Le 20 juillet dernier la France, via son ministre de l’Agriculture Bruno Le Ma

Agriculture

Sans faire de bruit, la France autorise la culture de deux variétés de maïs OGM !

Le 20 juillet dernier la France, via son ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, a agi en catimini, et a inscrit au catalogue des plantes autorisées à la culture en France deux variétés de maïs OGM T25.

En pratique, cela signifie que ce maïs peut être cultivé dès aujourd’hui sur le territoire français, et très prochainement sur tout le territoire européen puisque l’inscription à un catalogue national entraîne automatiquement l’inscription au catalogue européen !

La France devient le premier pays européen à autoriser la culture de cet OGM !

En agissant de la sorte, au cœur de l’été, le Gouvernement a sournoisement ouvert la porte aux OGM.
Si une société décide de planter cet OGM demain, elle en a le droit, alors même qu’aucune réglementation de coexistence (entre cultures OGM et non OGM) n’est en place aujourd’hui.

Cette décision, prise dans l’incertitude la plus totale pourrait donc engendrer des catastrophes pour les agriculteurs, comme pour les consommateurs. Face à ce risque, Greenpeace demande le retrait immédiat du maïs OGM T25 du catalogue ainsi que l’adoption par la France d’une clause de sauvegarde sur cet OGM.

Une culture dangereuse en France : un enjeu de santé publique

Ce maïs OGM a pour seule caractéristique d’être tolérant à un herbicide très toxique, le glufosinate. Ce dernier est d’ailleurs interdit d’utilisation sur les cultures de maïs dans l’UE.

La culture du T25 n’est donc à l’heure actuelle d’aucune utilité : le glufosinate étant interdit, une culture de maïs y resistant est totalement superflue ! De plus, la culture du T25 peut s’avérer très dangereuse : la tolérance du T25 à un herbicide aussi toxique que le glufosinate représente un vrai risque de santé publique. Les preuves de sa nocivité sont si évidentes qu’il figure parmi les 22 produits agrochimiques qui vont bientôt être retirés du marché en Europe !

Le glufosinate représente un risque considérable pour les agriculteurs, il est nuisible pour les insectes des zones environnantes et est potentiellement dangereux pour les consommateurs qui ingèrent des aliments contenant des résidus de cet herbicide…

Le MON810 en embuscade

Le 20 juillet la France ne s’est pas arrêtée au T25 : elle a également inscrit au catalogue des plantes autorisées plus de 30 variétés de maïs MON810 de Monsanto.
La France ayant une clause de sauvegarde sur cet OGM (le 9 février 2008, alors que se déroulait le Grenelle de l’environnement, la France avait notifié à Bruxelles une ordonnance de suspension valant sur la culture des semences provenant de la variété de maïs génétiquement modifié MON810), cette inscription va permettre aux industriels français du maïs de cultiver le MON810 et de vendre à l’étranger.
Le gouvernement français cède à la pression des industriels avec ces inscriptions au catalogue. Aujourd’hui l’État a une attitude inconcevable : d’un côté il reconnaît que le MON810 représente un danger et applique une clause de sauvegarde sur son territoire et d »e l’autre il permet la culture de ce dernier à l’étranger ! Cela voudrait donc dire que pour le Gouvernement, ce qui est dangereux en France ne l’est pas dans les autres pays ?

Cette attitude est scandaleuse vis à vis de nos voisins européens et si le gouvernement français admet que les OGM sont dangereux, il doit assumer son choix jusqu’au bout et retirer immédiatement du catalogue ces variétés de MON810.

Rappelons que les OGM T25 et MON810 sont autorisés en Europe depuis 1998 et que leur processus de ré-autorisation est en cours (une autorisation étant valable pendant 10 ans). Mais les processus sont extrêmement lents et en attendant la décision de l’Union européenne, les cultures restent permises et légales jusqu’au renouvellement des autorisations …
Le principe de précaution ne s’applique donc pas dans ce cas et des cultures OGM qui ont plus de douze ans sont toujours cultivées !

En savoir plus :
La fiche thématique Qu’est-ce qu’un OGM ?
La fiche thématique Menaces et dangers des OGM

Commentaires (183)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Manu

@GFP Les distances dont vous parlez ont été mesurées sur le terrain ... il est gentil votre argument mais qu'à t-il d'interessant ? qui a effectué ces mesures ? les cravateux du ministère de l'agriculture ou vos amis de la fnsea ???? franchement votre discour ferait presque sourire si le sujet n'était pas aussi grave. L'EFSA est infiltré et ça vous devez bien le savoir, la preuve n'est plus à faire cela a été rendu public récemment . De plus si le gouvernement ne s'est tjrs pas lançé dans les ogm ( enfin sans parler des inscreitpions au catalogue qui se font par derrière .... comme à l'accoutumée ) c'est que les citoyens sont contre .... c'est juste pour cela alors ne cherchez de pseudos arguments autre que celui ci. Pour le point godwin ..... mdr .... on retrouve bien là votre signature .... un peu lassante tout de même et surtout ma dernière phrase ne vous choquye même pas, sans doute une habitude qu'on définisse votre agriculture en ces termes peut élogieux mais O combien réels. @ La coupe est pleine "Il se trouve que J’AI FAIS PARTI DES GENS QUI ONT MESURE cette dissémination sur un TRES large panel de sites expérimentaux entre 1995 et 1999 en France. La mesure d’isolement de 20m obligatoire pour les cultures OGM n’est pas arbitraire, mais le fait de la conclusion de MILLIERS d’observations sur 5 ans !" --> lol c'est vrai que là ça me rassure énormément !!! vous semblez être fier d'y avoir participé, à votre place je me camouflerais tellement c'est affligeant !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

nana

90 % des OGM cultivés dans le monde sont des OGM de Monsanto je vous rapelle que que cette multinationale c'est aussi : le PCB (commercialisé en France sous le nom de Pyralène), l 'agent orange, l'hormone bovine de croissance, ou l'herbicide Roundup (condamnée par le tribunal de Lyon pour publicité mensongère car qualifié de biodégradable et quelques années auparavant aux États-Unis pour le même motif). Vous voulez leur faire confiance quand ils vous expliquent le mais transgénique est mieux et sans danger... Et bien pas moi !!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

la mouflette

C'est plus que révoltant de savoir que le gouvernement français autorise la culture du maïs OGM. Le pire c'est que je suis sur qu'il se sont documentés sur les risques. Moi je dis à bas sarkozy et VIVE GRENNPEACE.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.