A 8h30 ce matin, la "thonmobile" de Greenpeace est positionnée devant le centre

Océans

Greenpeace révèle un nouveau scandale sur le thon rouge

A 8h30 ce matin, la « thonmobile » de Greenpeace est positionnée devant le centre de conférence où se tient la réunion de l’Iccat (Paris 13ème). Les militants demandent aux délégations présentes en ce jour de plénière d’ouverture de statuer en faveur d’un arrêt de la pêche à la senne.

Cette demande prend tout son sens avec le nouveau scandale sur la non-gestion de cette pêcherie révélé par Greenpeace aujourd’hui : des documents publiés hier par l’ICCAT montrent qu’environ 10 200 tonnes de thon rouge, c’est à dire pas loin de la totalité du quota mondial, attendent encore dans des cages en Méditerranée.
Ce thon est apparemment invendable… Le fait que ce poisson n’arrive pas à être vendu pose de sérieuses questions sur la pertinence de continuer à pratiquer cette pêche. C’est une nouvelle preuve de l’impossibilité totale de gérer la pêche au thon rouge. Les délégations de l’Iccat doivent ouvrir les yeux et fermer la pêche à la senne.

La synthèse technique de cette affaire est disponible en anglais

Un débat de chiffres qui ne laisse aucune place à l’espèce

Depuis plusieurs semaines la France et les autres pays pêcheurs de l’Union européenne se cachent derrières les chiffres en déclarant que la maintient du quota actuel de pêche au thon rouge, 13500 tonnes, laisse 63 % de chance au stock d’être reconstitué d’ici à 2022. Cela leur semble « équilibré »…

On parle là de la survie d’une espèce, serait-il équilibré de laisser seulement 63 % de chance de sauver des espèces plus emblématiques comme le dauphin ou l’orang-outang ?
Les gouvernements qui reprennent à tout va les chiffres des scientifiques oublient de dire que le quota actuel de pêche au thon rouge ne laisse que 30 % de chance au stock de se reconstituer d’ici à 2020.Cette position est indéfendable, elle ne respecte aucun accord international, ni celui de la directive européenne sur la stratégie marine ni celui passé à Nagoya il y a seulement quelques jours !

Les emplois : un argument qui ne tient pas la route

Le gouvernement français défend sa position en arguant que la pêche au thon rouge est un important vecteur d’emplois. Le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche avance même que cette pêche représente 1000 empois en équivalent plein temps. La réalité est très différente…

Les chiffres annoncés sur les emplois liés à la pêche au thon rouge sont ridiculement élevés. Comment une activité d’uniquement un mois qui concerne 17 navires avec à leur bord une douzaine de marins générerait autant de travail en équivalent plein temps ? C’est impossible et indémontrable. La seule chose tangible : les emplois directs. Et dans ce cas là, le chiffre atteint péniblement les 50 emplois.
La France fait aujourd’hui ce qu’elle a toujours fait : elle agit en coulisses pour défendre une poignée de pêcheurs industriels puissants, principaux responsables de l’effondrement de plus de 85 % du stock de thon rouge au cours des vingt dernières années.





Commentaires (56)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

francois

chester66: ok, au niveau de la sémantique (du choix de l utilisation des mots), je me range a ton point de vue, et ton utilisation de "pirates" est légitime dans ce contexte. Bon, je m excuse pour ci-dessus, et j attends maintenant que ces messieurs-dames de l ICCAT nous communiquent leurs decisions pour 2011 et les annees a venir.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

francois

salut saucisson-mireille: oui, je me souviens des plongeurs du Surcouf qui en 2009 au sud de Malte examinaient les tailles et nombres de thons rouges dans la senne lors de controles. Mais restons lucides: le probleme du thon rouge en Med n est pas franco-francais, les thoniers-senneurs des autres pays mediterraneens doivent rentrer dans les memes clous que ceux de l UE. Ah, si seulement il y avait des ZEE en Mediterranee, on pourrait mieux reglementer / surveiller / policer l'essentiel de Mare Nostrum. Alors pour la troisieme fois je vais etre d accord avec toi quand tu souhaites qu on fasse savoir aux pecheurs que dans le respect des choses on arrivera a un but commun et pour les tricheurs pas de cadeaux. Mais dans un precedent post j ai abordé brievement la difficulte a ecarter les tricheurs du systeme. J aimerais bien ici qu on aborde franchement le juste partage des quotas entre les differents metiers de peche: va donc voir sur le site du Ministere espagnol des peches comment leur quota national est partagé, permettant aux ligneurs, aux canneurs, aux madragues, et aux senneurs de co-habiter: http://www.mapa.es/es/pesca/pags/atun_rojo/atun_rojo_10.htm Les 2584 tonnes du quota 2010 espagnol sont partagées entre les canneurs de Cantabrie (21%), les madragues (34%), les petits artisanaux ligneurs (4%), les senneurs (31%), les palangriers et les ligneurs (9%), et la peche sportive et les prises accessoires des chalutiers (1%). Cela fait des DIZAINES de bateaux différents, des CENTAINES de vrais emplois de pecheurs diversifiés, cela soutient effectivement la peche artisanale. N est-ce pas le bon moment de tout mettre a plat, de redistribuer les cartes ? C est le role de la DPMA d'ouvrir les yeux et de prendre ses responsabilites.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

saussisson mireille

a francois bonjour, quand je soumettais 80t par bateau ce n'etait que pour les francais petit ou gros armement. en cinq ans,tu as fais le calcul avec moi le stock se referai doucement et sans augmentation de quota nous serios dans une situation croissante. et pourquoi ne pas demander aux autoritees de poster une personne assermentee a bord. tu dois savoir comme moi qu'en 2009 et2010 avant de mettre en cage des nageurs de combat francais ont comptabiliser les poissons et si fraude il y avait eu les armateurs se seraient trouves mal en point. tu es un homme assez intelligent pour faire en sorte que les verites soient dites,meme a demi mot. francois soyons honnete avec nous meme et surtout avec les pecheurs en leur faisant savoir que dans le res pect des choses nous arriverons a unbut commun et pour les trcheurs pas de cadeaux.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.