5 (bonnes) raisons pour lesquelles les OGM doivent rester culture non grata en F

Agriculture

MON810 : le Conseil d’État a tranché, il va falloir agir !

5 (bonnes) raisons pour lesquelles les OGM doivent rester culture non grata en France :

Une coexistence impossible : il faut choisir !
Les productions OGM contaminent les chaînes alimentaires, par les pollens et les graines transgéniques, mais aussi par les pesticides très liés à ces OGM, pesticides nuisibles à la biodiversité et à la santé. Plusieurs contentieux ont montré que les cultures biologiques, les semences paysannes et les productions apicoles en sont victimes, puisqu’elles ne peuvent commercialiser leurs produits, contaminés par les OGM.

Les OGM ennemis de la pollinisation qui nous nourrit
L’apiculture et les insectes pollinisateurs, déjà gravement fragilisés par l’agriculture industrielle, sont menacés par la toxine insecticide du MON 810. Sa toxicité sur les abeilles n’a d’ailleurs jamais été évaluée. De plus, cette production permanente de toxines favorise l’apparition d’insectes résistants. L’enjeu est de préserver notre capital alimentaire très dépendant de la pollinisation.

Une agriculture de terroirs ou une uniformisation dangereuse ?
Les OGM menacent également nombre de productions françaises de qualité (AOC, AOP, etc.), très liées à la spécificité des territoires et qui seraient anéanties par la standardisation et l’industrialisation d’une agriculture devenue génétiquement manipulée. Il s’agit là de respecter l’article 2 de la loi française du 25 juin 2008 relative aux OGM, qui stipule qu’on ne peut nuire « à l’intégrité de l’environnement et à la spécificité des cultures traditionnelles et de qualité ».

Le mensonge du progrès OGM
Les OGM enrichissent les grandes multinationales comme Monsanto ou Bayer. Elles nous présentent les OGM comme la solution à la faim dans le monde. Mais 99% des céréales génétiquement modifiées n’ont pas un rendement supérieur aux céréales traditionnelles. Elles ne résistent pas non plus à la sécheresse. Non, les OGM ne sont pas la solution pour éradiquer la faim dans le monde. Car la question de la faim ne se situe pas au niveau de l’indisponibilité des ressources, mais au niveau de leur inégale répartition.

Une éthique foulée au pied
Pour acheter les semences de Monsanto, l’agriculteur doit signer un contrat : il lui est interdit de réutiliser les semences d’une année sur l’autre. Chaque année, à chaque nouveau semis, l’exploitant agricole doit réinvestir dans de nouvelles semences et s’acquitter d’une taxe technologique sur le brevet. Le risque à court terme, est bien de donner aux grandes firmes semencières,plus qu’elles ne l’ont déjà, la possibilité de bloquer tout le système, en monopolisant le patrimoine génétique mondial et en créant une situation irréversible : l’agriculteur ne pourra plus récupérer ce patrimoine pour redevenir sélectionneur lui-même.

Commentaires (1788)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

aatea

zeppe dit :Dimanche 29 septembre 2013 à 17:24 @ZEA - J’ajoute que tu es un peu prétentieux et culotté de traiter des gens d’”obscurantistes” ! Tu te prends pour qui ? => mon cher Zeppe, même lorsque qu'on vous "produit" les preuves des mensonges de vos marchands de peurs , vous arrivez à pretendre qu'ils ne mentent pas. si , si on peut considerer que vous êtes un obsucrantiste ... ainsi qu'une personne qui n'hésite pas à insulter les morts ...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

aatea

Luc Marchauciel dit :Samedi 9 octobre 2010 à 8:51 Le dernier message de Zeppe (9 octobre à 6h43, relisez-le, ça vaut le détour) est assez fascinant, dans le sens où il développe avec une naïveté confondante [c'est vraiment trop gentil d'illustrer à ce point-là ce que les sceptiques expliquent à propos de la cause anti-OGM] les mécanismes parfaitement “religieux” des croyances anti-OGMs [j'utilise le mot "religieux" non pas à propos du contenu des croyances en question, mais à propos de ce mode de pensée purement dogmatique - au sens de "qui repose sur des dogmes", c'est à dire des choses qu'il faut croire mais que l'on a pas à prouver ou justifier] Comme le croyant commence par postuler l’existence de Dieu, Zeppe commence par postuler la dangerosité intrinsèque des OGMs. Et puisque l’un et l’autre ont commencé par postuler comme un dogme ce qui est précisément ce qu’il s’agirait de prouver, la discussion est bien mal barrée. D’ailleurs Zeppe dit lui-même qu’il ne peut pas discuter avec des impies (comme disent les croyants) de “lobbysistes” (comme dit Zeppe), qui forcément mentent puisqu’ils discutent le dogme de base. Toute personne qui avance n’importe quel argument tendant à montrer qu’après tout en il n’y a pas de raison objective d’avoir si peur des OGMs va être instantaténément classée par Zeppe dans la catégorie des mécréants, et il n’est plus besoin pour lui de discuter les arguments scientifiques, puisqu’on ne discute pas avec les incroyants. La succession de “donc” dans la prose de Zeppe forme une pensée circulaire qui justifie ses implications par ses propres présupposés, comme avec n’importe quelle croyance religieuse ou magique. Les antisémites fonctionnent aussi comme ça, en parvenant toujours à voir la main du juif partout, une fois qu’ils ont commencé par poser comme dogme de base que la main du juif est partout [la comparaison ne porte que sur les mécanismes de pensée et pas sur le contenu de ce qui est pensé, je ne suggère pas un seul instant que Zeppe est antisémite, pas de faux procès svp] Chez Zeppe, ça donne : 1) Je postule que les OGMs sont dangereux et ne sont promus que par des lobbyistes à la solde de salauds qui veulent faire du fric avec 2) Tiens, quelqu’un m’explique que tel OGM n’a pas les dangers que lui prêtent les anti-OGMs 3) DONC ce quelqu’un est un lobbyiste (puisque c’est postulé en 1)) 4) DONC je ne vais pas discuter ses arguments, on ne discute pas avec un lobbyiste, puisque sa raison d’être est de mentir La pensée dogmatique est une carapace assez efficace pour protéger ses convictions de toute remise en cause. Il doit être assez confortable d’être Zeppe.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

aatea

----------------------------------------------------------------------- ESPAGNE : HAUSSE de 19% des SUPERFICIES de PGM en 2013 ----------------------------------------------------------------------- Selon les estimations du MAGRAMA (Ministère espagnol de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement) les superficies de maïs GM ont atteint 136962 ha (30% du maïs cultivé), contre 116306 ha en 2012, soit une hausse supérieure à 17%: http://www.magrama.gob.es/es/calidad-y-evaluacion-ambiental/temas/biotecnologia/organismos-modificados-geneticamente-omg-/consejo-interministerial-de-ogms/superficie.aspx

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.