Des années après que les apiculteurs, les associations environnementales, les

Agriculture

Pesticides en Europe : un pas dans la bonne direction

Des années après que les apiculteurs, les associations environnementales, les scientifiques… aient tiré la sonnette d’alarme, la commission européenne va certainement interdire trois pesticides jugés responsables du déclin des abeilles. Il était grand temps d’agir ! Au cours des dernières périodes hivernales, la mortalité des colonies d’abeilles domestiques en Europe se situait autour de 20 % et jusqu’à 53 % pour certains pays.



Une majorité simple d’Etats membres européens, dont la France, a voté hier en faveur de la proposition de la commission européenne d’interdire temporairement 3 pesticides de la famille des néonicotinoïdes. La commission a désormais le droit de mettre en œuvre cette interdiction. Celle-ci constituerait un premier pas dans la bonne direction pour protéger les insectes pollinisateurs et ainsi la production alimentaire en Europe.

Passer de l’agriculture industrielle à l’agriculture biologique
Le déclin des abeilles est un symptôme grave et particulièrement visible des défaillances de l’agriculture industrielle. Greenpeace se bat depuis des années pour que l’agriculture ne pollue les champs ni avec des OGM, ni avec des insecticides chimiques. La seule voie possible est de de promouvoir l’agriculture écologique, seule capable de garantir des pratiques agricoles et une alimentation saine.

Il y a moins d’un mois, Greenpeace publiait un rapport analysant les études scientifiques parues récemment dans les revues de référence Selon ces études, la mortalité accrue des abeilles s’explique par la combinaison de plusieurs facteurs. L’usage de certains pesticides, et notamment des néonicotinoïdes, constitue clairement l’un de ces facteurs, ce que Syngenta et Bayer refusent obstinément de le reconnaître !

Les mensonges de Syngenta et Bayer polluent le débat
Avec leurs mensonges persistants, ces entreprises polluent le débat public. C’est ce que Greenpeace est allé récemment leur rappeler en accrochant une banderole sur le siège de Syngenta en Suisse et en s’invitant à l’assemblée générale de Bayer en Allemagne. Aux Pays-Bas, devant les locaux de Bayer, Greenpeace a organisé symboliquement l’enterrement d’une reine abeille.

Environ un tiers des cultures agricoles dépend de l’action de pollinisation des abeilles pour être fécondées, et c’est le cas également de 90% des plantes sauvages. La commission doit immédiatement les protéger !

Commentaires (329)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

Stanislas

http://www.franceinter.fr/emission-le-zoom-de-la-redaction-api-days En filmant le comportement des abeilles butinant un champ de tournesol bio et celles qui sont confrontés au pesticide les scientifiques ont conclut que les produits phytosanitaires ont bien un impact sur la santé des insectes. L’abeille domestique est une sentinelle de l’environnement : un indicateur biologique de l'état sanitaire des autres insectes pollinisateurs. Si elle ne va pas bien, les espèces sœurs ne doivent pas être en très bonne santé non plus.

Joceline

saule dit :Mardi 4 juin 2013 à 7:25 lui, il arrive pas mal à faire un peu avancer les choses ! ==> Jolie figure de rhétorique qu'on pourrait comparer à la vitesse de l'escargot au galop. :-)

Joceline

fred dit :Lundi 3 juin 2013 à 20:33 Joceline dit :D imanche 2 juin 2013 à 12:02 … Monsanto arrête le lobbying pour les OGM en Europe ! http://actuwiki.fr/environnement/21268 >>j’m pas jouer les rabat joie, mais il semblerait que leur forte présence en Afrique puisse expliquer le break européen ? ==> Pfff Fred! j'essayais d'être positive... si tu veux le fond du fond de ma pensée, l'Europe va tellement mal économiquement (et pas que) que les agro-industries n'en n'ont plus vraiment grand-chose à faire, pour être polie. La civilisation occidentale se déglingue et les rats quittent le navire.

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.