28 et 29 novembre 2015 – March4me.org On the eve of #COP21Paris I'm march

Climat

COP21 : la société civile s’exprime

Malgré l’état d’urgence et l’annulation de nombreux événements en amont de la COP, la société civile a tenu à s’exprimer. Retour sur ces initiatives citoyennes qui ont ponctué ces deux semaines de négociations.

 28 et 29 novembre 2015 – March4me.org

Suite aux annulations des marches pour le climat prévues les 28 et 29 novembre en France, nous vous avons proposé une mobilisation en ligne, sur le site March4me. Le principe : si les Français ne pouvaient pas manifester, des centaines de milliers de personnes (finalement près de 600 000) ont fait entendre leur voix pour le climat. Via le site, nous avons connecté citoyens français et internationaux, afin que ces derniers puissent représenter la société civile française partout dans le monde. Des milliers de paires ont été formées, se sont échangé des dizaines de milliers de message et ont ainsi participé à la construction d’un mouvement climatique mondial.

28 et 29 novembre 2015 – Les solutions sont en marche !

Mobilisation Lyon 29 novembre

Autre alternative à l’annulation des marches décentralisées, montrer que sur notre territoire, des solutions pour sauver le climat existent.
C’est pourquoi dans plusieurs grandes villes, les groupes locaux de Greenpeace ont mis en lumière des lieux qui incarnent les énergies renouvelables dans leur région. Leur objectif : montrer que c’est possible, que des solutions sont déjà en marche et qu’elles ne demandent qu’à se développer.

A Lyon par exemple, les militants ont choisi de mettre en avant Hikari, le premier îlot urbain à énergie positive. Ainsi, les commerces, habitations et bureaux qui s’y installent consomment moins d’énergie que leur bâtiment n’en produit !

5 et 6 décembre 2015 – Le Village Mondial des Alternatives

© Greenpeace / Micha Patault

A Montreuil, en banlieue parisienne, s’est tenu les 5 et 6 décembre 2015 le Village Mondial des Alternatives dans le cadre du Sommet citoyen sur le climat.

Loin du Bourget, ce week-end a été l’occasion pour les citoyens de découvrir des alternatives, apprendre et agir. C’est dans tous les domaines que nous étaient présentées ces alternatives : agriculture et alimentation, éducation, énergie, culture, habitats, et bien d’autres encore.

6 décembre 2015 – John Q

© Yann Arthus-Bertrand / Spectral Q

A la fin de la première semaine de négociations, dimanche 6 décembre, des centaines de personnes se sont réunies devant le Mur de la Paix, face à la Tour Eiffel, afin de rappeler que la solution à la crise climatique ne peut que reposer sur 100% d’énergies renouvelables pour tous d’ici à 2050.

Mis en musique par l’artiste John Quigley et immortalisé par l’objectif de Yann-Arthus Bertrand, ce moment a été l’occasion pour des centaines de citoyens de rencontrer et de porter un message fort : limiter le dérèglement climatique, c’est aussi travailler à moins de conflits et à plus de paix.

Du 7 au 12 décembre 2015 – Les énergies renouvelables, on s’y colle !

COp2-1

Durant la deuxième semaine de négociations, dans tout Paris ainsi que dans 11 grandes villes de France, les militants et salariés de Greenpeace se sont mobilisés massivement pour coller des stickers et ainsi promouvoir les énergies renouvelables partout sur les murs, les enseignes, les transports mais aussi dans des endroits insolites ! Avec ténacité et dans le respect des lieux et des personnes, plus de 12 000 stickers ont été diffusés pour porter nos messages « 100% énergies renouvelables » et « les énergies renouvelables, c’est une réalité! » Bravo à tous les participants qui seuls au gré de leurs pérégrinations ou en équipes le jour et la nuit, ont « stické » ! Les photos qui montrent la formidable créativité des militants ont été relayées sur les réseaux sociaux.

11 décembre 2015 – Coup de soleil Place de l’Etoile

Alors que la COP21 entrait dans ses dernières heures de négociations, 80 activistes de Greenpeace ont organisé une grande action place de l’Etoile à Paris pour rappeler à François Hollande, hôte de la conférence mondiale sur le climat, l’urgence d’avancer sur la transition énergétique en France et de passer aux énergies renouvelables.

Ainsi, des grimpeurs ont déployé des bannières à l’attention de François Hollande sur l’Arc de Triomphe pendant que des activistes peignaient un immense soleil tout autour de l’Arc de Triomphe et dans les rues adjacentes .

Le matin même, Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France, ainsi que Kumi Naidoo, directeur de Greenpeace international, remettaient à l’Elysée les plus de 100 000 signatures réunies sur notre pétition pour les énergies renouvelables.

12 décembre 2015 – #ClimateJusticePeace

CWBPQzDWsAACIcY

Brume. Matin d’hiver
Déterminées pour la planète
Des voix se lèvent

Hier matin, dernier jour des mobilisations de la COP, à l’initiative des Amis de la Terre, du CCFD et de Peuples Solidaires, plus de 3 000 personnes se sont rassemblées dans Paris pour former le message « Climate Justice for Peace » grâce à un système de géolocalisation.

Une centaine de militants de Greenpeace et de citoyens étaient présents pour organiser la 1ère lettre « E » de « Peace » – « E » comme « Énergie » afin de symboliser notre attachement aux énergies renouvelables et réitérer notre message pour un avenir 100% renouvelable.

Malgré la fraîcheur matinale de ce samedi de décembre, c’est dans un esprit convivial et avec succès que l’opération a été menée.

 

 

Merci à tous pour votre mobilisation particulièrement intense ces deux dernières semaines. Si la COP ne sauvera pas le climat, les énergies renouvelables et la mobilisation citoyenne le feront.





Commentaires (20)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Constance RODRIGUE

Je cherche une façon de minimiser ma facture d'électricité (219,60 pour une personne/mois) en trouvant un système combiné qui me laisserais bénéficier DIRECTEMENT de l'électricité produite au lieu d'être obligée de passer par EDF (puisque l'on me dit que le tarif d'achat d'EDF n'est plus du tout intéressant). J'habite à Paimpol, en Bretagne. J'ai du vent et du soleil; mais malheureusement mon mari vient de mourir et je serais dans une situation financière probablement précaire. merci de vos idées, constance keeley rodrigue kingofhearts@orange.fr .

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

francois

thanks, Earyn - much appreciated ! wishing you all the best at Vancouver, and say hello to Jericho Beach ....

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

HMC

Dans le traité de la COP21 on peut lire page 1 que la Conférence reconnait " that climate change represents an urgent and potentially irreversible threat to human societies and the planet" Pourtant aucune décision concrête n'a été prise... La Société civile devrait : -identifier les sociétés responsables des émissions de gaz à effet de serre -identifier les banques qui investissent dans ces sociétés -identifier les responsables de la destruction des forêts -engager des actions collectives contre eux

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.