Avec les sables bitumineux, Total invente la destruction durable

Climat

Pour réussir à contenir les réchauffement climatique, il faut en finir avec les combustibles fossiles et s’orienter vers les énergies renouvelables. Le pétrole des sables bitumineux, hydrocarbure le plus « sale » du monde, n’a pas sa place dans un futur énergétique propre. Au-delà de ses conséquences dangereuses sur les changements climatiques, l’exploitation quotidienne des sables bitumineux provoque une catastrophe écologique inévitable, la dégradation des sols, la destruction des forêts et la pollution des eaux.

Parmi les entreprises impliquées dans le développement de la désastreuse exploitation des sables bitumineux canadiens, on trouve Total SA. Cinquième groupe pétrolier mondial et première capitalisation boursière française, Total S.A. s’est jeté dans cette course folle au pétrole le plus sale et destructeur de la planète…



A TELECHARGER | Rapport Total invente la destruction durable







Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.