Petit rappel : par cette intrusion symbolique, Greenpeace entendait dénoncer l

Nucléaire

A Privas, soutien à Greenpeace en procès

Le 17 mai s'est tenu à Privas, dans la Drôme, le procès de 22 activistes de Greenpeace pour leur introduction dans la centrale nucléaire de Cruas, le 28 novembre. Greenpeace France, son directeur Jean-François Julliard et Yannick Rousselet, responsable de la campagne nucléaire, font aussi partie des accusés. Retours sur cette journée et l'implication du GL de Lyon.

Petit rappel : par cette intrusion symbolique, Greenpeace entendait dénoncer les risques causés par les failles de sécurité autour des réacteurs et des piscines d’entreposage du combustible usé, ce qui les rendant particulièrement vulnérables face aux attaques extérieures. Edf n’a pas compris le sens de l’avertissement et accuse Greenpeace d’intrusion dans une centrale, se cachant derrière la « loi Greenpeace ».

Partis de Lyon à l’aube, nous avons retrouvé sur place nombre d’autres associations écologistes : Sortons du Nucléaire, la CRIIRAD, Attac, Alternatiba… en tout près de 500 personnes s’étaient mobilisées ! Nous avions préparé une action pour l’occasion : une chaîne humaine composant les mots « A quand le procès des centrales d’Edf ? » devant le tribunal.

Après une brève intervention, les prévenus sont rentrés un par un à 8h dans la salle de tribunal, trop petite pour nous accueillir tous ; pour remédier au manque de place, des estafettes ont fait des aller-retours entre le tribunal et la place voisine pour nous tenir informés de l’avancée du procès. Entre, plusieurs intervenants ont pris la parole pour réagir aux arguments de l’accusation, dénoncer le nucléaire et les risques toujours grandissants qu’il fait peser sur les populations.

Finalement, le procès a pris fin à 18h15 ; le jugement est mis en délibéré, et sera rendu le 28 juin.

Espérons que la justice prendra le parti des citoyens et de la sécurité !





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.