Lors de la finale des BNP Masters Series à Bercy cet après midi, 4 danseurs de

Climat

Greenpeace invite le Brésil aux BNP Paris Masters Series

²

Lors de la finale des BNP Masters Series à Bercy cet après midi, 4 danseurs de samba brésiliens, militants de Greenpeace dans ce pays, ont manifesté sur le court à l’issue de la finale, pour dire à la BNP de ne pas investir à Angra. Ils sont venus porter la voix des Brésiliens qui refusent ce projet.

« Depuis juillet, un procureur brésilien demande, sans succès, à la compagnie d’électricité brésilienne ainsi qu’à l’autorité de contrôle de la sûreté brésilienne de stopper la construction à Angra tant que ce projet viole les normes de sûreté internationales, le minimum requis dans le monde » souligne Sophia Majnoni d’Intignano, chargée de campagne nucléaire à Greenpeace France. « Par exemple, ce projet ne comporte aucune étude du risque d’accident nucléaire, comme l’exigent les traités internationaux. Ce projet est d’un autre âge, il ne pourrait clairement pas voir le jour en France.»

Rappelons que vendredi soir, les militants de Greenpeace, déguisés en balles de tennis géantes, distribuaient à la sortie des BNP masters series, un grand tournoi de tennis à Bercy, des balles de tennis personnalisées, portant le nom du site internet « ouvavotreargent.com » et le sigle radioactif à côté du nom de BNP. Une façon de leur dévoiler que BNP n’investit pas que dans le tennis, mais dans les réacteurs nucléaires dangereux aussi !

Et hier après-midi, alors que se tenaient les demies finales, Greenpeace s’était déjà invitée dans le championnat. Depuis ce matin, des images visant à informer le public des investissements nucléaires dangereux de la BNP sont diffusées sur un écran géant devant la foule des spectateurs qui attendent pour entrer dans le palais omnisport. Deux équipes de militants ont en parallèle déployé deux banderoles sur la structure de l’édifice, portant le message : « BNP : stop aux investissements radioactifs ».

Greenpeace invite le Brésil aux BNP Paris Masters Series
envoyé par gpfrance. – L’info video en direct.

La BNP étudie toujours sa participation au financement de la construction d’un réacteur nucléaire des années 80 à Angra, au Brésil, et ne répond toujours pas à nos questions sur la sécurité du projet.

Vous aussi voulez demander à la BNP ce qu’elle fait de l’argent des particuliers et lui dire de stopper ses investissements radioactifs ? Agissez avec nous.