[caption id="6838" width="780"][img class="size-img_blog" src="https://cdn.gre

Agriculture

Michel-Edouard Leclerc, il faut qu’on parle pesticides

Depuis ce matin 5h, le petit village breton de Landerneau dans le Finistère revêt un tout autre visage : celui de Michel-Edouard Leclerc. [Edit jeudi 18 août à 12h : Michel-Edouard Leclerc a réagi sur son blog, à Landerneau, nous lui répondons par la voix de Jean-François Julliard, Directeur général de Greenpeace France.

Action à Landerneau, dans la ville natale de Michel Edouard Leclerc © Alg / Greenpeace

Landerneau est le fief de la famille Leclerc. Edouard Leclerc, le père de Michel-Edouard Leclerc et fondateur de l’enseigne qui porte son nom, est né à Landerneau et y ouvrit son tout premier magasin en 1949.

Aujourd’hui, alors que les estivants venus participer au festival de musique “Fête du bruit dans Landerneau” affluaient, des militants de Greenpeace se sont levés aux aurores afin de placarder des affiches et de peindre des pochoirs à l’adresse de Michel-Edouard Leclerc.

Oui, Michel-Edouard, nous souhaitons vous rencontrer. Plus de 100 000 personnes vous demandent de réduire les pesticides dans la production de vos fruits et légumes. Il est temps de les écouter.

L’enseigne numéro un de la grande distribution en France est toujours dernière de la Course zéro pesticide. Alors que ses concurrents ont su faire preuve de transparence voire de bonne volonté dans la mise en place d’alternatives aux pesticides pour certains, l’enseigne E.Leclerc se situe toujours dans l’opacité la plus totale. Ils n’ont jamais répondu à nos questions et ne communiquent pas sur les pratiques de leurs fournisseurs de fruits et légumes. Michel-Edouard Leclerc, qu’avez-vous donc à cacher ?

Le 1er juillet dernier, Michel-Edouard Leclerc s’est rendu sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin et disait que nous devions “le soutenir dans la lutte contre les pesticides ou contre le trop plein de pesticides”. Mais c’est exactement ce que nous voulons faire M. Leclerc ! Rencontrons-nous et discutons de la réduction des pesticides pour la production de vos fruits et légumes.





Commentaires (83)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

Moi je crois que

Moi je crois que vous êtes tous des trolls et que vous faites juste ça pour pourrir Greenpeace. Pas la même adresse mail, mais la même adresse IP. oui, oui, oui...

Patrick 75

à Pestival : je ne suis pas un militant Greenpeace. Je rejoins cependant leur combat pour la sauvegarde de la planète. Je ne comprends pas pourquoi vous considérer a priori que les militants de Greenpeace seraient des fêtards profiteurs. Se saisir de l'opportunité du festival pour déployer et démultiplier un message dans la ville même qui a vu naitre l'entreprise LECLERC est rationnel en terme d'efficacité. Votre commentaire risque d'attiser la pensée maladive à l'œuvre actuellement de "tous pourris".

Monsieur Lolo

Salut les cocos ! Pourquoi vous ne vous en prenez pas directement aux paysans pollueurs ? Ceux qui utilisent les pesticides, polluent les rivières et les bords de routes avec leur amiante et déchets à chaque manif ? Plus personne ? Est ce parce que vous avez peur de vous prendre une correction ?! Ah c'est sûr que coller des affiches et distribuer des tracts pendant les festivals, c'est plus confortable !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.