Ce matin, lors du colloque « La sécurité dans mon assiette » sur la sécur

Agriculture

Le Luxembourg interdit la pomme de terre OGM « Amflora » !

Ce matin, lors du colloque « La sécurité dans mon assiette » sur la sécurité de la chaîne alimentaire, le Ministre de la Santé luxembourgeois Mars Di Bartolomeo, en présence de Romain Schneider ministre de l’Agriculture, a interdit la culture de la pomme de terre OGM « Amflora » de BASF au Luxembourg.

Le Luxembourg libéré de toute culture OGM

L’interdiction de la pomme de terre OGM au Luxembourg a été annoncée quelques mois à peine après son autorisation par la Commission européenne et ceci devant des hauts représentants de l’autorité en charge de la sécurité alimentaire en Europe (EFSA).
C’est d’ailleurs au même endroit (Centre Culturel de rencontre Abbaye de Neumünster) que le Luxembourg avait déjà interdit le maïs transgénique MON810 en 2009.

Le message politique est courageux et sans appel possible : Le Luxembourg clame haut et fort qu’il n’est pas prêt à se laisser dicter un menu OGM par la Commission européenne. Après l’Autriche, c’est le deuxième Etat membre de l’Union européenne à prendre la décision de protéger les consommateurs et l’agriculture des conséquences négatives d’« Amflora ».

Greenpeace et les organisations partenaires de l’Initiative « Luxembourg sans OGM » (1) félicitent le Ministre de la Santé d’avoir pris ses responsabilités dans l’intérêt du consommateur et encouragent le Gouvernement à continuer de s’opposer résolument à la politique pro-OGM de la Commission européenne.

Une procédure d’évaluation qui doit être profondément réformée en Europe

Le 2 mars 2010, la Commission européenne avait autorisé la culture, l’utilisation dans les matières fourragères et la présence jusqu’à 0,9% dans l’alimentation humaine de la pomme de terre OGM « Amflora » développée par le géant allemand de la chimie BASF. Cette décision avait été prise malgré les évidences scientifiques relatives au risque de résistances aux antibiotiques.

Greenpeace et les organisations de l’initiative « Luxembourg sans OGM » tiennent à rappeler que procédure d’évaluation et d’autorisation des OGM dans l’Union européenne est défaillante et doit être réformée.
Les effets à long terme des OGM sur l’environnement et sur la santé, ainsi que leurs coûts socio-économiques pour toute la filière agricole ne sont actuellement pas pris en compte. « Nous demandons au Gouvernement luxembourgeois de continuer son engagement en faveur réforme de la une procédure d’évaluation et d’autorisation des OGM qui protège directement au niveau européen les consommateurs, l’environnement et l’agriculture des effets négatifs des OGM», déclare Maurice Losch de Greenpeace Luxembourg.

(1) : Les 29 organisations de l’Initative « Luxembourg sans OGM » :
Aide à l’Enfance de l’Inde, Association Solidarité Luxembourg Nicaragua, ASTM, Attac Luxembourg, Bauerenallianz, bioLABEL Lëtzebuerg, BIONA, Caritas Luxembourg, Demeter Bond Lëtzebuerg, Église Catholique à Luxembourg, Ëmweltberodung Lëtzebuerg asbl. (EBL), FCPT – SYPROLUX, FNCTTFEL – Landesverband, Fondation Hëllef fir d’Natur, Frères des Hommes, GREENPEACE Luxembourg, Haus vun der Natur, Initiativ Liewensufank, LCGB, Lëtzebuerger Natur- a Vulleschutzliga, Lëtzebuerger Landesverband fir Beienzuucht, Life asbl., Mouvement Écologique, OGBL, Slow Food Lëtzebuerg, SOS Faim Luxembourg, Stroossekanner Sao Paulo a.s.b.l., TransFair – Minka a.s.b.l., Union Luxembourgeoise des Consommateurs (ULC)

Commentaires (174)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

pogona38

en tout cas,c'est bien que le Luxembourg est été libéré de la pomme de terre au OGM

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

GFP

Et bien sûr, j'oubliais de citer le rapport de la Royal Society, dont votre texte ne rapporte aucun des arguments avancés, bien entendu , juste des accusation non-fondées de conflits d'intérêts. Accuser le contradicteur d'être à la solde de l'ennemi évite de s'intéresser à ses arguments n'est-ce pas? http://royalsociety.org/Review-of-data-on-possible-toxicity-of-GM-potatoes/ Les gens curieux s'amuseront à comparer les arguments de la Royal Society avec la publication originale de Pusztai: http://biomarket1.com/alimentazione/Pusztai.pdf Malheureusement pour les anti-OGM, Pusztai s'est planté en beauté!!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

GFP

@ Ari, Au lieu de nous ressortir les âneries de Pusztai 11 ans après qu'il les aient été publiés (incroyable ce que les légendes peuvent avoir la vie longue!!) dites moi simplement quel est le contrôle que Pusztai a utilisé dans son expérience. Quand vous aurez compris que l'expérience elle-même est mal conçue vous y verrez un peu plus clair. Un peu de lecture pour vous, paragraphe 3.2: http://arjournals.annualreviews.org/doi/pdf/10.1146/annurev.arplant.58.032806.103840 Les références sont clairement indiquées.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.