Aujourd’hui, le parlement européen a voté une proposition de réglementation

Climat

CO2 automobiles: déception au parlement européen, mais un espoir pour la suite ?

Aujourd’hui, le parlement européen a voté une proposition de réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe. Celle-ci a pour but d’obliger les constructeurs à réduire la consommation des nouvelles voitures d’ici 2020 et au-delà. C’est maintenant au Conseil des ministres de l’environnement de se prononcer sur ce texte.



En fixant un objectif ambitieux, cette réglementation permettrait de préserver le climat, le pouvoir d’achat des automobilistes européens (car le volume d’émissions de CO2 est directement lié au volume de carburant consommé) et de réduire facture énergétique.

Malheureusement, les parlementaires sont tombés dans le piège du lobby automobile, et ont voté un texte décevant. Il fixe en effet un objectif de 95g CO2/km d’ici 2020 mais y introduit de nombreuses dérogations, telles que les « super crédits », qui leur permettraient de tricher en diminuant en réalité très faiblement leurs émissions de CO2.

Tricher pour continuer à polluer
« Les super-crédits », qu’est-ce que c’est ? Pour atteindre l’objectif fixé par la réglementation, les constructeurs doivent réduire la moyenne des émissions de CO2 de leur flotte de véhicules neufs. Cela signifie qu’ils peuvent vendre des véhicules dont les émissions dépassent la moyenne à conditions qu’ils vendent aussi des véhicules plus légers et moins polluants qui émettent moins de CO2 que la moyenne.

Mais, grâce aux « super-crédits », les constructeurs veulent que les véhicules très efficaces comptent davantage dans le calcul de cette moyenne que leurs véhicules les plus polluants. Cette astuce comptable, qui s’apparente à une véritable tricherie, permettrait à ces constructeurs, BMW et Mercedes notamment, de continuer à fabriquer des voitures lourdes et polluantes sans réelle contraintes.
Pourtant, Volkswagen a montré qu’un constructeur est capable de s’engager à produire des voitures plus propres et plus efficaces.

Une opportunité à saisir pour Delphine Batho
Après le vote décevant du parlement européen, les ministres européens de l’environnement devront se montrer ambitieux d’ici la prochaine réunion du Conseil.

Delphine Batho, la ministre française de l’écologie, a fait récemment des déclarations encourageantes sur les objectifs climat-énergie pour 2030. Avec cette réglementation européenne, elle a l’occasion immédiate de passer de la parole aux actes. La ministre doit prendre le leadership de ces négociations pour obtenir une réglementation ambitieuse et barrer la route au lobby néfaste des constructeurs allemands.

Greenpeace demande à Delphine Batho de défendre une réglementation européenne visant un objectif de 80g CO2/km en 2020 sans aucune faille comptable et d’au moins 60g CO2/km en 2025.

Il est crucial d’agir maintenant pour faire entendre notre voix auprès des décideurs politiques afin qu’ils défendent une règlementation ambitieuse !

Signez la pétition sur le site EUvsCO2

Commentaires (37)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

C

Entierement d'accord avec Juliette !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Juliette As.

Bonjour tout le monde! Je trouve ça très bien que, déjà, le Parlement Européen ait fait une proposition pour le régulation des émissions de Co2 des voitures neuves ,même si la pression du lobbying des gros constructeurs a fait qu'il persiste une "légère" tricherie. Mais je viens ici vous parler du rôle du Parlement Européen! Son poids au sein de la politique européenne est minime! En fait je dirai même que ce n'est rien si vous avez l'intention de faire passer cette régulation dans le législatif. Pourquoi? Le conseil des ministres regroupe les 27 ministres européens. Ces derniers ont le pouvoir législatif et exécutif. Comme vous pouvez le constater ils sont très nombreux. Or il s'avère que les lois sont la plupart du temps (pour pas dire tout le temps, et pour cette je pense que ça sera le cas) votées à l'unanimité! C'est à dire que si UN SEUL ministre est pas d'accord, la loi n'est pas acceptée... (Ils sont 27!) D'autant plus dans ce groupe de ministres il y aura forcément des libéraux qui seront contre la loi (car réaliser d'autres modèles, trouver une autre solution, ... ça prend du temps et de l'argent) et qui représentent la souveraineté de leur pays d'une manière ou d'une autre. Vous voyez la Chancelière allemande en accord avec cette loi? Moi pas du tout ^^ Allemagne= pays purement industriel et très producteur dans les voitures de luxe (qui demandent bcp de carburant donc). Voilà c'était pour mettre mon petit grain de sel et pour dire qu'attendre après le tralala européen ne serait peut être pas la meilleure idée qui soit. ça prend du temps et vous avez une chance infime de trouver l'accord des 27 dirigeants. Quand au parti écologiste, que je soutiens et que j'observe attentivement, il faudrait qu'il s'affirme plus dans les décisions politiques. Il faut que le parti s'impose beaucoup plus à la télé par exemple et qu'il nous présente un programme clair! J'aimerais tellement voir autant le Parti écolo que le PS à la télé (ou l'UMP ) pour dire qu'ils sont là!! Bravo Greenpeace pour tout ce que vous faites. Pourquoi ne pas faire un magazine Greenpeace? ça serait géant!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

C

Sa me semble evident quoi , peut etre que j'ai pas d'experience vu mon jeune age mais bon .... u_u mettons nous à l'EVIDENCE

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.