Ce lundi 8 mars, en fin de journée, le parlement suisse a prolongé de 3 ans le

Agriculture

Moratoire de 3 ans sur les OGM : la Suisse en avance sur le reste de l’Europe

Ce lundi 8 mars, en fin de journée, le parlement suisse a prolongé de 3 ans le moratoire sur les cultures et commercialisation en plein champ d’OGM sur le territoire suisse. Ce moratoire avait été pour la première fois mis en place en 2005 pour permettre « l’acquisition de connaissances scientifiques encore manquantes ». Pour appuyer la prolongation de ce moratoire, le conseil fédéral suisse a souligné « qu’il n’existe pas de besoin urgent en matière d’OGM dans le domaine alimentaire, ni pour l’agriculture, ni pour les consommateurs ». La Suisse va donc rester totalement libre de toute culture OGM jusqu’au moins en 2013.

Greenpeace se félicite de ce moratoire dont devraient s’inspirer l’Europe et la France
La récente autorisation de la pomme de terre OGM Amflora de BASF par la commission européenne a suscité de très vives réactions des Etats membres de l’Union Européenne. Les gouvernements européens, par la voie de leurs ministres de l’environnement avaient exigé en décembre 2008 de la Commission qu’elle réforme ses procédures d’autorisation des OGM et qu’elle renforce son expertise. Depuis, rien n’a changé. Face aux Etats et aux opinions publiques Européennes, la Commission a choisi le passage en force en autorisant cette pomme de terre OGM -première autorisation depuis 12 ans- dont les impacts sur la santé et l’environnement restent inconnus.
Ce sont particulièrement deux hommes, Manuel Barroso et le Commissaire à la santé et à la consommation Dalli qui ont profité de l’absence de majorité qualifiée au sein de la Commission et de la possibilité d’une procédure écrite « sans débat » pour mettre les Etats membres devant le fait accompli.
De nombreux OGM sont actuellement en attente d’autorisation à la culture en plein champ au niveau européen.
On peut craindre que cette autorisation imposée aux Etats membres ne serve de précédent pour cette Commission décidément très pro-OGM et que de nombreux OGM soient à nouveau imposés sans évaluation satisfaisante.
L’expertise et les connaissances scientifiques sur les impacts des OGM sur la santé et encore plus sur l’environnement ne sont pas plus aboutis en France ou en Europe qu’en Suisse. Les helvètes semblent avoir pris une longueur d’avance en ce qui concerne l’application du « principe de précaution » qui est loin de prévaloir en Europe.

Commentaires (19)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

May

Bonjour à tous, déjà. Excusez-moi de spammer les articles, mais ça me semble important. C'est vrai que les dirigeants et les industriels de tout poil font leur beurre sur le dos du consommateur qui, en effet, n'a pas toujours le temps de penser, puisque dettes, chômage, éducation (difficile) des enfants, etc. Bon, on n'est pas là pour donner des excuses aux gens, mais il faut tout de même prendre toutes les données en compte, non? C'est vrai aussi que de nombreux groupes activistes se démènent un peu partout sur la planète, ce qui est déjà ça, mais qui ont un impact, on le regrette, trop faible, comparés aux pouvoirs de multinationales comme, pour ne citer qu'elle, Monsanto. A ce sujet, pour tout ceux qui ne les ont pas encore vus, je conseille on ne peut plus vivement les documentaires "Le monde selon Monsanto" et The Corporation" (en ligne sur YouTube ou Dailymotion). On voit que des fermiers indiens et mexicains commencent à se soulever sérieusement contre les OGM, parce qu'ils sont quand même obligés d'utiliser des pesticides et que ça les ruine totalement, pour les indiens, et parce que le maïs mexicain est contaminé par les OGM (naissance de maïs "monstrueux", à trois "têtes", par exemple), alors que le Mexique a toujours préservé son maïs de toute hybridation OGM. On voit aussi qu'un peuple a fini par se révolter lorsqu'on a tenté de privatiser l'eau de pluie, en interdisant au peuple de la recueillir. A force de manifester sans relâche, ils ont fini par avoir gain de cause. Je pense que tous les groupes activistes du monde doivent se donner le mot, qu'on se mettent tous sur le même diapason, pour organiser de géantes manifestations d'ampleur mondiale. Je suis en train d'essayer de voir avec le Venus Project et Zeitgeist, ce serait bien si tous les adhérents Greenpeace se donnait également le mot. Que l'idée commence à fermenter dans nos esprits; et que nous parlions tous à toutes nos connaissances susceptibles d'être interpelées par ce concept. Imaginez, sur toute la planète, des manifestations revendiquant la même chose, au même moment, jour et nuit. Il faut prôner le boycott total de tout ce qui n'est pas respectueux de la planète, des voitures, aussi, que plus personne n'accepte de prendre la voiture pour aller travailler, à petite échelle ça ne marchera pas, mais si des gens partout sur la planète font ça en même temps, on va parler de nous, soyez-en sûrs. Sachez aussi que les éoliennes sont très polluantes, ainsi que la matière dans laquelle sont fabriqués les panneaux solaires. Nicolas Tesla a découvert le siècle dernier l'énergie libre, renseignez-vous. Ça ne pollue pas, ça émet les mêmes ondes vibratoires que celles de la nature, ça s'auto-génère, et on pourrait l'utiliser pour tout, sans avoir à payer, et sans pomper les réserves naturelles jusqu'à la moelle. Quand les banques qui finançaient son projet s'en sont rendues compte, elles ont coupé ses subventions, et le projet a fini par être récupéré par la CIA pour le très louche projet "HAARP", qui est censé contrôler la météo, et qui, lorsqu'on se renseigne, semble être en mesure d'avoir une influence sur le comportement des gens. Il faut se renseigner, je sais qu'en quelques lignes, comme ça, ça peut sembler extrémiste et paranoïaque, mais ce n'est malheureusement pas le cas. Voilà, excusez-moi pour le gros pavé, mais je suis convaincue que le message DOIT passer, pour qu'on puisse sérieusement avancer. Moi je n'en peux plus de dire "ah le monde est pourri, ah les gens sont vénaux, mais pourquoi je fais des enfants (oui j'ai une fille), on ne contrôle rien". Oui, j'essaie de manger bio, mais les vents restent pollués, les OGM sont transmissibles d'une plante à l'autre, et les pluies restent horriblement acides, et on à beau se donner bonne conscience en donnant vingt euros par mois et en signant toutes les pétitions qu'on peut, ça ne change pas le monde. Il faut montrer la puissance, la force de notre volonté en tant que citoyens de la planète. SI l'heure est si grave que ça, il faut montrer qu'on en a réellement conscience, il faut se bouger. Il faut qu'on se rassemble en comités de résistance et qu'on soit en communication les uns avec les autres en permanence, au lieu d'être des individus isolés victimes de ce système inhumain.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

citoyenactif

OGM: ETABLISSONS D'ABORD LES FAITS La Commission Européenne vient d'autoriser la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) pour la première fois depuis 12 ans, plaçant les profits du lobby OGM avant les préoccupations sanitaires des citoyens. Pourtant 60% des Européens estiment que nous avons besoin de plus d'informations avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et l'environnement. Une nouvelle initiative donne à 1 million de citoyens européens une chance unique de déposer officiellement des propositions de lois à la Commission Européenne. Rassemblons un million de voix pour obtenir une interdiction des cultures OGM tant que la recherche n'a pas abouti. Signez la pétition ci-dessous et faites suivre cet appel à tous vos amis et vos proches. N'oubliez pas d'inclure votre adresse postale pour que toutes nos signatures soient validées dans le cadre de l'initiative citoyenne européenne. signez la pétition ( avaaz) : http://www.avaaz.org/fr/eu_health_and_biodiversity/?cl=510498240&v=5625

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Balos

Bravo aux Suisses, un peuple indépendant et intelligent avec des politiciens à l'écoute ! Pas comme la Commission et les traficoteurs corrompus de l'EFSA qui sur ce sujet devraient être désavoué par les états européens !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE