | Le premier producteur d'huile de palme en Indonésie a affirmé mardi avoir été blanchi des accusations de déforestation lancées par Greenpeace, qui avait poussé Nestlé et Unilever à suspendre leurs contrats d'approvisionnement. Smart, affiliée au géant agro-alimentaire Sinar Mas, s'est félicité des conclusions du rapport qu'il avait commandé en février à deux cabinets d'audit internationaux, Control Union Certification et BSI Group, pour examiner la véracité des accusations de Greenpeace. "Le rapport a conclu que les allégations étaient en grande partie infondées et que Smart n'était pas responsable du déboisement de forêts primaires et de la destruction de zones d'habitat d'orangs-outans" sur l'île de Bornéo, a déclaré Daud Dharsono, le PDG de la compagnie, devant la presse à Jakarta. Le secteur de l'huile de palme, dont les cours sont au plus haut, avait été secoué par le retentissement de la campagne médiatique de Greenpeace. Deux géants agro-alimentaires, Unilever et Nestlé, avaient immédiatement sanctionné Smart en suspendant leurs futurs contrats. Dans leur rapport très détaillé, les deux cabinets d'audit montrent que Smart a développé ses plantations essentiellement sur des zones dégradées, ayant déjà perdu la forêt primaire qui recouvrait auparavant l'essentiel de Bornéo. Ils indiquent que le groupe a déboisé des zones de tourbières, mais sur des surfaces nettement moins étendues que Greenpeace ne l'affirme. Sur la base de ce rapport, Smart n'exclut pas de lancer une action judiciaire contre Greenpeace pour demander réparation. "Nous laissons nos options ouvertes à ce sujet", a déclaré M. Dharsono. Cette perspective n'inquiète pas Greenpeace, qui estime que l'audit a "confirmé en grande partie" ses accusations, notamment le fait que Smart avait "opéré sans les permis nécessaires et avait déboisé des tourbières illégalement", selon Bustar Maitar, son porte-parole à Jakarta. MERCI DE M'AIDER A DEFENDRE GREENPEACE SUR CE SUJET : Je sais, la parole de Mr Dharsono n'es pas bcp de poids, mais si vous avez des infos sur l'audit ...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bob

Vaaslos, on peut aussi acheter du papier français, produit avec du bois issu de forêts gérées durablement. Le recyclage a ses limites, et en particulier les traitements pour "laver" le papier et le "reblanchir" ne sont pas annodin. L'idéal, c'est du papier issu de forêts gérées durablement et du papier kraft, non blanchi, qui évite l'emploi de produits chimiques toxiques.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bob

Tree-nation, le problème est que acheter et préserver une forêt, ça ne rapporte rien. D'où la solution de la gérer durablement et d'en extraire durablement, sans la détruire, des produits, dont du bois. J'ai développé plus les bases de ce concept sur la page http://forets.greenpeace.fr/indonesie-greenpeace-lance-un-appel-a-app

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE