Greenpeace a commandité un rapport critique sur les évaluations complémentair

Climat

Les 58 réacteurs nucléaires français aussi fragiles que ceux de Fukushima

Greenpeace a commandité un rapport critique sur les évaluations complémentaires de sûreté, communément appelées « stress-tests », des installations nucléaires françaises, demandées par le gouvernement à EDF et Areva et analysées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Cette contre-analyse menée par des experts indépendants démontre qu’en cas d’accident entraînant une fusion du cœur du réacteur aucun des 58 réacteurs nucléaires français en fonctionnement ne résisterait mieux que ceux de Fukushima : les risques de ruptures de confinement et de rejets radioactifs importants sont tout aussi réels qu’au Japon.

Sur la méthode d’analyse employée par les exploitants, les experts indépendants sont dubitatifs : les évaluations complémentaires de sûreté ont été faites de manière totalement théorique. Les rapports d’EDF ou d’Areva se basent uniquement sur la conception initiale des installations, c’est-à-dire que le vieillissement et l’usure des bâtiments et pièces ne sont pas pris en compte dans les analyses.

Autre point mis en avant par les scientifiques : l’absence de prise en compte des risques liés à certains facteurs extérieurs, notamment le facteur humain.

Enfin, et c’est sans doute le plus inquiétant, dans les documents fournis par EDF et Areva, il n’est jamais question de pistes pour essayer d’améliorer la sûreté des réacteurs nucléaires et ainsi de diminuer la probabilité d’un accident.

Contrairement aux industriels du nucléaire, les experts indépendants proposent dans leur rapport des recommandations.

Resumé rapport : Sûreté nucléaire en France post-Fukushima  IEER – WISE

Lire l’intégralité du rapport et le télécharger

Qui sont les experts indépendants internationaux qui ont effectué cette analyse :

– Arjun Makhijani est président de l’Institut de l’énergie et de la recherche environnementale à Takoma Park, Maryland (États-Unis). Il a obtenu son doctorat en génie électrique et sciences informatiques en 1972 à l’université de Berkley, en Californie.

– Yves Marignac est directeur de l’Agence indépendante d’information, d’étude et de conseil sur le nucléaire et les politiques énergétiques, WISE-Paris. Il est aussi membre de l’International Panel on Fissile Materials (IPFM) et coordinateur du Groupe d’expertise pluraliste (GEP) sur les mines d’uranium du Limousin.





Commentaires (67)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

eva

Quand allons nous entendre un homme politique au pouvoir prononcer cette phrase que nous sommes nombreux à attendre : "nous faisons le choix d'arrêter définitivement toutes les centrales françaises" car si cette décision n'est jamais prise, il n'y aura pas d'autres alternatives possibles jusqu'au jour où un crash arrivera et nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer, c'est navrant, moi je suis pour un référendum sur le nucléaire en France. Avec les quelques informations que l'on veut bien nous donner, il y a de quoi avoir des frissons dans le dos, sur la sécurité, la sous-traitance, les conditions de travail pour les personnes qui interviennent au coeur de ces centrales.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Agathe

Ce qu'à dit "Independance chacha" au sujet des importations d'électricité lors du pic de grand froid est tout à fait vrai : NON nos centrales nucléaires n'ont pas suffit à faire face à la demande en électricité en france (les médias ont eu beau faire la part belle au passage du pic grand froid, ils ne nous ont pas pour autant donnés de détails quant à la provenance de l'énergie). Vous pouvez lire l'article "Toujours sur la ligne jaune" paru dans "Le Canard Enchaîné" du 15/02/2012 concernant cette info. Quant à l'illusion du nucléaire pas cher, vous pouvez lire l'article "Mort subite du nucléaire pas cher" paru dans "Le Canard Enchaîné" du 08/02/2012. Bonne lecture aux incrédules ! Et que vivent enfin les Energies Renouvelables bien moins dangereuses !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

eliejm

merci aux régulateurs d'avoir fait la différence entre les mots qui viennent du coeur pour sauver le peu qui reste et dont green peace est le gardien et les mots qui font la révolte de ceux qui n'ont plus rien d'autre que YHWH.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.