La contre-expertise présentée ici par Greenpeace France vient souligner les lacunes de l’étude d’impact publiée en janvier 2022 par TotalÉnergies Raffinerie France
(TERF). 
Elle offre une description exhaustive de la chaîne d’approvisionnement de TERF, comptabilise l’ensemble des surfaces arborées et de tourbières qu’elle a fait disparaître, et en déduit son impact sur le climat. Il est important de souligner également que cette analyse, menée à l’aide d’un panel d’experts reconnus, est basée sur une méthode visant à évaluer l’impact minimum de TERF sur les forêts et le climat. Cet impact pourrait être, en réalité, bien plus important.

Agrocarburants: comment Total occulte son impact sur les forêts et le climat

Auteur(s) : Boris Patentreger, David Gaveau, Adrien Corvisy

Climat, Forêts

La contre-expertise présentée ici par Greenpeace France vient souligner les lacunes de l’étude d’impact publiée en janvier 2022 par TotalÉnergies Raffinerie France (TERF). Elle offre une description exhaustive de la chaîne d’approvisionnement de TERF, comptabilise l’ensemble des surfaces arborées et de tourbières qu’elle a fait disparaître, et en déduit son impact sur le climat. Il est important de souligner également que cette analyse, menée à l’aide d’un panel d’experts reconnus, est basée sur une méthode visant à évaluer l’impact minimum de TERF sur les forêts et le climat. Cet impact pourrait être, en réalité, bien plus important.

Suite au recours intenté par six associations en juillet 2018, le tribunal administratif de Marseille a ordonné, en avril 2021, la révision de l’étude d’impact de TotalEnergies sur le volet climat des importations à La Mède.
Pour Greenpeace, la multinationale persiste dans son refus d’intégrer les impacts climatiques réels de sa production dans sa nouvelle étude d’impact. Pire, elle cache la réalité du terrain, tout en continuant d’importer en moyenne 163 000 tonnes d’huile de palme par an sur le sol français, soit près d’un tiers du volume total d’huile de palme importé en France.

Dans l’étude “Agrocarburants: comment Total occulte son impact sur les forêts et le climat” de février 2022, Greenpeace France passe au crible cette seconde étude d’impact publiée en janvier 2022 dans le cadre de l’enquête publique ouverte jusqu’au 24 février. Elle propose une description exhaustive de la chaîne d’approvisionnement de la raffinerie, comptabilise l’ensemble des surfaces arborées et tourbières qu’elle a fait disparaître, et en déduit l’impact réel sur le climat.
Les auteurs concluent que par son manque de traçabilité, TotalEnergies a importé de l’huile de palme issue de la déforestation et a dissimulé cet impact climatique substantiel dans sa nouvelle étude.



A TELECHARGER | Rapport Greenpeace - étude d'impact 2 TLM



(Crédits photographiques : © Simon Lambert / Greenpeace)