Repas végétariens à la cantine : une majorité des Français-e-s y sont favorables

Agriculture

59 % des Français-e-s sont favorables à l’introduction de repas végétariens dans les cantines scolaires, soit près de 6 Français-e-s sur 10. C’est ce que révèle un sondage publié ce lundi 16 avril, commandé par Greenpeace France et réalisé par l’institut BVA [1]. « Ce sondage démontre bien qu’il y a une adhésion et une ouverture de plus en plus grande de la société française aux alternatives à la viande », déclare Laure Ducos, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France.

Cette adhésion est largement confirmée au sein des jeunes générations (18-34 ans), qui soutiennent à 74 % la mise en place d’au moins un repas sans viande ni poisson dans les cantines scolaires. Les femmes et les habitants des grandes agglomérations sont également majoritairement favorables, à respectivement 67% et 66%.

Une idée qui plait à une majorité de parents
Selon les résultats, 51% des parents sont également pour des alternatives végétariennes au moins une fois par semaine à la cantine. « De plus en plus de voix s’élèvent afin de dénoncer la surconsommation de viande, notamment chez les plus petits, déclare Laure Ducos. On voit bien que ce mythe que la viande est nécessaire à tous les repas est en train d’évoluer. Les parents prennent petit à petit conscience que la surconsommation de protéines animales nuit tant à la santé des enfants qu’aux fragiles équilibres environnementaux et climatiques ». Dans un communiqué de presse publié le 28 mars, la Fédération nationale des parents d’élèves (FCPE) a d’ailleurs demandé la mise en place de deux repas végétariens par semaine dans les cantines.

De plus, une soixantaine de spécialistes de santé (médecins, nutritionnistes, pharmaciens…) rappelaient vendredi dernier que “l’évolution de notre modèle alimentaire vers des régimes moins carnés présenterait des bénéfices incontestables du point de vue de la santé publique”. Ils demandent également la mise en place de repas végétariens dans les cantines scolaires, dans une tribune publiée dans le Monde.

Inscrire les repas végétariens dans la loi
Greenpeace demande la mise en place d’au moins un repas végétarien obligatoire par semaine dans les cantines scolaires et appelle le gouvernement à l’inscrire dans la loi Agriculture et Alimentation qui sera discutée en Commission des Affaires économiques dès demain et à partir du 22 mai à l’Assemblée nationale.

« Les Français sont prêts, les parents également. Les alternatives végétales ont toute leur place à la cantine. C’est un enjeu de santé publique mais également d’éducation pour les jeunes générations. Qu’attendent les parlementaires pour enfin se saisir de la question ? », conclut Laure Ducos.

[1] Enquête réalisée par Internet du 4 au 5 avril 2018 auprès d’un échantillon de 1033 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.