Dans plusieurs pays européens, Greenpeace publie aujourd’hui un rapport intit

Agriculture

Pesticides : ces pommes qui laissent un goût amer

Dans plusieurs pays européens, Greenpeace publie aujourd’hui un rapport intitulé « Pommes empoisonnées – Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l’agriculture écologique ».

Christiane Huxdorff, expert chez Greenpeace, prélève des extraits de sol et d’eau dans une exploitation de pommes, à la recherche de pesticides.

L’Europe est l’un des premiers bassins de production et consommation de pommes au monde, et la pomme est le fruit le plus apprécié dans les 27 pays membres de l’Union européenne.

Des tests ont été effectués sur 85 échantillons prélevés dans des vergers en agriculture conventionnelle de 12 pays en Europe. Ils prouvent une nouvelle fois que le cocktail de pesticides qui est utilisé pour la production des pommes contamine très largement les eaux et les sols. Dans ces 85 échantillons, des traces de 53 pesticides différents ont été détectés, dont sept non autorisés au niveau de l’Union européenne, sauf sur dérogation de l’Etat membre. 78% des échantillons prélevés par Greenpeace dans les des vergers et 72% des échantillons prélevés dans les eaux contiennent des résidus de pesticide.

noname

Coup de projecteur sur la France

La pomme est le fruit qui rencontre le plus de succès auprès des Français. Il est également le plus produit, et parmi les plus traités avec des pesticides, avec 35 traitements en moyenne lors de la culture. En France, la pomme est principalement cultivée dans les régions PACA, Pays de la Loire et Midi-Pyrénées qui concentrent au total 57% de la production.

Data_Pommes_france

Data_Pommes_traitements

En France, les prélèvements ont été effectués dans les vergers de pommes fournissant les principales enseignes de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino, Leclerc, Intermarché et les Magasins U). Ces vergers étaient localisés dans le Limousin, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Midi-Pyrénées.

Ces tests révèlent notamment la présence de chlorpyrifos dans 4 échantillons de sol sur 6 prélevés. Ce pesticide est particulièrement dangereux et certaines études montrent que l’exposition à ce produit peut causer des troubles de l’attention et du développement intellectuel chez les enfants.

Gagner la course zéro pesticide

Les acteurs de la grande distribution ont leur part de responsabilité. Ils doivent aider les agriculteurs afin que ces derniers puissent proposer aux consommateurs des pommes sans pesticides. C’est pourquoi nous mettons en compétition les 6 principales enseignes de la grande distribution française dans la Course zéro pesticide ! Laquelle sera la première à éliminer les pesticides de notre alimentation en soutenant les agriculteurs ? Suivez la course et rejoignez le mouvement européen pour une agriculture et une alimentation saines !

Les solutions sont à portée de mains. Elles ne demandent qu’à être cueillies.

Apple plantation in North Germany (Altes Land). Sorting and packing of apples on a sustainable apple farm in Lower Saxony. Apfel Plantage im Alten Land. Sortieren und verpacken von Aepfeln auf einem oekologischen Betrieb in Niedersachsen.

Pour la production de pommes en particulier, notre rapport propose une palette de solutions reposant sur les principes de l’agriculture écologique. Elles permettent de lutter contre les principaux ravageurs et maladies du pommier tout en s’affranchissant de notre dépendance aux pesticides.

Un agroécosystème équilibré est la clé d’une production écologique de pommes.

Étant donnés les cocktails de pesticides détectés aussi bien dans l’eau que dans les sols des vergers d’un bout à l’autre de l’Europe, l’ampleur du problème ne fait aucun doute. Il faut de toute urgence mettre un terme à la dépendance de la production de pommes envers les pesticides chimiques de synthèse, et développer massivement les alternatives écologiques pour lutter contre les parasites.

Les vergers doivent constituer un agroécosystème équilibré où les variétés cultivées sont plus robustes, plus diversifiées, et qui attire et préserve notamment les insectes pouvant jouer un rôle bénéfique pour les cultures. Ces vergers deviendront ainsi plus forts face aux parasites et maladies.





