L'incident qui s'est produit hier à 15 heures à la centrale de Fessenheim est

Climat

Centrale de Fessenheim : à quand la fin !

L’incident qui s’est produit hier à 15 heures à la centrale de Fessenheim est désormais clos, a informé mercredi soir EDF dans un communiqué.

Ce qu’il s’est produit

Selon les informations fournies par l’Autorité du sûreté nucléaire, « Lors d’une manipulation d’eau oxygénée, produit chimique non radioactif, un déversement a provoqué un dégagement de vapeur, qui a déclenché les capteurs de détection incendie. Conformément à la convention entre les services publics et la centrale, les pompiers ont été dépêchés sur place. Il n’y a pas eu d’incendie. »

Pourtant, à 16h30, les premières informations faisaient état d’un incendie chimique et de plusieurs blessés graves à la centrale. L’alarme incendie s’est activée vers 15h, dans un bâtiment connexe aux deux réacteurs, situé en zone nucléaire. Au cours de l’après-midi, des informations contradictoires n’ont cessé de circuler, alors que les canaux d’information des autorités ou de l’opérateur restaient très silencieux.
Notons que le ministère de l’environnement a communiqué extrêmement rapidement, avec des propos très rassurants, mais sans donner de détails sur l’incident.

Il est essentiel qu’une information claire et transparente soit diffusée en temps réel en cas d’incident, même jugé mineur, sur une installation nucléaire. Il est indispensable que les riverains soient tenus au courant de la situation, et que les autorités de sûreté informent de manière transparente. Car l’objectif n’est pas celui de communiquer pour rassurer. C’est d’informer, afin que les citoyens puissent se faire une idée précise de la situation.

Fessenheim, fermez la !

Cet incident a eu lieu le jour même de la rencontre de représentants des associations antinucléaires alsaciennes au ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, avec pour objectif de repartir avec un calendrier précis de la fermeture de la centrale de Fessenheim, annoncée par François Hollande.

La centrale de Fessenheim est la plus ancienne du parc nucléaire français, promise par le candidat Hollande à la fermeture d’ici à 2017. Sa construction a commencé en 1970 et elle a été mise en service en 1977, pour un fonctionnement prévu à l’origine d’une durée de3 0 ans. Elle comporte deux réacteurs à eau pressurisée, d’une puissance de près de 900 mégawatts (MW) chacun. Le 25 avril dernier, elle a déjà été le théâtre d’un incident, un incendie. Il s’agissait d’un départ de feu sur l’alternateur du réacteur n°2 de la centrale.

Fessenheim doit faire l’objet de travaux gigantesques

Les travaux en question doivent être effectués par EDF avant juillet 2013 sans quoi l’ASN fermera le site pour des raisons de sûreté. Il s’agit notamment d’épaissir le radier, dalle de béton qui soutient le réacteur et qui est beaucoup plus mince à Fessenheim que sur les autres centrales françaises. Mais ces travaux ont un coût absolument prohibitif! Le sénateur du Haut-Rhin Jean-Marie Bockel, interrogé par l’AFP ce matin a évoqué des investissements de l’ordre de 200 millions d’euros. Alors qu’EDF les évalue à 20 millions d’Euros.
Rappelons que lors de son audition par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale début Juillet, Jacques Repussard, directeur général de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), a quant à lui expliqué que « si une pollution du Rhin survenait à la suite d’un accident à Fessenheim« , sans même parler de catastrophe avec des conséquences humaines, « le coût serait gigantesque pour le pays ».

La question fondamentale qui se pose au regard de ces éléments est la suivante : allons-nous continuer à essayer de maintenir en vie une centrale manifestement dangereuse en dépensant des centaines de millions d’euros ou allons-nous enfin nous décider à fermer Fessenheim ?

A dix jours de l’ouverture de la conférence environnementale, cet incident vient montrer, si c’était nécessaire, l’urgence d’engager la France dans une transition énergétique.





Commentaires (76)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sipieter nicolas

fermez toutes les centrales et envoyez en prison tout les supporters de l'energie atomique .. pour crime contre l'humanitee.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Fadia

Il s'agit d'une centrale nucléaire vieillissante, pas d'une fabrique de bonbons à partir de là aucun incident ne peut être qualifié d'anodin...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Pas Naïf

Déplorable déballage d'erreurs manifestes, qui se retourneront contre leur auteurs de suite: * Eau oxygénée: des dizaines d'accidents similaires arrivent en France avec blessés chaque jour et nul n'en fait un fromage. Saluons l'intelligence des agitateurs qui veulent faire du bruit à tout prix pour leurs primes de fin de mois: Ne soyons pas stupides! * Pour ceux qui ne connaissent pas la Chimie, prenez une bouteille d'eau oxygéné lambda en vente libre, versez-y un dixième de pincée de permanganate (vente libre pharmacie, utile pour désinfecter les eaux en camping) et elle vous pète au nez avec forte chance de perdre un oeil définitivement. Les rigolos de la centrale ont créé un incident superficiel. Compte tenu de son timing exact, cet incident est visiblement téléguidé par des écolos, c'est lamentable comme provocation! * 200Millions pour le radier: Bien sûr un sénateur qui n'est pas du métier en sait bien plus sur le coût des travaux qu'EdF étudie et va les payer !! Quelle superficialité, on croirait entendre feu Mme Soleil !! * Hollande a promis de fermer Fessenheim en 2017 (fin de mandat, après moi le déluge) et cela se payera par la permission donnée à EdF de bâtir le second EpR de Penly car d'ici là il sera patent que les renouvelables (à la sauce actuelle, c'est à dire éolien et PV à tire la rigot) auront montré en Allemagne leur inefficacité à réduire CO² et leur parfaite efficiacité à foutre le bazar dans les réseaux électriques, pannes, etc... Pas fou le président, il dira: "j'ai été mal informé, il fallait développer les vraies Renouvelables", celles qui se stockent (bio-masse) et ne pas céder aux sirènes des lobby éoliens. Donc la France changera de cap et en attendant on développe "transitoirement" du nouveau nucléaire.... Bravo pour l'efficacité médiatique!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.