Pour sauver l’industrie du nucléaire, Emmanuel Macron défend les intérêts du gaz fossile en Europe en créant des alliances toxiques pour le climat. 

Climat - Nucléaire

E. Macron, allié du nucléaire… et du gaz en Europe

Pour sauver l’industrie du nucléaire, Emmanuel Macron défend les intérêts du gaz fossile en Europe en créant des alliances toxiques pour le climat. 

Bienvenue dans le monde merveilleux du greenwashing dans lequel Emmanuel Macron récolte, une nouvelle fois, la palme d’or. Et cette fois-ci…en Europe.

Alors que sont étudiés, au sein de l’Union européenne, les contours d’une taxonomie européenne visant à définir les énergies “vertes” qui permettront l’atteinte de la neutralité carbone, Emmanuel Macron joue un double jeu nocif pour le climat.

Taxonomie européenne: de quoi parle-t-on ?

La taxonomie européenne a pour objectif de classer les activités économiques durables et de les rendre éligibles aux nouveaux investissements verts. Cela permettra d’orienter les investisseurs vers des projets favorables à la transition énergétique dans l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. 

Dans ce cadre, l’Union européenne doit lister les énergies qu’elle considère comme “vertes”, c’est-à-dire bas carbone et non nocives pour l’environnement.

Jusqu’à présent, l’Union européenne a décidé de ne pas inclure le nucléaire dans les énergies vertes. Une décision qui a le don d’agacer fortement le président E. Macron. 

La France, alliée du gaz fossile et du nucléaire pour arriver à ses fins

Emmanuel Macron, très mécontent que le nucléaire ne figure pas dans les énergies vertes, et alors qu’il se vante de vouloir faire de l’Europe “la championne climatique”, mène en sous-marin une action de lobby très nocive pour le climat en nouant un accord stratégique avec des pays pro-gaz (Pologne, Hongrie, République tchèque…). 

En échange du soutien de ces pays à l’énergie nucléaire, la France accepte explicitement l’inclusion du gaz fossile comme énergie verte en Europe. Non, vous ne rêvez pas. Rappelons que le gaz fossile fait partie des énergies les plus émettrices de gaz à effet de serre… Et que le nucléaire n’est pas, loin s’en faut, une solution pour le climat ni une énergie propre.

Inclure le gaz fossile et le nucléaire dans la taxonomie européenne est un non-sens pour le climat. Une nouvelle fois, le président révèle son vrai visage et son greenwashing permanent sur les questions climatiques. 

L’Union européenne ne doit pas céder à la pression de la France

Si Emmanuel Macron est prêt à tout pour arriver à ses fins, même aux alliances les plus toxiques pour le climat, tout n’est pas joué. La Commission européenne peut encore faire barrage. 

C’est pourquoi, ce mardi 14 décembre, ATTAC, ANV-COP21, Les Amis de la Terre et Greenpeace mènent une action de mobilisation devant le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour dénoncer ce greenwashing inacceptable et demander à la Commission européenne de ne pas céder.

  

Comment agir ?

Vous aussi, vous pouvez passer à l’action pour faire pression sur la Commission européenne, notamment sur Twitter :

  1. Identifiez @EmmanuelMacron pour dénoncer son alliance toxique et identifiez @vonderleyen (Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne) pour lui demander de ne pas plier à la pression de la France. 
  2. Utilisez les hashtag #StopFakeGreen et #EUtaxonomy 
  3. Exemples de tweet :

Le président @EmmanuelMacron est prêt à tout pour soutenir le #nucléaire y compris accepter le #gaz fossile ⛽️☢️ dans les énergies vertes de la #EUtaxonomy. @vonderleyen ne vous faites pas avoir, nous sommes contre !! #StopFakeGreen. Je poste ce tweet

Nous demandons à @vonderleyen de ne pas céder à @EmmanuelMacron qui demande d’inclure le gaz fossile et le nucléaire ⛽️☢️ dans la #EUtaxonomy… Deux énergies particulièrement néfastes pour l’environnement. #StopFakeGreen😠Greenwashing alert! Je poste ce tweet

🚨 @vonderleyen, @olafscholz, nuclear and fossil gas  ⛽️☢️ will not save the climate, quite the opposite! Resist @EmmanuelMacron’s pressure #StopFakeGreen. Je poste ce tweet.

Le plus percutant est d’interpeller sur Twitter car cela peut avoir une forte influence au niveau européen. Cependant, si vous n’avez pas de compte Twitter, il y a d’autres moyens d’agir :

  • Commentez la publication d’Emmanuel Macron sur Facebook en lui demandant de ne pas inclure le gaz fossile et le nucléaire dans la taxonomie européenne. 

Exemple de commentaire :

Vous n’avez pas honte de vouloir inclure le gaz fossile et le nucléaire dans la taxonomie européenne? Stop au blabla, place aux actes ! Nous ne voulons pas de ces énergies nocives pour le climat dans la taxonomie européenne.

  • Partagez le lien vers cette page au maximum de personnes autour de vous ! 

Une mobilisation européenne

Partout en Europe, des citoyen·nes sont vent debout pour faire pression sur leur propre gouvernement afin de ne pas plier à la pression toxique de la France. L’Autriche a déjà fait savoir qu’elle contesterait la taxonomie en justice si l’énergie atomique était incluse. Le Parlement luxembourgeois a également adopté unanimement une résolution demandant au gouvernement luxembourgeois de joindre le gouvernement autrichien dans des actions juridiques dans le cas où le nucléaire serait inclus dans la taxonomie. 

Nous avons toutes et tous les moyens d’accentuer la pression sur les responsables politiques qui mettent en péril la transition énergétique européenne. On compte sur vous !

Commentaires (5)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Mme Rodde

Juste une question : j'entendais l'autre jour Mme Pompili indiquait qu'on allait "piloter" le nucléaire pour faire face en cette fin d'année à la demande énergétique. Comment fera-t-on quand on n'aura que de l'énergie éolienne pour la piloter ? on convoque Eole et on lui dit de bosser ? la position dogmatique antinucléaire de Greenpeace est insupportable, dangereuse et incompréhensible. Greenpeace ne s'intéresse donc pas à la biodiversité ? quelle nature dans les champs d'éolienne ou les fermes photovoltaïques : hier encore un reportage à la télé une résidente qui a acheté une maison il y a quelques années parce qu'elle était en bordure de forêt et qui maintenant se retrouve avec un champ de panneaux photovoltaiques, la forêt ayant complètement disparu ! Encore et toujours l' artificialisation des sols. C'est ça que Greenpeace défend !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ALDOM

Le chauffage au gaz sera interdit dans les logements neufs à partir de 2021 Dans les logements collectifs, le chauffage sera proscrit à partir de 2024. Pour viser la neutralité carbone, les alternatives au chauffage au gaz seront développées. Donc le gaz c'est mauvais pour la planète. Alors expliquez moi pourquoi l'état donne des millions d'euros aux cultivateurs de billets de banque pour construire des méthaniseurs ? En particulier dans les petits villages pour que les habitants profitent bien des nuisances.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Andrade

On y arrivera à force

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE