1. Shell ne sait pas évaluer le coût d'un plan de nettoyage d'une marée noir

Climat

Ne laissons pas Shell aller en Arctique !

1. Shell ne sait pas évaluer le coût d’un plan de nettoyage d’une marée noire.

En mars 2012, en réponse aux questions d’une commission d’enquête du parlement britannique, Peter Velez, Directeur de la section réponse d’urgence de Shell a admis que Shell n’avait pas évalué les coûts d’une opération de nettoyage en Arctique. La compagnie laisse ainsi la responsabilité financière aux actionnaires mais potentiellement aussi aux citoyens…

2. Un bateau de Shell, le Arctic Challenger est considéré comme « pas assez sûr » par le Gouvernement américain.

En Juillet 2012, les autorités américaines ont annoncé qu’un des éléments clé du plan de réponse marée noire de Shell n’était pas autorisé à naviguer vers l’Arctique, car le navire ne remplissait pas les standards de sécurité des gardes-côtes américains. Le navire, l’Arctic Challenger est une péniche construite il y a 36 ans, dont le rôle est de remorquer des équipements de sécurité. Mais les autorités américaines ne sont pas satisfaites de ce qu’elles ont pu observer à bord, et semblent penser que l’Arctic Challenger aurait le plus grand mal à supporter les conditions de navigations extrêmes en Arctique. Dans un premier temps, les ingénieurs de Shell avaient annoncé que le navire pourrait supporter des tempêtes de puissances exceptionnelles. Ils sont, depuis, revenus sur cette annonce.

3. Les gardes-côtes américains « pas très confiants » face aux dispersants utilisés par Shell.

Dans une interview à Bloomberg, le commandant des gardes-côtes américains a exprimé des doutes quant à l’impact des dispersants en Alaska dans l’éventualité d’une marée noire. Il a déclaré : « Je ne suis pas sûr des effets des dispersants dans les eaux glacées d’Alaska ». Or, dans le plan d’intervention d’urgence de Shell, l’usage de dispersant est une des principales actions mises en œuvre…

4. Le bateau de forage de Shell s’échoue par » grand frais ».

Le 15 juillet, le bateau de forage de Shell, le Nobel Discoverer s’est échoué sur le rivage à Dutch Harbour, Alaska, avec un vent à 56 km/h. Le Noble Discoverer, comme le Kulluk vieillissent, et ils ne sont plus tout à fait les vaisseaux modernes dont Shell se targuait.

5. Le bateau de forage de Shell prend feu.

En novembre, le moteur du Noble Discoverer a pris feu alors que le bateau faisait route vers Dutch Harbour.

6. Le dôme d’endiguement, une sorte de bouchon géant visant à contenir toute fuite de pétrole résultant de l’explosion d’un puits, a été endommagée pendant les tests.

En décembre, l’Arctic Challenger, navire du groupe doté d’un système censé éviter tout risque de marée noire lors des forages, a été « endommagé » au niveau du « dôme d’endiguement » (sorte de bouchon géant visant à contenir toute fuite de pétrole résultant de l’explosion d’un puits )lors d’un « test final » d’homologation. Un représentant du bureau fédéral de la sécurité et de l’environnement a déclaré qu’il était “écrasé comme une canette de bière”.

7. Le vice président de Shell l’admet : « il y aura des fuites« .

Dans une interview à la BBC, Pete Slaiby a admis qu’une marée noire était ce qui inquiétait le plus les gens; « Si  vous me demandez s’il y aura un jour une fuite, oui, j’imagine qu’il y en aura. » 

8. La plateforme de Shell s’échoue.

La plateforme pétrolière Kulluk de Shell s’est échouée au large de l’Alaska le 31 décembre. En raison de conditions météo particulièrement violentes (un hiver en Alaska…) , cette plateforme n’a pas réussi à quitter le golfe d’Alaska, allant s’échouer le 1er janvier 2013 au sud des îles Kodiak. La plateforme Kulluk était transportée à l’aide de deux remorqueurs, mais l’amarre de l’un d’eux s’est rompue. Le Kulluk est une barge non motorisée de 81 mètres de diamètre conçue pour opérer dans la glace. La plateforme transporte près de 530 000 litres de diesel et environ 45 000 litres d’huile lubrifiante et de fluide hydraulique. Si pour le moment, aucune fuite de pétrole n’est constatée, la situation est toujours sous haute tension en raison d’une météo déplorable : il a fallu pas moins de 6 jours aux équipes de secours avant d’arriver à la réguler. Le Kulluk est le soutien du Noble Discoverer, et réciproquement. Si l’un des deux était inutilisable, c’est l’ensemble de la campagne de Shell qui est mise en cause.





