Greenpeace a récemment lancé une campagne sur la présence d'OGM dans les fili

Agriculture

Fromages avec ou sans OGM ? Des AOC s’engagent

Greenpeace a récemment lancé une campagne sur la présence d’OGM dans les filières de production de 14 des 46 fromages français les plus prestigieux : les célèbres Appellations d’origine contrôlée (AOC) ou d’origine protégée (AOP). Pourtant, et malgré leur label de qualité, certains fromages comme le munster, le camembert de Normandie ou encore le brie de Meaux n’interdisent pas systématiquement l’utilisation d’OGM dans l’alimentation des animaux produisant le lait utilisé. Et le bétail français est malheureusement nourris à 80% avec du soja OGM, importé principalement du continent américain.



Le « bleu du Vercors Sassenage » et le Pélardon sortent de la liste rouge
Certaines AOC fromagères décident de s’engager dans des démarches concrètes pour exclure dans un avenir proche les OGM de leur filière de production. C’est le cas du « Bleu du Vercors Sassenage », petite AOC comprenant 27 communes nichées dans le Parc National régional du Vercors et regroupant 44 producteurs laitiers ainsi que 10 producteurs fermiers. Environ 80% de l’alimentation des vaches est composée de foin et d’herbe, 6 des 10 producteurs fermiers et 9 producteurs de lait sont en bio ou en conversion tandis qu’un groupe de travail a été constitué pour inscrire prochainement l’exclusion des OGM dans le cahier des charges de l’AOC. Celle-ci rejoint donc la liste des AOC classé « orange » dans le classement effectué par Greenpeace.

« C’est difficile et ça prend du temps, mais selon moi, la notion d’OGM est antinomique avec notre territoire, le parc national du Vercors, avec une agriculture de montagne, de qualité et au final avec notre appellation d’origine », explique Philippe Guillioud, directeur de la coopérative Vercors Lait.

Cette AOC n’est pas la seule à souhaiter le plus rapidement possible exclure les OGM de son cahier des charges. L’AOP pélardon (fromage de chèvre), comprenant 500 communes sur 4 départements (Lozère, Gard, Aude, Hérault) s’est également engagée à bannir totalement les OGM de son cahier des charges.

Ce sont maintenant 11 AOC qui s’inscrivent dans une démarche d’exclusion des OGM de l’alimentation animale dans leur cahier des charges. Cela prouve que c’est possible. Au sein des autres AOC, chaque producteur est libre d’exclure ou non les OGM. Le consommateur n’en sait rien, c’est pourquoi Greenpeace réclame un étiquetage précisant si le bétail produisant le lait est nourrit ou pas avec des OGM.

Déjà 16 AOC fromagères excluent totalement les OGM : l’exemple du Comté
Certaines AOC bannissent déjà totalement les OGM de leurs filières de production. Par exemple, le Comté AOC affiche et annonce cette exclusion comme un principe inhérent à son Appellation. Cette AOP entend « garantir au consommateur une alimentation du cheptel laitier effectivement exempte d’OGM », comme on peut le lire sur le site internet de l’AOP. Seuls sont autorisés dans l’alimentation des animaux les végétaux, les coproduits et aliments complémentaires issus de produits non transgéniques. Les vaches sont nourris d’herbes l’été et de foins l’hiver.

« Quand le consommateur achète un produit AOP il en attend un certain nombre de valeurs, comme le respect du sol et de l’environnement, le maintien de la biodiversité, notamment au niveau de la flore et de la microflore et un procédé artisanal d’élaboration », peut-on encore lire.

Commentaires (20)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

meralli

bonjour à tous Je suis simple consommateur et amateur de bons fromages. Mes enfants et ma femme également apprécient le fromage qui est toujours présent à table à chaque repas. En tant que consommateur je ne souhaite lutter contre le développement des OGMs car au dela du débat sur leur nocivité je suis au moins sur que les OGMS c'est encore un machin pondu d'en haut qu'on veut nous imposer à tous (consommateurs et producteurs) pour augmenter les profits de quelques boites qui corrompent les décideurs. Et donc je remercie GP de diffuser ces informations qui me permettront de sélectionner les AOP qui se sont engagés à ne pas utiliser d'OGM. J'en tiendrai compte lors de mes prochains achats. Je vais d'ailleurs faire un peu d'iformation à tous mes collègues et diffuser ma la liste de diffusion ces informations. Enfin je vais interpeller mon fromager sur la base de ces informations pour lui demander de marquer si possible les AOC et AOP sans OGM.... Voila c'est tout ce que je peux faire en tant que simple consommateur mais si nous sommes nombreux , les décideurs seront obligés de prendre en considération nos revendications.... Bonne journée à tous

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Dr D BARRET

on ne peut pas interdire les farines animales et ne pas autoriser le soja OGM americain car les americains mélangent systématiquement tous les soja et refusent de dire lesquels sont ou ne sont pas OGM. or c'est l'OMC qui nous oblige à utiliser le soja americain. par ailleurs, quand on mange du mouton, qu'il soit OGM ou pas, c'est de toute façon une proteine étrangère pour nous, elle est donc OGM de fait, même si son génome n'est pas trafiquée. il y a OGM et OGM et plusieurs façon de produire des OGM. une chose est sûre: Montsanto a une façon aggressive de fabriquer des OGM qui peuvent être dangereux de 2 façons. Elle nuit à la biodiversité par son pollen qui contamine les plantes allentour, elle rend très souvent les graines stériles,ce qui oblige les paysans à acheter systématiquement des graines et va faire disparaitre de nombreuses espèces, enfin, le faire de créer des espèces fabriquant leur propres defenses contre certains parasites aboutir à leur faire fabriquer des substances qui peuvent être nocives pour la santé au même titre que les pesticides. mais le lait produit par des vaches nourries en partie avec des tourteaux de soja OGM n'est pas du tout dangereux et ne nuit pas plus qu'une autre alimentation au goût du fromage. il ne faut pas tout mélanger. mais bien sûr qu'il faut lutter contre la généralisation des OGM, et surtout contre ces marchands qui vendraient leur âme pour du pognon en instituant un état dans l'état en se croyant audessus des lois. et çà c'est un véritable scandale.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

PtitForézien

Pour ce qui des Clacos, c'est normal que nos vaches de normandie soient nourries aux OGM américains, cela fait 66 ans qu'elles ont étaient libéraient par les ricains. Par contre j'achète ma fourme d'Ambert chez un petit paysan (200 pièces/an), Idem pour les Pélardons, picodons. Faut oser rentrer dans les fermes dans nos belles campagnes FRANCAISES. Mais il faut être vigilant les OGM (Organisation de Grands Malnutritionistes).

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.