[caption id="6863" width="780"][img class="" src="https://cdn.greenpeace.fr/si

Océans

Le Président Obama crée la plus grande réserve marine du monde

En agrandissant la réserve marine de Papahanaumokuakea, située dans l’archipel d’Hawaï, Barack Obama vient de créer le plus grand sanctuaire marin du monde. Il couvre désormais 1,51 million de km2 dans l’océan Pacifique et abrite une biodiversité exceptionnelle.

Le parc national de Mu Koh Lanta Marine, en Tahïlande

 

Créer des sanctuaires pour préserver la richesse de la biodiversité marine

De nombreuses menaces pèsent sur les océans : surpêche, extraction minière et pétrolière, dérèglements climatiques… Aujourd’hui, les représentants de gouvernements du monde entier se réunissent à New York, au siège des Nations unies, pour mettre en place un traité visant à protéger les océans. Deux tiers de nos océans se situent en dehors de tout contrôle étatique, c’est ce que l’on appelle la haute mer. La législation permettant la protection de ces régions est lacunaire et les océans en souffrent. Le Sommet sur les océans qui se tient en ce moment à New-York, auquel participe une délégation de Greenpeace, a pour objectif de fixer des règles permettant de combler ces lacunes.

Créer des réserves préserve la biodiversité marine. Des études ont démontré que les réserves marines permettaient de quadrupler la biomasse de la faune et de la flore sous-marines. Elles servent notamment de zone de reproduction pour des espèces menacées, telles que les baleines ou les tortues de mer, et contribuent au renouvellement plus rapide des stocks de poissons.

Par ailleurs, les Etats côtiers ressentent les effets de la pêche industrielle. Nombreuses sont les communautés qui dépendent de la pêche pour survivre, et elles souffrent du dépeuplement des océans dû à des méthodes dévastatrices et à une pression de pêche trop forte.

Les réserves marines peuvent également nous aider à nous protéger des effets des changements climatiques. Elles contribuent très largement à augmenter la résilience des écosystèmes marins contre les impacts des dérèglements climatiques, telle que l’acidification des océans. Les océans sont de véritables réservoirs de carbone : les organismes marins emmagasinent plus de la moitié du carbone au niveau mondial.

Pour des océans en bonne santé, nous devons être plus ambitieux

Moins de 1% des océans sont protégés, alors que les scientifiques préconisent au moins 30% de réserves marines afin de maintenir des océans en bonne santé. La route permettant de sécuriser un accord global et contraignant pour la protection des zones de haute mer est encore longue.

Il est urgent et nécessaire de mettre en place un plan d’actions pour faire face aux nombreuses menaces qui pèsent sur les océans. Les gouvernements se sont déjà engagés à protéger 10% des eaux côtières et des zones maritimes d’ici à 2020. C’est un premier pas essentiel mais de nombreux pays sont encore loin de cet objectif.

Commentaires (55)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Patrick d'Ambérieu

Très bien, mais nous aussi on a une magnifique réserve marine dans le parc des calanques avec ses fameux fonds marins de couleur rouge...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Tröger Josef

Bravo

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

achamou

c'est une bonne et grande décision, pour la vie de la génération a venir, on espère que le reste du monde prendra des décisions aussi positives pour la protection de notre environnement

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.