En Europe, les populations d’abeilles domestiques ont chuté de 25 % entre 198

Agriculture

Pesticides : pour s’en débarrasser, des solutions existent !

En Europe, les populations d’abeilles domestiques ont chuté de 25 % entre 1985 et 2005. Notre modèle d’agriculture industrielle est en grande partie responsable du déclin des abeilles. Nous le savons, les pesticides et la monoculture ne font qu’aggraver la destruction de l’habitat naturel des pollinisateurs. D’accord. Mais comment se passer des pesticides ?

Pour sortir de l’agriculture toxique, des solutions existent
Greenpeace, dans son rôle de lanceur d’alerte, dénonce les coupables du déclin des abeilles depuis maintenant plusieurs mois. Mais nous voulons aussi montrer que des solutions existent, et que d’autres modes de production sont possibles. Dans le rapport « Piqûre de rappel – Vivre sans pesticides. Solutions pour une agriculture écologique » sorti aujourd’hui, Greenpeace dresse la liste des principales menaces qui pèsent sur les abeilles mais présente aussi des recommandations pour leur protection, formulées sur la base de données scientifiques.

Ce rapport passe également en revue la littérature scientifique consacrée aux méthodes écologiques de lutte contre les parasites et ravageurs qui pourraient mettre fin à l’utilisation de pesticides chimiques de synthèse. La recherche et les pratiques agro-écologiques existantes confirment que nous n’avons pas besoin des pesticides pour protéger les cultures et produire notre alimentation.

Après la théorie, nous avons voulu montrer par des exemples, que des pratiques d’agriculture écologique existent et fonctionnent. À travers le récit d’agriculteurs, de scientifiques, de représentants d’instituts de recherche ou encore d’entreprises de différents pays européens, nous constatons qu’il est possible d’obtenir de bons résultats avec les techniques agricoles écologiques : lutte antiparasitaire naturelle, aménagement d’espaces de biodiversité dans et autour des champs, rotation de cultures, conservation d’habitats naturels ou semi-naturels…

En voir plus sur l’agriculture écologique en Europe

Nous devons changer de modèle agricole ! C’est possible et nous le savons. C’est un changement profond, mais nécessaire pour sortir de l’impasse dans laquelle nous met notre modèle d’agriculture toxique. Les études récentes en la matière nous donnent les clés qui nous permettront de nous engager sur la voie de l’agriculture écologique.

Vous pouvez nous aider. VOUS pouvez participer à la métamorphose du modèle agricole. Interpellez les acteurs de l’agro-business et faites-leur savoir que vous les avez à l’œil et veillez sur leurs pratiques. Devenez un Guetteur.

bouton_guetteur
Commentaires (107)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

@ fransoie berlin Merci de rester poli et de ne pas insulter ni proférer de menaces cela montre que vous êtes un connard De plus, merci de faire gaffe à votre orthographe et de ne pas assassiner la belle langue française

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

u

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

fransoie berlin

mon idée est de tuer tous les agreculteur qui utilisent les pesticides et ce qui les son aventer et enbocher voila c est tout merci beaucoup de faire ce que je vous ai dit.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.