La France, c'est cette gastronomie légendaire, qui s'exporte dans le monde enti

Climat

La France, son terroir, son nucléaire…

²

La France, c’est cette gastronomie légendaire, qui s’exporte dans le monde entier. Mais ce sont aussi ces 58 réacteurs nucléaires répartis sur l’ensemble du territoire…

Les produits du terroir, et plus généralement les productions agricoles françaises qui font la réputation de la France à l’étranger sont à la merci d’un accident nucléaire. En cas d’accident, c’est tout un pan de l’économie française, des filières d’excellence, fortement exportatrices, créatrices d’emplois locaux et non délocalisables qui serait sinistrées.
La catastrophe de Fukushima n’a pas fini d’avoir des conséquences désastreuses sur l’économie japonaise, ses exportations de produits issus de l’agriculture et sur l’image de marque des produits japonais (riz, lait, thé….).

C’est pourquoi Greenpeace a décidé de souhaiter une bonne année à la classe politique française, aux candidats à la Présidence de la République, Ministres, élus ou conseillers, en leur offrant un coffret « gastronomique » … contenant une bouteille de vin rouge « Tricastin 1980 », une terrine du « Blayais » et un camembert de « Flamanville ». Coffret remis (autant que faire se peut) en main propres aux heureux élus, pour leur rappeler, qu’on exporte plus de vin et de camemberts que de centrales nucléaires !

Toutes nos vidéos de remise du coffret :

En France, le nucléaire fait peser une menace sur 63 millions de personnes, mais aussi sur l’ensemble de nos régions, de nos terroirs, de notre patrimoine. Le Président Sarkozy déclarait en novembre lors d’un discours que selon lui, « le nucléaire (…) c’est la France », Greenpeace lui répond que cette France du nucléaire n’est pas compatible avec la France des terroirs. Entre les deux il faut choisir !

En 2012, c’est le moment ou jamais d’engager la transition énergétique ! Et elle passe par l’abandon du nucléaire !