Forêts primaires

Forêts

On appelle forêt primaire une forêt vierge : c’est-à-dire une forêt qui n’a été ni exploitée, ni fragmentée, ni défrichée. Autrement dit, qui est restée à l'abri de l'activité humaine. Elles sont particulièrement précieuses puisqu’elles abritent la biodiversité la plus dense.

On appelle forêt primaire une forêt vierge, c’est-à-dire qui n’a été ni exploitée, ni fragmentée, ni défrichée. Autrement dit, une forêt qui est restée à l’abri de l’activité humaine. Ces écosystèmes sont particulièrement précieux puisqu’ils abritent la biodiversité la plus dense.

Selon la FAO, on appelle forêts les « terres occupant une superficie de plus de 0,5 hectares avec des arbres atteignant une hauteur supérieure à 5 mètres et un couvert forestier de plus de 10 %, ou avec des arbres capables d’atteindre ces seuils in situ. Sont exclues les terres à vocation agricole ou urbaine prédominante. », et forêts primaires les « forêts naturellement régénérée d’espèces indigènes où aucune trace d’activité humaine n’est clairement visible et où les processus écologiques ne sont pas sensiblement perturbés. »



Vous voulez nous aider à protéger les forêts ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions en faisant un don !