L' American Journal of Clinical Nutrition révélait au mois d'août que du riz

Agriculture

Du riz OGM américain testé sur des enfants chinois

L’ American Journal of Clinical Nutrition révélait au mois d’août que du riz génétiquement modifié (GM) « Golden Rice » ou « riz doré » a été testé sur un groupe d’enfants âgés de 6 à 8 ans de la province chinoise du Hunan, dans le cadre d’une étude soutenue par le US Department of Agriculture (USDA).

De 2008 à aujourd’hui … rien n’a changé !

Fin juin 2008, Greenpeace avait découvert que l’institut national américain de la santé (NIH) avait approuvé des tests menés par l’université américaine de Tufts.
Ce riz, baptisé « riz doré » à cause de sa couleur jaune, est un riz génétiquement modifié pour augmenter sa teneur en béta carotène, précurseur de la vitamine A, dont la carence chez de nombreux habitants des pays pauvres est responsable de cécité chez des millions de personnes. Mais l’importation ou la consommation de ce riz ne sont autorisées dans aucun pays du monde. Si, selon ses promoteurs, il permettrait d’augmenter les apports en vitamine A, son innocuité, comme celle de nombreux OGM, n’est absolument pas démontrée.

En 2008, le bureau de Greenpeace en Chine avait immédiatement alerté les ministères de l’agriculture et de la santé chinois. Fin juillet, Greenpeace a reçu la confirmation que ce riz génétiquement modifié n’avait pas été importé et que les tests avaient été annulés.

Mais il semblerait, au regard de l’étude découverte la semaine dernière, que ces essais aient de fait eu lieu !

Le tableau d’ensemble est terrifiant : une fois de plus nous voyons les géants de l’agro-alimentaire jouer avec la santé d’enfants en les utilisant comme cobayes, consacrant des montants faramineux à des recherches, pour littéralement jouer avec cet élément sacré qu’est notre approvisionnement alimentaire, notre droit fondamental à nous nourrir.

Après 7 ans de campagne, Greenpeace a réussi à convaincre la Chine de dire NON au riz OGM . Cette bataille n’est manifestement pas terminée!

Commentaires (241)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

aatea

http://www.ejbiotechnology.info/content/vol6/issue1/full/4/index.html je ne pense pas, même si je n'aime pas vraiment leur méthode, uniquement une volonté d'augmenter le nombre d'adhérentes. Les actions anti-OGM ont contribué à renflouer Greenpeace-France, qui était dans de graves difficultés financières et subissé une baisse relative de ses membres par rapport à d’autres pays d’Europe du Nord aussi triste que cela ...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

GFP

@ Brisavion, "Nous sommes d accord : ces 4 dernières années, le plan de coton Bt a donc bien eu une perte de production de 2007 à 2012, de -5,72% ; -4,17% ; +2,70% ; -7,48%" => Merci pour la précision sur les chiffres, j'avais fait les calculs de tête. Mais nous ne sommes pas d'accord car s'il y a bien une légère baisse, ce n'est pas au niveau de la production qui continue à augmenter mais sur le rendement, et encore, ces variations annuelles peuvent s'expliquer par les variations habituelles d'une année à l'autre. "Il y a quelque chose qui ne colle pas : de 2000 à 2012, l’inde est passée d’une exportation nulle à 84 lakh bales of 170 kgs. parallèlement, leur industrie a consommé de 173 (2000) à 260 (2012) lakh bales of 170 kgs… leurs réserves sont passées de 29 à 55 lakh bales of 170 kgs : pourquoi continuer à planter quand on ne sait plus quoi faire de son coton ? c’est là ou j’aimerais l’analyse d’une GFP." => Vous auriez du donner les références du tableau, cela aurait permis à ceux que ça intéresse de suivre la conversation, le voici: http://www.cotcorp.gov.in/statistics.aspx?pageid=4#cotton1 Je vois surtout que l'Inde est passée d'importateur net à exportateur net de coton sur la période que vous considérez, c'est à dire entre avant l'arrivée des OGM ( en 2002) et après. C'est flagrant à partir des années où le cotonnier Bt est devenu majoritaire, vers 2005-2006. Quant à dire qu'ils ne savent pas quoi faire de leur coton, je ne vois pas où vous voyez cela. Les stocks d'une année à l'autre sont très variables. Ils étaient de 29 "lakh bales of 170 kgs" en 2000-2001 mais ils sont montés à 72 en 2004-2005 pour redescendre ensuite trois ans plus tard et remonter un peu par la suite. "Constat: un coton dont le rendement baisse de 5% par an en moyenne n’est pas une solution pour aider des producteurs, seulement des industriels et des boursicoteurs… accessoirement, l’industrie OGM aussi." => Dites moi... de combien étaient les rendements avant l'arrivée du cotonnier Bt ? 300kg/ha. Le Bt fait donc 200 kg de plus. "bah, il n’a pas fait de lobbying pour implanter de la merde dans dans nos pharmacies ..." => Visiblement vous n'avez pas entendu parler de sa collaboration avec Sevenepharma, un labo qui vend des grigris homéopathiques "dépolluants".

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Brisavion

@GFP Nous sommes d accord : ces 4 dernières années, le plan de coton Bt a donc bien eu une perte de production de 2007 à 2012, de -5,72% ; -4,17% ; +2,70% ; -7,48% Il y a quelque chose qui ne colle pas : de 2000 à 2012, l'inde est passée d'une exportation nulle à 84 lakh bales of 170 kgs. parallèlement, leur industrie a consommé de 173 (2000) à 260 (2012) lakh bales of 170 kgs... leurs réserves sont passées de 29 à 55 lakh bales of 170 kgs : pourquoi continuer à planter quand on ne sait plus quoi faire de son coton ? c'est là ou j'aimerais l'analyse d'une GFP. Sauf peut-être, pour les producteurs, à vouloir essayer d’effacer les dettes de l'année passée. non ? Constat: un coton dont le rendement baisse de 5% par an en moyenne n'est pas une solution pour aider des producteurs, seulement des industriels et des boursicoteurs... accessoirement, l'industrie OGM aussi. GFP : "Vous avez oublié séralini… mais c’est vrai que ce n’est pas un spé.cialiste." ==> bah, il n'a pas fait de lobbying pour implanter de la merde dans dans nos pharmacies, nos assiettes, les seins de nos femmes ou la myéline des bovidés et de leurs prédateurs. en ceci, il est déjà plus fiable que d'autres, à mon sens.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.