- Tatiana, activist from Russia writes witness statements on the globe in the run up to activities on the Barents Sea. MYAS. The Greenpeace ship Arctic Sunrise is in the Norwegian Arctic to document, expose and challenge the Norwegian government and Statoil’s aggressive search for new oil in the Barents Sea. Statoil has just started their drilling operations at the Korpfjell site using the rig called Songa Enabler. The Arctic Sunrise is carrying activists from all over the world, who are ambassadors for the People Versus Arctic Oil movement. Greenpeace Nordic and its co-plaintiff, Natur og Ungdom (Nature and Youth), will face the government in Court in Oslo in November, where the new drilling will be subject to a historic climate lawsuit. They argue that granting licenses to open a new oil frontier breaches the Norwegian Constitutional right to a healthy and safe environment for current and future generations and contravenes the Paris Agreement.

Coronavirus et environnement : quelle sortie de crise ?

J'agis

La crise du coronavirus pose beaucoup de questions. Elle génère naturellement des craintes, mais aussi de l'espoir. Une chose est sûre : dans cette situation inédite, notre force réside dans notre capacité à rester lucides. C'est pourquoi les équipes de Greenpeace mettront régulièrement cette page à jour pour vous proposer de l'information, mais aussi pour passer à l'action, ensemble. Car entre le « monde d’avant » et le « monde d’après », il nous faut tout repenser, dès à présent. Ce qu'on vous propose :

Coronavirus et écologie : changer de modèle, pour une sortie de crise réaliste

Le coronavirus nous fait vivre un moment inédit

La crise sanitaire du Covid-19 nous affecte tous et toutes : soit parce que nous continuons de travailler pour prendre soin des autres et assurer leurs besoins essentiels, soit parce que nous sommes confiné·es. Comment ne pas interroger notre système économique et politique, nos choix de société et nos modes de vie dans ce moment qui paraît comme suspendu ? Une foule de questions se posent : cette mise à l’arrêt de l’économie est-elle un aperçu des chocs qui nous attendent si rien n'est fait pour contenir le dérèglement climatique ? Ce ralentissement forcé des activités humaines aura-t-il un impact durable sur le climat et l’environnement ? Nous abordons ces questions dans un décryptage sur le coronavirus et le climat.

Transformer ce moment en tournant

Le coronavirus n’est pas une parenthèse dans nos vies. Ses conséquences sociales et économiques seront lourdes. La crise du Covid-19 pourrait aussi n’être que le premier des nombreux chocs que nous subirons à cause de l’emballement climatique et de l’érosion de la biodiversité. Le modèle économique actuel accroît les inégalités, détruit l’environnement et accentue les déséquilibres sociaux. Ce modèle nous expose à des crises récurrentes et accroît ainsi notre vulnérabilité. Notre priorité collective, une fois l’urgence sanitaire passée, doit être de protéger l’humain et la planète. Tout doit être mis en œuvre pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, protéger la biodiversité et organiser des sociétés résilientes face aux dérèglements à venir.

Mettre fin à un modèle destructeur et inégalitaire

Les grandes industries polluantes sont déjà à la manœuvre pour préserver leur modèle économique coûte que coûte, au mépris de la planète et de ses habitant·es. Sous couvert de préservation de l’emploi et de restauration de leur compétitivité, elles négocient des aides publiques colossales. Ces aides doivent bénéficier aux travailleur·ses et à l’emploi, et non aux actionnaires ou aux dirigeant·es. C’est à l'Etat d’en conditionner le versement, et d’obliger les entreprises à investir dans la transition écologique. S'il veut être capable d’empêcher des crises futures ou d’en limiter les conséquences, le gouvernement français doit dès maintenant mettre l’écologie et le social au cœur de son action.

Investir pour le futur

Une fois la pandémie du coronavirus derrière nous, l’urgence climatique, environnementale et sociale devra être au fondement des programmes de reconstruction de nos sociétés. Le plan de relance du gouvernement français devra se détourner des entreprises qui dérèglent le climat et détruisent la biodiversité, et non pas viser le retour d’une croissance toxique. Si le gouvernement échoue à s'orienter dans cette direction, alors ce sera la double peine pour les populations.  De cette crise peut ressortir le pire, mais aussi le meilleur : elle peut être le point de bascule pour changer radicalement les règles du jeu économique et construire un monde plus juste et écologique. Il faut transformer en profondeur le fonctionnement de nos sociétés, notamment nos transports, nos modes d’élevage et d'alimentation, notre production et consommation d'énergie, notre commerce… C’est le moment ou jamais de se mobiliser pour faire naître des sociétés vivables pour toutes et tous.

“Les grands changements semblent impossibles au début et inévitables à la fin” : c’est la promesse de Bob Hunter, l’un des fondateurs de Greenpeace. Dans cette crise liée au coronavirus, les dirigeant·es politiques ont la responsabilité historique de tout changer, pour ne pas répéter les erreurs du passé. Il n’y a plus d’autre choix réaliste.

 

Coronavirus, environnement et climat : décryptage

 

Covid-19 et climat : les questions qui fâchent

La crise du covid-19 a été couplée à une nette baisse des émissions de CO2, responsables du changement climatique. Cela aura-t-il un impact positif à long terme sur le climat ? Et le réchauffement y est-il pour quelque chose dans l’émergence de ce virus ? Retrouvez 5 questions-réponses pour tout comprendre sur les liens entre coronavirus et climat :

Coronavirus et transports : moins de pollution ?

Le covid-19 touche les voies respiratoires et a donc fait remonter la question de la pollution de l’air comme facteur aggravant. Le lien est-il prouvé ? Quels sont les impacts de la crise du coronavirus sur les transports ? Que vont devenir les industries polluantes comme l’aviation et l’automobile, touchées par le ralentissement économique ? On vous explique tout sur le rapport entre coronavirus, transports et pollution.

 

 

Covid-19, déforestation et agriculture : quelles causes et conséquences ?

La pandémie du coronavirus a mis sur le devant de la scène le problème de la déforestation et de l'agriculture industrielle. Quel lien exactement y a-t-il entre la destruction des écosystèmes et des virus comme le covid-19 ? Entre zoonoses et élevage ? Notre modèle alimentaire sera-t-il suffisamment résilient face à cette crise sanitaire et économique ? On démêle le vrai du faux dans cet article consacré aux liens entre coronavirus, déforestation et agriculture.

 

Coronavirus et pétrole : l'heure de la transition énergétique ?

L’industrie du pétrole est en difficulté. Est-ce dû aux tensions géopolitiques ou à la baisse de la demande durant la crise du coronavirus ? L’après-crise sera-t-il favorable à un autre système énergétique ? Qu’attendrent des plans de relance pour la transition écologique ? Entre fausses opportunités et vrais espoirs, faisons le point sur le lien entre coronavirus et énergies fossiles.

 

Mobilisons-nous pour une sortie de crise écologique et sociale !

De profonds changements de politiques doivent accompagner la sortie de la crise du coronavirus. L’humain et l’environnement doivent être au cœur des plans de relance économique. Si, vous aussi, vous voulez agir pour un monde plus écologique et plus solidaire où les intérêts des populations passent avant ceux des industries polluantes, alors rejoignez-nous !

Vous pensez que la nature mérite mieux qu’un répit ? Inscrivez-vous ci-dessous et rejoignez le mouvement pour un monde écologique, juste et solidaire : vous pourrez participer à des actions collectives pour faire bouger les choses et ne pas laisser carte blanche aux pollueurs !

Déjà signatures !
 

En cliquant sur "Je rejoins le mouvement", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".