Alors que des millions de personnes s’appauvrissent et que les conséquences du changement climatique n’ont jamais été aussi visibles, une poignée de multinationales continue d’engranger des bénéfices records. Avec les membres de PJC - Alliance écologique et sociale, nous proposons de mettre en place un mécanisme de taxation de ces super-profits destiné à aider les ménages les plus vulnérables tout en soutenant la transition écologique. Balayée par le gouvernement lors des débats à l’Assemblée nationale, cette proposition doit revenir sur la table des discussions. Signez notre pétition sur le site du Sénat pour remettre la taxe sur les superprofits dans le débat parlementaire !

Climat

Pouvoir d’achat et écologie : 3 bonnes raisons de taxer les superprofits

Je signe la pétition

Alors que des millions de personnes s’appauvrissent et que les conséquences du changement climatique n’ont jamais été aussi visibles, une poignée de multinationales continue d’engranger des bénéfices records. Avec les membres de PJC - Alliance écologique et sociale, nous proposons de mettre en place un mécanisme de taxation de ces super-profits destiné à aider les ménages les plus vulnérables tout en soutenant la transition écologique. Balayée par le gouvernement lors des débats à l’Assemblée nationale, cette proposition doit revenir sur la table des discussions. Signez notre pétition sur le site du Sénat pour remettre la taxe sur les superprofits dans le débat parlementaire !

Une pétition pour remettre la taxe sur les superprofits dans le débat parlementaire

Avec le collectif PJC – Alliance écologique et sociale, nous lançons une pétition sur le site du Sénat. Objectif : 100 000 signatures, pour que le sujet de la taxe sur les superprofits soit de nouveau discuté par les parlementaires. Afin d’authentifier les signatures via un système anonymisé et sécurisé, vous devez vous connecter via FranceConnect. Il suffit pour cela de vous munir de votre numéro d’imposition ou de sécurité sociale ou de créer un compte d’identification sécurisé sur le site de la Poste. Nous souhaitons atteindre les 100 000 signatures en quelques jours seulement. Signez dès maintenant et partagez largement avec vos proches sur Twitter, Facebook et par email !


1. Enrayer la spéculation liée à la pandémie et à la guerre en Ukraine

Il n’y a pas que les records de chaleur qui ont été battus ces dernières années : les bénéfices de plusieurs multinationales se sont envolés, alors que la crise sanitaire puis la guerre en Ukraine ont plombé les comptes publics et appauvri des millions de personnes. Comme nous le soulignons déjà au mois de juillet dans une tribune commune avec nos partenaires de l’alliance écologique et sociale PJC, « d’un côté, les conditions de vie et le pouvoir d’achat des plus défavorisés se dégradent, de l’autre, les milliardaires et les multinationales ne se sont jamais autant enrichis ». Un exemple ? Total cumulait 6 milliards de dollars de bénéfices annuels en moyenne entre 2018 et 2020 ; chiffre qui a grimpé à 16 milliards $ sur la seule année 2021 ! Ensemble, les entreprises du CAC40 ont engrangé plus de 61 milliards d’euros de profits exceptionnels en 2021 par rapport aux années précédentes, selon une estimation de l’alliance PJC. Une situation aberrante directement liée à des activités spéculatives et des profits de guerre.

2. Aider les ménages les plus modestes

Avec une inflation autour de 7% et des salaires qui stagnent, les populations les plus précaires sont encore davantage fragilisées. D’autant plus que les dépenses dites « contraintes » augmentent : alimentation, logement, transports. Une taxe sur les superprofits à hauteur de 50 à 90% pourra permettre de dégager uniquement pour les entreprises du CAC 40, un budget de 10 à 20 milliards d’euros en fonction du taux et du mécanisme retenus, d’après les estimations que nous avons faites avec le collectif PJC – Alliance écologique et sociale. Nous sommes convaincus qu’avec cet argent, « il est possible d’apporter de nombreuses réponses immédiates aux difficultés rencontrées par les ménages, tout en contribuant de manière significative à la transition. »

3. Favoriser la transition écologique

Parmi les mesures sur le pouvoir d’achat débattues depuis le 18 juillet à l’Assemblée nationale, plusieurs sont soit insuffisantes, soit clairement à contre-courant de la transition écologique… voire les deux. « Au lieu de distribuer des chèques et de ne proposer que des rustines sans portée sociale et qui relancent les énergies fossiles, sans aucune vision à moyen et à long terme, nous proposons de profiter de cette situation pour que toutes les mesures d’urgence soient un accélérateur de la transition écologique et un déclencheur de mesures beaucoup plus structurelles », précise PJC – Alliance écologique et sociale. Financer des repas à 1€ dans les cantines et restaurants universitaires, favoriser les circuits courts, rendre le train et les autres transports en commun plus accessibles « avec un tarif réduit ou forfaitaire sur tout le territoire et avec des moyens pour assurer le service », débloquer « une aide massive pour rattraper le retard pris dans la rénovation des bâtiments » sont autant de pistes concrètes.

« Les solutions existent, l’argent aussi. Il ne manque que la volonté politique. »

Pour aller plus loin :

PJC – Alliance écologique et sociale est un collectif de 8 syndicats et associations (Amis de la Terre, Attac, CGT, Confédération paysanne, FSU, Greenpeace France, Oxfam France et Solidaires) auxquels s’ajoutent d’autres organisations signataires. Vous pouvez suivre l’actualité de PJC sur son compte Twitter : @Collectif_PJC

Dernière mise à jour : 27 septembre 2022





Commentaires (35)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Hamon

Je souhaite une taxation des super profits afin de rétablir un peu plus d’égalité dans notre société. Les actionnaires ont connu une augmentation indécente de leur dividendes alors que pendant ce temps une grande partie de nos concitoyens voient ses revenus diminuer et d’autres augmenter la population en dessous du seuil de pauvreté.(mesdames messieurs les élus de la nation ouvrez les yeux ne vivez pas dans votre tour d’ivoire et dans les palais de la royauté) Cette taxation n’a rien d’anormal dans le contexte de crise que nous connaissons. Les élus que vous êtes doivent montrer qu’ils gouvernent pour le peuples et non au profit de quelques riches.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

LESCOT

Je demande une taxation des super profits pour soutenir les citoyens les plus démunis que la crise énergétique enfonce chaque jour un peu plus

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Frederic ROSSET

Bonjour, Les super profits ne sont pas une mauvaise chose en soi. Pour peu que l'on s'assure que ceux qui permettent que ces super-profits existent (et la très vaste majorité de ceux qui le permettent sont des travailleurs plus ou moins exploités, plus ou moins haut placés dans la hiérarchie) soient eux aussi rétribués de leur aide. Tant que ces gens là, qui ne sont pas en soit, intéressés par ces super-profits ne se retrouvent pas dans des situations impossibles, à cause de la non-redistribution de ces super-profits. Ces gens là, tout autant que ceux qui engrangent ces super-profits, sont des êtres humains. Aussi humains que les super-profiteurs. La demande aux super-profiteurs est donc d'ouvrir leur coeur à la bienveillance, et de partager leurs super-profits, gagnés grace à la sueur de ceux qui ont travaillé pour eux. A leur tour d'aider ! Ces super-profiteurs ont été aidés par eux-même, car, très certainement, ce sont des gens intelligents. Ils sont effectivement bien rétribués. Ces super-profiteurs ont été aidés par des apports financiers. Ces investisseurs sont effectivement bien rétribués. Ces super-profiteurs ont aussi été aidés par de nombreux travailleurs, ouvriers, cols blancs, cadres, ou autres. Il est temps de le reconnaitre et de les rétribuer, eux aussi.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE