Ce samedi 3 octobre, 713 personnes ont participé dans le plus simple appareil

Climat

Extraordinaire mobilisation autour de Spencer Tunick pour le climat

Ce samedi 3 octobre, 713 personnes ont participé dans le plus simple appareil à l’installation artistique et militante organisée par Greenpeace et Spencer Tunick à Fuissé, en Bourgogne. Sous un soleil magnifique et dans une ambiance excellente, l’artiste américain a mis en place quatre installations : deux avec tous les participants dans deux endroits différents, une uniquement avec les femmes et une autre seulement avec les hommes. Les participants et les équipes de Greenpeace mobilisées pour l’occasion étaient tous très heureux d’œuvrer à cet événement relayé par la plupart des télévisions françaises et de nombreuses agences internationales.

installation artistique Greenpeace / Spencer Tunick© Pierre Gleizes / Greenpeace

Cette immense sculpture vivante illustre la vulnérabilité de l’homme et de sa culture face aux dérèglements climatiques. Nos vignes, notre gastronomie et notre planète sont mises en danger par les changements climatiques et la passivité de la communauté internationale.

A deux mois du sommet de Copenhague sur les changements climatiques, Greenpeace rappelle l’urgence de trouver une solution et de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. Les politiques doivent réagir, car « la Nature est sur le point de rendre les armes face à la violente domination de l’Homme » résume Spencer Tunick.

Nous devons tous nous mobiliser pour sauver notre planète. Avec dix ONG, Greenpeace a lancé l’Ultimatum climatique. Cette pétition doit réunir un million de signatures pour faire pression sur le gouvernement français dans la perspective du sommet de Copenhague.

Vous aussi rejoignez le mouvement ! Signez notre appel ! Et tenez-vous informé des actions entreprises par Greenpeace pour que ce sommet soit le succès dont la planète a besoin ! C’est maintenant qu’il faut agir.

Lire le témoignage d’une des participantes

Commentaires (137)

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

bio-cop-la terreur

Vignes en france : -moins de 5% des surfaces cultivées totales, -plus de 30% des produits phytosanitaires totaux (répandus sur nos sols, dans l'air et dans l'eau directement et indirectement). -niveaux de cancers et autres maladies souvent graves, records en zone de vignoble (agriculteurs et enfants d'agriculteurs en sont les premières victimes : en pourcentage de population socioprofessionnelle malade ET en intensité et précocité de ces atteintes à la santé) -deuxième ligne touchée par cette hécatombe : les consommateurs de ces vins... Terres mortes ou en train de mourir, nappes phréatiques atteintes durablement (nos eaux de consommation, de douche, de lessive...), rivières et par extension océans inondés de pesticides (palme d'or aux fongicides), conséquences des monocultures à perte de vue (AOC = concentration de cultures intensives maximisées : pas de perte d'espace au profit exclusif de la culture = pas de haies, pas de diversité biologique... cercle vicieux pour l'EXPLOITANT agricole) Enfants et adultes empoisonnés, consommateur empoisonné... Logique locale dé-socialisante : désert d'emplois, spéculation immobilière, règlementation favorisant l'emploi d'étrangers sous-payés (c'est une critique d'un système tirant la barre vers le bas!!! et NON une remarque facho/raciste/populiste/sarkoziziste...) Propriétaires terriens, exploitants agricoles (différent, très différent de cultivateur, ou d'agriculteur, ou mieux encore de paysan), employeurs, agences d'intérim, administrations de tous poils (pôle emploi, divers ministères, préfectures...), politiques (élus locaux comme régionaux, et nationaux), industrie agro-alimentaire (ici précisément industrie de l'alcool, des vinaigres, de la conserve... et autres dérivés de l'alcool de raisin...), industrie pétrochimique (fabricants des produits phytosanitaires, industrie pharmaceutique, vendeurs d'alcools-poison, publicitaires (pas de commentaire), vendeurs-menteur ou vendeurs-ignares (ça n'excuse de rien) de tourisme "vert", porte voix des propagandes (le métier de journaliste est en voie d'extinction), petits et grands patrons, petits et grands actionnaires (ces deux dernières catégories ce recoupent avec beaucoup de catégories citées par ailleurs)... et j'en passe! ............ tout ce beau monde est accusé de complicité active et/ou passive, parfois même inconsciente (qui est différent d'involontaire) pour les faits déjà mentionnés plus haut et pour ce qui est dit à demi-mot précédemment, et précisément accusés pour : -meurtre collectif (humains) -massacre (extermination locale) non ciblé des toutes espèces naturelles végétales, animales, bactéries, champignons (pour faire simple, ces catégories étant représentées essentiellement par les êtres vivants du sol = plus de 90% de la biomasse = plus de 98% de la biodiversité!!! ) -par extension massacre non ciblé de nombreuses espèces d'êtres vivants des rivières, des océans, et des êtres vivants dépendants de ces derniers (dont les humains là encore... en bout de chaine cette fois... vous mangez du thon?...) -mensonges à tous les niveaux -hypocrisie maladive -dénie d'humanité (on pourrait ajouter de fraternité, d'égalité) sur le plan social entre autre à commencer par le paysage social local (allez faire un tour dans les petits pôle-emploi des environs des vignobles, discutez avec les "usagers" de leurs conditions de vie, de travail, leur place dans cette société rurale, la vision qu'ils ont de cette France qui entre autre se lève tôt c'est à dire EUX justement, mais quand ils trouvent du travail...) -vol de bien communs -destruction de bien commun -main-mise sur la santé des individus -esclavagisme -masochisme -vénalité excessive (motif principal et cause de tout ce qui précède ou je n'y comprends vraiment rien de rien...) bref je suis fatigué. allez cultiver votre potager, faites dans la décroissance (s'il faut mettre un mot qui vous parle, parce qu'on en parle, parce que c'est à la mode, mais au moins ça se comprend...), militez local : vos campagnes photo bidon, ça touche les publique qui veut ou peut bien voir ces campagnes (bobo-bio-petit-bateau) et ceux à qui il faudrait faire entendre raison (ou sur qui il faudrait taper) se fendent la gueule pendant que vous faites mumuse. quand plus personne n'achètera de thon en boite ou "demi-frais" pour pas dire "nécro-frais" pêchés par des "filets aveugles" aussi aveugles que les consommateurs de ces poissons ou que leurs tueurs, alors on ne verra plus d'usine de pêche génocidaires sur nos mers. quand plus personne n'ira voter pour nos ploucs consensuels (pour rester poli) peut-être pourra-t-on commencer à se faire représenter et non plus diriger... quand on arrêtera de donner du fric à des ONG "vertes" financées par de grands pétroli-faires ou atomi-comics ; ou pour ce qui est de "verte-paix" d'être financée-fiancée avec... vous trouverez de vous même très facilement (attention : difficile de garder le sourire...) ... donc je disais quand on arrêtera de financer ces ONG-OGM (pardon! c'est sorti tout seul) on verra peut être fleurir le financement de petits agriculteurs vivriers (qui nourrissent et non qui produisent de la matière première pour industrie lourde, par exemple "bio-carburants"...) non pollueurs, garants de la santé de ses "financeurs" et consommateurs, garants de l'avenir de nos terres, et de notre eau. quand on arrêtera de cracher sur la gueule des anarchistes (je n'en suis pas un ou je ne le sais pas) on comprendra et prendra peut être le temps de voir quelles portes intellectuelles et pratiques ils ouvrent à nos sociétés encore faut il s'intéresser à leurs auteurs (et fondateurs en particulier) et donc sortir des rails qui vous ont étés tracés, à l'extrême gauche on trouve aussi des idées pour un futur (pratique là encore) différend de notre présent tout tracé... bref réfléchir, s'ouvrir aux autres possibles, douter, redouter, ne pas fléchir, avoir confiance son corps et en son cœur avant que ne croire sa tête (ou pire celle des autres), et plus précisément en ces temps sombres : LUTTER, DÉSOBÉIR, S'INDIGNER, VÉRIFIER TOUTE SOURCE D'INFORMATION, S'INFORMER EN RECOUPANT LES INFORMATIONS PAR DES SOURCES ANTAGONISTES SI POSSIBLE, S'INFORMER DE L'ACTUALITÉ EN CROISANT CETTE INFO AVEC DES INFOS ET DES ÉCRITS DÉJÀ DÉCRYPTÉS DONC FAIRE DES PARALLÈLES SYSTÉMATIQUEMENT AVEC LE PASSE PROCHE ET LOINTAIN AVEC TOUT AUTRE DOMAINE DE CONNAISSANCE COMME ARTS-SCIENCES-TRADITIONS-RELIGIONS-MORALES-SOCIOLOGIES-PSYCHOLOGIES-PHILOSOPHIES, SE RÉVOLTER, PASSER MOINS DE TEMPS A CHERCHER A CONVAINCRE LES BOBOS BIO-BIDOCHONS... ah bah tiens, oui je m'casse faire mon potager ça c'est important.

clem

Quelqu'un a-t-il reçu la photos promises lors de cette fameuse journée....????

Blog-associations.com

Merci à vous, à toi Spencer Tunick et ton équipe et à Greenpeace. Belle mobilisation, bravo ! Enfin quelque chose à la télé, mais rien sur la toile... Avez vous une vidéo ? Et Où ?

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.