Mardi 17 mai – 10:00
La matinée a été fructueuse : nous avons déjà pu récupérer trois nouveaux DCP.

L’<em>Esperanza</em> poursuit sa route. Nous sommes à environ 50 miles des côtes les plus proches. Et pour la première fois en quatre semaines, nous avons croisé des thoniers.

Océans

Expédition Thon 2016 : thoniers à l’horizon !

Mardi 17 mai – 10:00 La matinée a été fructueuse : nous avons déjà pu récupérer trois nouveaux DCP. L’Esperanza poursuit sa route. Nous sommes à environ 50 miles des côtes les plus proches. Et pour la première fois en quatre semaines, nous avons croisé des thoniers.

 

L’un d’entre eux est un navire support espagnol, dont le rôle est d’approvisionner les thoniers en fuel, en dispositifs de concentration de poissons (DCP) ou en balises pour DCP, mais aussi de déployer en masse ces DCP dans les zones de pêche. Repéré en fin de journée, nous l’avons poursuivi toute la nuit pour empêcher son équipage de déployer ne serait-ce qu’un seul DCP.

Le lendemain matin, nous avons découvert que l’équipage de l’Ortube Berria s’était empressé de dissimuler tout ce qui se trouvait sur le pont sous d’immenses bâches de plastique opaque… Nous étions si proches que nous pouvions voir l’équipage nous prendre en photo. Nous leur avons bien sur rendu la pareille dans le but de documenter nos recherches sur l’industrie du thon. Pas de chance pour l’Ortube Berria : le vent a soulevé une des bâches, ce qui nous a permis de confirmer la présence de DCP à bord.

(c) Will Rose / Greenpeace

La Sapmer, toujours dans les bons coups

L’autre navire est français et s’appelle le Morne Blanc. Il fait partie des deux derniers bateaux de la Sapmer et est flambant neuf. La Sapmer, le plus grand armateur français, fournit en thon les marques de Thai Union, notamment Petit Navire et John West (la marque sœur britannique de Petit Navire).

C’est avec quelques difficultés que nous sommes finalement parvenus à établir un contact radio avec le navire. Ils nous ont affirmé ne pêcher que sur bancs libres, sans DCP – ce qui est totalement improbable lorsque l’on connaît les problèmes financiers de la Sapmer et ses ambitions : pêcher toujours plus, avec moins de navires. S’inspirant du modèle espagnol, la Sapmer travaille avec des navires de soutien qui servent très majoritairement à déployer des DCP. Cette méthode permet aux navires de la Sapmer de maximiser leurs prises mais rend impossible toute sélectivité.

(c) Will Rose / Greenpeace

Petit Navire ne peut pas ignorer les méthodes de ses fournisseurs. La marque doit prendre ses responsabilités en s’engageant véritablement pour préserver la durabilité des écosystèmes marins.

Vous pouvez agir. Écrivez aux dirigeants de Petit Navire pour leur demander de se fournir en thon durable, pêché sans DCP.





Commentaires (59)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Catseyes

Comment peut-on être fier de son entreprise, de son travail et de sa vie quand on engage son temps et son énergie à détruire la ressource même qui constitue son gagne-pain? Est-ce que "encore plus d'argent" est un but souhaitable et qui rend heureux? N'y a-t-il pas une limite acceptable pour les actionnaires, l'entreprise, les salariés, les consommateurs et la nature? Chacun est responsable de ses actions: les actionnaires, les cadres, les salariés, les partenaires commerciaux, et les consommateurs. En recherchant le profit maximum pour notre épargne par exemple, nous soutenons la spéculation et ce genre de pratique. Idem lorsque nous favorisons le produit le moins cher au supermarché. Changeons de mentalité! Prenons notre temps, achetons à la ferme, passons du temps en famille ou entre amis au lieu de courir pour économiser quelques dizaine d'euros. Investissons notre argent dans l'économie durable au lieu de soutenir sans s'en rendre compte le système en place.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Mathieu Ariane

Boycott Biensur ! Thon Bio Biensur Mais comment faire basculer d'une pêche à l'autre ? Je reste toujours à votre écoute et vous accompagne dans ce périple qui un jour devra se terminer en navire de recherches et de decouvertes. Des baisers "sans sel"✌

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

fouine

incroyable les commentaires je voit que les gens sont inculte au niveaux de green peace il ferait mieux de lutter pour autre chose

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE