Ils s'appellent Julian, Anne-Marie, Gwenn, Kirk, Guy, Luis et Mariscadora. Ils

Océans

Océans : un métier, une passion, des rencontres

Ils s’appellent Julian, Anne-Marie, Gwenn, Kirk, Guy, Luis et Mariscadora.
Ils viennent de toute l’Europe.
Ils ne se connaissent pas, mais ils ont pourtant un lien puissant qui les unit : une même passion, une même histoire.

Nous voulions vous les présenter.

Pour afficher les sous-titres, cliquer sur le bouton « activer les sous-titres »

Ils sont tous pêcheurs artisans. Petits pêcheurs comme on dit.

La pêche artisanale est une pêche de petite échelle, le plus souvent côtière, aux techniques de pêche pour la plupart basées sur des engins de type dormant (casiers, palangres) et surtout à dimension humaine avec un ancrage territorial fort.

En Europe, la majorité des pêcheurs pratique cette pêche artisanale, respectueuse de l’environnement, au cœur de leur région, de leur culture.

Malheureusement, la Politique Commune de la Pêche européenne, qui réglemente leur quotidien, ne reflète pas leur méthode de pêche. Car elle est conçue avant tout pour faciliter la gestion des pêcheries industrielles.

Nous pensons qu’il est temps de rencontrer ces hommes et ces femmes. Temps de leur donner la parole, pour qu’ils nous parlent de respect et de passion.

Il est temps d’entendre les premiers concernés !

Sur toutes les façades maritimes d’Europe, des pêcheurs artisans pratiquent cette pêche durable.
Ils veulent aujourd’hui témoigner de leur souhait pour l’avenir des océans et pour l’avenir de leur profession aujourd’hui menacée : pêcher moins mais pêcher mieux. Pour l’avenir des océans et de leur profession.

A très bientôt, donc, pour les portraits complets de ces petits pêcheurs, qui ont dans leurs mains un grand avenir.





Commentaires (7)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Cristina

La loi, la loi, c’est le respect de la loi… Glisse un coeidtionnnl dans la phrase qu tu pre9le8ves et tu verras que le proble8me de fond subsiste. Ou mieux, porte plainte. Mais e0 part e7a, sur le reste, as-tu e0 dire ? Pas de de9mocratie pour les ennemis de la de9mocratie ? Les the9oriciens visiblement invisibles ne disent pas autre chose. La de9mocratie c’est nous, les ennemis de la de9mocratie c’est eux : on a assez pense9 maintenant on casse. Plus conse9quent encore, . Si tu prends le temps de jeter un œil sur quelques-unes de mes entre9es, tu noteras peut-eatre que cela fait de9je0 un moment que je n’utilise plus ce mot : de9mocratie . A moins que tu ne confondes loi et de9mocratie. Mieux respect de la loi et de9mocratie. Mieux encore respect de la pre9somption d’innocence et de9mocratie. Tout e7a est bien fumeux. Qui n’est pas avec moi, est contre moi. C’est du Bush dans le texte. C’est aussi la position des courts de l’ide9e de L’insurrection qui vient. (Relis la phrase que je cite au de9but de l’article). Quelque soit le bout par lequel tu cherches e0 te saisir de la chose, j'en reste e0 mon point de de9part : l'ope9ration est nulle.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Patrice

Les AMAP(s) nantaises ont initié avec les pêcheurs artisans de l'île d'Yeu des contrats type AMAP basés sur des pratiques de pêche respectueuse des saisons en créant avec eux une charte: http://www.amap44.org/actualites/le-reseau/lancement-des-premieres-amaapp-poisson-3076.htm

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ohpalamadone

qu'il est beau bellone il a oublier qu'il a passer des année comme plongeur sur un senneur et maintenant que la senne ce n est plus ce que c étais on donne sons cul a greenpeace

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE