[caption id="attachment_17335" align="aligncenter" width="600"] Un désas

Climat

Référendum sur Notre-Dame-des-Landes : pourquoi il faut voter non !

Le 26 juin prochain, un référendum local est organisé sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Nous nous inscrivons contre ce grand projet inutile et appelons celles et ceux qui seront en mesure d’exprimer leur voix à voter non.

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

Un désastre écologique

Outre qu’il repose sur des bases juridiques incertaines, ce projet va à rebours du programme adopté lors de la COP 21 qui s’est tenu cet hiver à Paris : maintenir l’augmentation des températures mondiales en deça d’1,5°C d’ici la fin du siècle, ce qui signifie réduire progressivement notre addiction économique au carbone et aux transports polluants, comme le transport aérien. L’argent dépensé pour ce projet serait bien mieux employé à financer une transition énergétique malheureusement à la traîne en France. Rappelons qu’un rapport d’experts récemment remis à Ségolène Royal parle de projet “surdimensionné”.

Par ailleurs, ce nouvel aéroport artificialiserait plus de 900 hectares de terres et supprimerait au moins 200 emplois agricoles. Or il est urgent en France de mettre un coup d’arrêt à la disparition des terres agricoles dans un monde soumis à une augmentation de la pression démographique. Par ailleurs, le terrain concerné est constitué de zones humides rares et indispensables à la biodiversité de l’écosystème local.

Une instrumentalisation politique

Enfin, nous réaffirmons qu’il est temps de changer de mode de gouvernance et d’en finir avec l’imposition de grands projets inutiles qui n’ont plus rien de démocratique. A ce titre, la procédure de référendum local ne doit pas nous duper : pourquoi un référendum local alors qu’il s’agit d’un enjeu national, voire global ? Les opposants au projet disposent-t-ils des mêmes moyens de propagande que Vinci ou que les services de l’Etat ? L’information donnée sur ce projet est-elle accessible à tous ? Tout porte à en douter.

A ce jour, cette initiative référendaire apparaît ainsi bien plus comme une instrumentalisation des populations locales pour faire taire les opposants plutôt que comme l’instauration d’un débat public en bonne et due forme. Ce n’est pas ainsi que le dialogue environnemental doit être mené dans un monde post-COP21, dans une démocratie adulte et consciente des enjeux écologiques.

Autant de raisons donc de s’engager contre ce projet et de faire entendre notre voix à quelques semaines du référendum, pour convaincre autour de nous. Vous pouvez d’ores et déjà signer (et partager) l’appel à voter non au référendum. Un appel qui s’inscrit dans la continuité de la lutte contre ce projet climaticide.

Pour suivre la mobilisation contre l’aéroport de NDDL et y participer, rendez-vous sur la page de l’ACIPA et sur ce site.

Commentaires (3)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

domino

Il faut que le OUI l'emporte cela va générer de l'emploi

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Pessy

Non non et non à ce nouvel affront à la nature

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

David

Il y a également un site Internet dédié à la consultation du 26 Juin 2016 : http://referendum-aeroport.org Il liste 10 arguments contre ce projet de création d'un second aéroport.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.