Cliquez-ici pour participer à la prochaine grande mobilisation pour le climat,

Climat

La mobilisation climat hausse le ton

Participez

Ces dernières semaines en France, des centaines de milliers de personnes de toutes les générations sont descendues dans la rue pour demander à Emmanuel Macron et au gouvernement français une politique climatique à la hauteur de l’urgence et une transition écologique juste. Avec les manifestations massives du 15 et du 16 mars et celles qui se préparent, la mobilisation climat hausse le ton. Le changement politique dont nous avons toutes et tous besoin ne pourra pas advenir si nos responsables politiques continuent de faire des cadeaux aux entreprises polluantes, et d’opposer la transition écologique et les exigences de justice sociale.

Cliquez-ici pour participer à la prochaine grande mobilisation pour le climat, le 19 avril prochain.

Grève pour le climat : 198 000 jeunes mobilisé-e-s en France !

Marche Du Siècle, Paris, 16 mars 2019.

Le 15 mars 2019, sur tous les continents, des jeunes sont descendus dans la rue pour demander un changement de cap radical pour enrayer le changement climatique. Cette journée mondiale de grève scolaire pour le climat restera dans les mémoires.

Le climat n'est pas foutu, la jeunesse est dans la rue !

#GreveMondialePourLeClimat : JOUR J pour la Jeunesse ! 🌍🎉En ce moment même et depuis quelques heures, dans plus de 2050 villes et 123 pays, les jeunes se mettent en grève pour le climat. Écoutons, respectons et soutenons cette jeunesse qui refuse une planète ravagée par les générations précédentes et demande des comptes aux gouvernements du monde entier. ✊🌡️En France, plus de 200 rassemblements sont prévus ce vendredi : retrouvez-ici la carte des événements ► ilestencoretemps.fr/youthforclimate/ 🗺️🔍#GlobalStrikeForFuture #FridaysForFuture

Publiée par Greenpeace France sur Vendredi 15 mars 2019

 

En France, plus de 198 000 jeunes se sont mobilisé-e-s dans plus de 200 villes. Au niveau mondial,  plus de 1,6 million de jeunes, collégien-ne-s, lycéen-ne-s et étudiant-e-s sont sorti-e-s de leurs écoles et universités dans plus de 128 pays et 2233 villes pour demander aux responsables politiques d’agir pour protéger leur avenir.

Des membres du gouvernement d’Emmanuel Macron, comme Brune Poirson et Gabriel Attal, n’ont pas hésité à infiltrer le cortège de la jeunesse parisienne pour y prendre des photos avec les jeunes mobilisé-e-s. Ont-ils compris que la jeunesse manifestait ce jour-là contre l’inaction climatique du gouvernement et contre des dirigeants qui ne prennent pas l’urgence écologique au sérieux ?

Marche Du Siècle, Paris, 16 mars 2019.

On notera d’ailleurs qu’en ce jour de soulèvement de la jeunesse pour le climat et l’environnement, les député-e-s français ont reporté de 3 ans encore l’interdiction de produire certains pesticides dangereux.

 

Le 22 mars, les jeunes ont profité du temps de grève pour faire le bilan des dernières semaines de mobilisation et des suites à donner à leur mouvement. Une deuxième journée de grève mondiale de la jeunesse pour le climat est prévue pour le 24 mai 2019. « Que serait notre impact si nous pouvions mobiliser non seulement les écoles mais tous les secteurs de l’économie ? C’est au programme de cette seconde grève mondiale ! », peut-on lire sur l’événement facebook dédié. Ça promet !

Marche du Siècle : mobilisation historique

Les personnes mobilisées se rassemblent Place de la République à la fin de la Marche du Siècle, Paris, 16 mars 2019.

La mobilisation record des jeunes le 15 mars a été le prologue d’une mobilisation historique le 16 mars. La Marche Du Siècle a réuni plus de 140 organisations de la société civile. À Paris, elle a mobilisé plus de 600 bénévoles, qui ont veillé chaque minute au bon déroulement des manifestations. Le 16 mars 2019, plus de 350 000 citoyennes et citoyens français-e-s sont descendues dans 220 villes de France, dont 107 000 à Paris, 30 000 à Lyon, 20 000 à Grenoble et 10 000 à Montpellier et Lille.

 

Du clavier aux pavés : après les 2 millions de soutiens de l’Affaire du Siècle, des milliers de personnes sont donc descendues dans les rues pour exiger d’Emmanuel Macron et du gouvernement français qu’ils prennent enfin les mesures qui s’imposent pour répondre à l’urgence climatique.

Parce que la transition écologique ne peut se faire sans les plus démunis et sans qu’un terme soit mis aux comportements de prédation et de domination qui saccagent la planète, la Marche Du Siècle a également mis à l’honneur les solidarités et la dénonciation des violences policières.

