Lundi 8 novembre au soir, les militant.e.s de Greenpeace, Alternatiba ANV-COP21

Climat

Alerte d’un crash climatique

Lundi 8 novembre au soir, les militant.e.s de Greenpeace, Alternatiba ANV-COP21 et Extinction Rebellion se sont rendus dans le hall de l’aéroport de Montpellier pour alerter du « crach climatique » à venir, si l’on continue à vouloir augmenter le trafic aérien.

Cette action s’est traduite par un dying et un discours au nom de la Terre sur le point de crasher.

Nous demandons l’abandon des liaisons courte-distance (ex Paris-Montpellier) quand ils sont réalisables en train en moins de 5h : un mode de transport 50 fois moins émetteurs de CO2 !

Pourtant, l’aéroport Montpellier investit sans cesse pour augmenter son trafic, à renfort d’offres low cost et d’avantages fiscaux (exonération de taxe du kérosène, TVA réduite).

Les investissements publics devraient au contraire aller vers le développement de l’offre de train de jour et de nuit, ou encore la réorientation professionnelle des acteurs du secteur.

(Crédits photographiques : © David Richard pour Libération)