Envoyez ces gestes barrières à nos responsables politiques !

Ce mois de mai, la plupart des entreprises réunissent virtuellement leurs actionnaires en assemblées générales (Société Générale, BNP Paribas, Total, Air France…). Elles y présentent entre autres leurs investissements futurs dans les énergies fossiles et les bénéfices espérés qui ruisselleront… dans les poches de leurs actionnaires. Ainsi le CAC 40 en 2019, ça a été 3,2 milliards de tonnes de CO2 émises et 51 milliards d’euros de dividendes versés… et ce “grâce” à une absence totale de régulation.
Tant que leurs activités polluantes continueront à leur rapporter gros, les entreprises climaticides poursuivront leurs investissements massifs dans les énergies fossiles. Nous avons besoin d’une loi pour contraindre les entreprises polluantes. Alors que leurs assemblées générales battent leur plein, le gouvernement doit mettre fin au massacre écologique auxquelles elles se livrent les entreprises polluantes.

 

Rappelez les gestes barrières aux parlementaires

Sur Twitter, interpellez ces député·e·s de la majorité LREM qui grâce à leurs fonctions peuvent diffuser efficacement ces gestes barrières auprès de leurs collègues :

Nous vous invitons aussi à interpeller le gouvernement, qui doit à tout prix respecter ces gestes barrières pour protéger la population et l’environnement :

 

Si vous ne disposez pas de compte Twitter, nous vous invitons à partager cette page autour de vous, sur Facebook ou par email.

 

Vous souhaitez participez à nos prochaines mobilisations ?

Rejoignez le mouvement pour un monde écologique, juste et solidaire, en vous inscrivant ci-dessous : vous recevrez toutes les infos pour participer à nos actions ! 

En cliquant sur "Je rejoins le mouvement", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".