Fin du mois, fin du monde, même combat

La journée de mobilisation du 16 mars a été l’occasion d’une convergence entre les citoyennes et citoyens mobilisé-e-s pour l’écologie et la justice sociale. Dans plusieurs villes de France, gilets jaunes et syndicats étaient présents pour la Marche du Siècle. A Paris, ils ont notamment rejoint le cortège Urgence climatique et sociale au départ de la place du Trocadéro.

Les militantes et militants de Greenpeace défilent dans les rues de Paris pour la Marche Du Siècle, 16 mars 2019.

Greenpeace a pris la parole à la fin de la Marche des Solidarités, pour dénoncer un système prédateur pour certains êtres humains comme pour les ressources naturelles, et réaffirmer que le mouvement écologiste s’associe à la lutte contre toutes les discriminations, quelles qu’elles soient.

Le gouvernement français ne peut plus continuer à opposer sans cesse les enjeux écologiques et la lutte contre les inégalités. Quand à nous, citoyennes et citoyens, nous ne devons plus nous laisser duper par une communication politique qui nous divise en opposant écologie et justice sociale et en se défaussant en permanence sur les comportements individuels. Nous devons continuer à nous mobiliser pour faire converger ces deux enjeux indissociables.

La science du climat fait l’objet d’un consensus mondial. Quant aux solutions permettant de relever le défi climatique, elles sont simples et connues depuis des années. Mais la réponse du gouvernement est toujours la même : la France est déjà championne du climat, circulez, il n’y a rien à voir. Sur le climat, le président français Emmanuel Macron n’est plus dans le dialogue depuis longtemps.

Retards importants sur les objectifs climatiques, les économies d’énergie, le développement des renouvelables, largesses accordées aux entreprises pétrolières, tentatives de passage en force au bénéfice de l’industrie minière, importations massives d’huile de palme pour la raffinerie de la Mède, nouveaux projets routiers et autoroutiers, lois décevantes sur l’énergie et le climat : le gouvernement français n’est pas à la hauteur de l’urgence écologique et ne peut plus continuer à traîner des pieds !

Ne nous regardez pas : rejoignez-nous ! En pointant du doigt l’inaction climatique du gouvernement et en nous mobilisant massivement sur le terrain, nous pouvons, sinon convaincre, contraindre nos dirigeants à être à la hauteur de l’urgence écologique.

Parce que nous sommes désormais dans l’ère de l’urgence climatique, pour soutenir la jeunesse mobilisée pour son avenir, et parce que nous ne pouvons plus laisser le gouvernement français opposer la transition écologique et les exigences de justice sociale, continuons à nous mobiliser pour le climat ces prochaines semaines. Le 19 avril, bloquons la République des Pollueurs.





(Crédits photographiques : © Omar Havana / Greenpeace)
Commentaires (7)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

MPGP

Le dérèglement climatique a plusieurs origines dont le système d'heure légale. Ce week-end, nous allons malheureusement encore passer à l'heure d'été en France et en Europe. Cette heure va nous plonger le matin de nouveau dans l'obscurité et le froid, alors allons-y dans la surconsommation d'éclairage et de chauffage et vive le réveil alors que notre cycle de sommeil ne sera pas terminé (voir l'avis des Chronobiologistes) ! merci pour les élèves, les travailleurs et toute la population ! vive la mauvaise humeur, les accidents du travail par baisse de vigilance, les accidents de la route par les brouillards matinaux et surtout au fur et à mesure des semaines à venir, bravo la surconsommation d'énergie (ventilation, climatisation..) et la pollution de l'air et l'ozone aux heures les plus chaudes ! Eh oui à l'heure de la débauche disons 18h, il ne sera que 16h à l'heure solaire (celle de notre méridien Greenwich dont nous dépendons selon notre fuseau!!). De nombreuses études ont déjà démontré tout cela depuis longtemps (études Deschaux...).Que font nos élus pour remédier à tout cela ? Qu'attendent-ils pour décider du rétablissement de l'heure de notre fuseau, plus respectueuse de l'Etre humain et de la Planète? A chaque pays, l'heure de son méridien ! c'est géographique ! personne ne pourra rien y changer ! les pays ayant plusieurs fuseaux horaires vivent bien et organisent aussi très bien leurs transports ! N'en déplaise à nos eurodéputé-e-s! Tout ceci serait-il un prétexte pour ne pas renoncer aux lobbies nucléaires et pharmaceutiques? Les horaires peuvent être modifiés mais pas l'heure vraie ! Qu'on se le dise et n'hésitez pas à interpeler vos élus français et européens pour qu'ils se réveillent !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Med Themer

Nous sommes désormais dans l’ère de l’urgence climatique et de la justice sociale,une belle patience ! Et que ALLAH vous aidé...Nessun Dorma

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

MARTIN

Seul le blocage de l'éconnomie par le boycott de la consommation, des marques, de la grande distribution et des grands multinationales feront bouger les politiques et leur politiciens qui sont tous à la merci des grands patrons dirigeants.

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Signez nos pétitions

Faites entendre votre voix en signant nos pétitions

VOIR LES PETITIONS