Paris, le 21 avril 2008. