Glyphosate : réaction de Greenpeace France

Agriculture

Encore une fois, les Etats membres de l’Union européenne ont échoué à se prononcer sur le renouvellement du glyphosate. « La Commission européenne est dans l’impasse sur la question du glyphosate », commente Suzanne Dalle, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France.
« Ce qui démontre bien que l’enjeu n’est pas de statuer sur 3, 5 ou 10 ans de renouvellement mais bien de recentrer le débat sur la nécessité d’une proposition allant vers une interdiction progressive, accompagnée de mesures restrictives. Le glyphosate n’a pas d’avenir à terme. Il faut cesser ces aller-retours et ces atermoiements aberrants de la part de la Commission européenne et proposer une vraie porte de sortie, notamment pour accompagner les agriculteurs ».
La France, qui s’est à de nombreuses reprises déclarée contre le renouvellement, doit porter cette volonté d’interdiction à l’échelle de l’Union européenne, et non un simple renouvellement de l’autorisation. A l’échelle nationale, Nicolas Hulot et Stéphane Travert doivent mettre en place un réel plan de transition avec des mesures restrictives progressives pour aboutir à une interdiction totale au plus vite.
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.