La transition énergétique, cela se passe à Montpellier : après le WE de mo

Libérons l’énergie : Champ d’éoliennes de la transition – Montpellier – 11 février 2012

²

La transition énergétique, cela se passe à Montpellier : après le WE de mobilisation avec Ayo sur l’esplanade de l’Europe, aujourd’hui 11 février, un champ d’éoliennes a été planté devant le nouvel Hôtel de Ville.

Le modèle énergétique actuel de la France s’est construit depuis des dizaines années sans que les Français ou leurs représentants aient été correctement informés et consultés sur les conséquences de ces choix industriels. Pourtant, le modèle énergétique de notre pays présente des spécificités inquiétantes : record mondial de réacteurs nucléaires par habitant; freins politiques au développement des renouvelables ; grand nombre de logements mal isolés et suréquipés en chauffage électrique très gourmand en énergie (d’où les pics de consommation actuels).

La France à la croisée des chemins
Dans de nombreux autres pays, la transition énergétique est en marche. La France est, quant à elle, à la croisée des chemins. L’élection présidentielle et les législatives de 2012 sont le moment idéal pour débattre du modèle énergétique français. Les candidats à ces élections doivent exprimer clairement leur vision dans ce domaine.

Ainsi, soit le prochain président de la République fait le choix de lancer la transition énergétique et d’investir massivement dans les renouvelables et les économies d’énergie, soit il maintient la France sous la menace de centrales nucléaires vieillissantes et tourne le dos aux bénéfices en terme de créations d’emplois, de réduction de la précarité énergétique (qui touche 8 millions de Français) et de lutte contre le dérèglement climatique.

Des petites éoliennes symboles de la transition énergétique
Le samedi 11 février dans 23 villes de France, les militants de Greenpeace ont installé des petites éoliennes, symboles de la transition énergétique, dans les centre-villes afin de sensibiliser les passants et d’interpeller les élus politiques locaux. A Montpellier, le rendez vous était donné bassin Jacques Coeur, derrière le nouvel Hôtel de ville

Les élus locaux et régionaux doivent exiger des candidats aux élections nationales qu’ils donnent aux territoires les moyens pour :

  • Accélérer la rénovation thermique des logements pour l’instant très insuffisante ;
  • Développer massivement les renouvelables dans les territoires ;
  • Implanter localement et durablement des milliers d’emplois liés à la transition énergétique.

La transition énergétique concerne directement ces élus et se fera largement à l’échelle territoriale. Les collectivités doivent réclamer et avoir les moyens de soutenir les filières économiques de production d’énergie renouvelable et de rénovation thermique des bâtiments.

La campagne Libérons l’énergie !
Greenpeace est à l’initiative d’une campagne nationale intitulée « Libérons l’énergie ! » qui propose aux citoyens de s’informer et se mobiliser en faveur de la transition énergétique. Des dizaines d’associations nationales et locales et des milliers de personnes se sont déjà impliquées dans la campagne à l’occasion des événements organisés à Nantes, Bordeaux, Toulouse et Montpellier dans le cadre d’une grande tournée nationale.

A Montpellier, le rassemblement citoyen organisé le 4 février dernier dans le cadre de cette campagne a rassemblé près de 1 000 personnes sur l’esplanade de l’Europe avec la présence de la chanteuse Ayo.

Plus d’informations sur la tournée et la campagne : www.liberons-energie.fr

Suivez nous et Réagissez sur les réseaux sociaux
Site du Groupe Local Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Google+ Suivez nous sur Twitter