Commentaires (112)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

kelkechose

STOP A LA FOLIE DESTRUCTRICE DE NOTRE ENVIRONNEMENT !!! De toute façon le pétrole disparaitra !!! Concentrez vous sur les énergies vertes pour assurer vos billets verts !!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

citoyenactif

bataille de l’énergie 2 http://citoyenactif.20minutes-blogs.fr/archive/2013/01/22/bataille-de-l-energie-2.html Batailles pour l’énergie – Le Monde diplomatique : « Manière de voir » n° 115 — Février – mars 2011 Prix du pétrole, pénuries électriques, ruée sur les ressources renouvelables, géopolitique des gazoducs… Comprendre le grand jeu de l’énergie dont dépend notre avenir implique une démarche volontariste : on s’arrête, on réfléchit. Et ce n’est pas triste. Le Dessous Des Cartes Richesse Et Pauvreté Des Nations 11 Le Pic Pétrolier, C’est : documentaires : L’Arctique le nouvel Eldorado…, L’Afrique le nouvel enjeu economique mondial Pétrole et gaz naturel en Arctique – Wikipédia : L’océan glacial Arctique est identifié comme fertile en hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) depuis des décennies ; certains gisements y sont déjà exploités, le plus connu étant l’Alaska. En 2007, seule une étroite bande côtière est exploitée, mais la fonte prochaine de la banquise d’été autorise de nouvelles ambitions. Alors que les opérations d’intimidation ont déjà commencé, il est utile de s’intéresser à l’estimation des volumes d’hydrocarbures récupérables dans cette zone, et d’identifier quels pays vont en bénéficier. La lecture de cet article est donc soumise aux restrictions d’usage concernant les estimations et la géopolitique. bataille de l’énergie : citoyen actif : De la guerre froide au Grand Jeu : Orient. L’internationalisation du néolibéralisme ! : De la guerre froide au Grand Jeu , De la guerre froide au Grand Jeu : La bataille de l’énergie, La Chine et la guerre des monnaies ( cliquer ici) , Pendant que la bataille de l’énergie fait rage ( Eau (: La guerre de l’eau), Spéculation sur le bien commun … , les peuples souffrent L’eau, un enjeu du XXIe siècle Extrait d’un think thanks financier : Paris, Lundi 21 janvier 2013 Quelles richesses pétrolières en Arctique ? Il y a moins d’un mois, Shell a subi un revers important dans son programme de forage en Arctique. Le Kulluck, un de ses navires de forage, d’une capacité de 28 000 tonnes, s’est échoué sur une des îles Kodiak, en Alaska, après avoir rompu l’amarre d’un de ses remorqueurs en pleine tempête. Les gardes-côtes américains avaient auparavant évacué les 18 membres d’équipage. Selon le porte-parole des gardes-côtes, les vents atteignaient alors 115 kilomètres/heure et les vagues 12 mètres de haut dans le golfe d’Alaska. En septembre et en octobre 2012, Shell avait utilisé le Kulluck pour forer des puits dans la mer de Beaufort, au nord de l’Alaska. Shell était en train de remorquer le Kulluck vers Seattle pour des opérations de maintenance lorsqu’une série de problèmes météorologiques et mécaniques ont débuté : l’amarre d’un remorqueur a rompu alors qu’au même moment, pure coïncidence, le moteur de l’un des remorqueurs perdait de sa puissance du fait d’une détérioration du carburant. Après cela, la série noire n’a cessé de s’assombrir. source : Quelles richesses pétrolières en Arctique ? | La Chronique Agora voir aussi : La face cachée de Hiroshima – citizen khane A lire aussi : l’agrobusiness prend le large, L’enjeux du Lithium, l’Onde de Choc : Le tungstène, Quels risques climatiques majeurs ? , La Norvège, et les garde fous néolibérale : citoyen actif, Le bout de la logique 2 – l’indigné révolté, Bout de la logique – Altermonde Dernières actualités sur les forages offshore Forages offshore : vote de la commission de l’énergie du Parlement – 09/10/2012 Forages offshore : les eurodéputés souhaitent durcir les conditions d’attribution… – 19/09/2012 Controverses sur le pic pétrolier – 11/07/2012 La communauté internationale peine (toujours) à protéger les baleines – 10/07/2012 Greenpeace lance le 23 juin une campagne pour sauver l’Arctique – 22/06/2012 Toutes les infos sur les forages offshore PPT] L’ENJEU ENERGETIQUE

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

citoyenactif

La face cachée de Hiroshima - Télévision - Télérama Lundi 21 janvier 22:50 au mardi 22 janvier 00:20 sur France 3 Voir dans la grille C'est à Hiroshima, le 6 août 1945, qu'a commencé l'âge atomique. A 2h45, le pilote Paul Tibbets fait dé...coller un bombardier B-29 baptisé «Enola Gay», en hommage à sa mère. A 8h15, une bombe atomique d'une puissance de 15 kilotonnes, surnommée «Little Boy», est larguée. La ville d'Hiroshima est instantanément rasée et 75 000 personnes meurent sur le coup. Retour sur les faits qui ont entouré les premières explosions nucléaires de l'histoire de l'humanité à travers le parcours des scientifiques qui ont conçu, dans le plus grand secret, la bombe A, un pacte avec les militaires et les industriels qui va mener le monde au feu atomique. http://www.dailymotion.com/video/xnjkob_la-face-cachee-de-hiroshima-1-2_news

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.