Commentaires (280)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

vincent

Bonjour, Positionnement géographique de la région pays de la loire à revoir il me semble :) bien à vous

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

BPS

Maintenant tu nous dit qu' en BIO nous polluons autant par les nitrates qu'en AC .) ___________C'est d'une évidence que seul vous et vos semblables volontairement ignares refusez d'admettre.Si l'azote assimilable(NO3) est disponible après la guerre ou apr ès récolte il est évident que celle-ci se trouve être en excès dans le sol car non prélevé par une culture en place.In finne elle est susceptible de polluer comme tous les nitrates en excès (AB et AC). ► merci de cette nouvelle démonstration qui montre une nouvelle fois que tu ne connais vraiment rien en BIO et que de plus tu n'y a vraiment rien compris !!! ------>Je n'ai rien compris quoi ? Si vous êtes incapable comme toujours de les citer et ensuite de les expliquer de façon rationnelle en vous dégonflant comme d'habitude à l'aide de vos mensonges et de vos prétextes pansements cache misère essayez la cartomancie.L'agriculture est pour vous qu'un défouloir pour satisfaire vos lubies idéologiques.Surtout rien d'autre ! ►► Écoute bien, fou le camp sur un blog de cartomancie tu aura plus de sucés qu'ici pour partager ta passion! -------------->En panne d'inventions bionelesques ? Je te rappel qu'en BIO nous privilégions la biodiversité que nous n'utilisons pas de désherbants sélectifs ainsi nos sols ne sont jamais nus comme en agri conventionnelle, --------->Les désherbants sélectifs sont dédiés aux cultures en place.La biodiversité des adventices après récolte ou les repousses si il y en a ne sont pas souhaitable surtout comme actuellement avec la sécheresse.Celles-ci pompent le peu de flotte présente en surface.Très mauvais pour implanter des plantes de couverture (interculture) fixatrices de NO3. par exemple juste derrière un blé quelques adventices vont vite s'y épanouir créant ainsi un piège à nitrates puis de la MO . ---------->Cà c'est un souhait lié à la climatologie.L'initiation germinative des adventices dans certains secteurs céréaliers demanderait plusieurs mm.Ceci étant dit, si vous pensez que des adventices (lesquelles ont un système racinaire aussi développé à cette époque? quelle population ha ?) vont pomper l'excès de nitrate disponible après récolte vous vous mettez le doigt dans l'œil.e ►► Heureux car cela fonctionne !!! ----------->Dans votre jardin d'amateur ? Ainsi nous n'avons pas de lessivage de nitrates (ou très peu) ---------->Actuellement les conditions climatiques expliquent cela. ensuite cet apport d'engrais organique après transformation par la vie du sol nous donnera à nouveau NO3 en période de besoin pour le développement des plantes ... ----------->Les adventices sont votre seule source d'apport organique.C'est une blague ou vous le faites exprès ? Voilà mon pauvre marchant de poisons je te le fait rapidement en condensé, mais cela doit être plus développer pour le mettre en pratique. ►► MON PAUVRE MALADE !!! Bien entendu que non !!! et où ai annoncé un truc pareil??? -------------->Relisez vous c'est juste au dessus.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

zeppe

Il est inutile de continuer à polémiquer avec un troll d'une telle mauvaise foi. Si tu avais la moindre idée de la raison pour laquelle j'aurai des lubies concernant l'agriculture tu ne te priverais pas de me la faire savoir. La vérité est qu'il n'existe aucune raison et donc il est impossible d'avoir de telle lubies, à lorsqu'il est tout à fait possible pour défendre son business de mentir en faisant croire qu'il est sain. J'ai donc une hypothèse , (qu'elle soit vrai ou fausse, elle est crédible ) pour expliquer ton comportement. Tu n'est à aucune pour expliquer pourquoi j'aurais ce type de lubie. Et si tu t'en fout c'est bien parce que tu n'as pas d'argument. Tu pourrais t'en foutre tout autant , tout en me trouvant une hypothèse crédible comme je le fais pour toi, qu'elle soit la vérité ou non. Ton système va s'effondrer . En témoignent les mécontentements des plus en plus nombreux ( et qui me réjouissent fortement). Le prix du lait, du porc, de la viande bovine va continuer à s'effondrer, mettant dans la misère de plus en plus d'agriculteurs naïfs continuant à croire en votre système. Je m'en réjouis d'avance. Tu ne feras jamais plier la grande distribution qu'il ira toujours s'approvisionner dans des pays à main d'œuvre pas cher et sans protection sociale. Ton système, et je m'en réjouis, va faire couler tous ceux qui y croient encore, et toi avec.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.