Conseil de défense écologique : le gouvernement radote

Climat

A l’issue du premier Conseil de défense écologique, le gouvernement n’a annoncé aucune mesure chiffrée ni aucune politique structurante. Il n’a fait que radoter sur des engagements déjà connus. Et le double-discours continue.

Pour Clément Sénéchal, chargé de campagne Climat à Greenpeace France : « Le gouvernement met en question le projet de Montagne d’or, mais il n’est pas pour autant abandonné. Le gouvernement veut la taxation du kérosène au niveau européen, mais refuse de l’appliquer en France. Le gouvernement veut passer au crible le prochain budget pour en faire un “budget vert”, mais ne s’engage pas à stopper les subventions aux activités polluantes. Le gouvernement prétend vouloir mettre la finance au service de l’écologie, mais exclut de réguler les banques françaises. Preuve en est finalement que ce Conseil de défense ne sert à rien d’autre qu’à brasser de l’air. Il vient s’ajouter aux multiples comités, assemblées, grands débats destinés à dissimuler le maigre bilan d’Emmanuel Macron et de son gouvernement sur le climat ».   





Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES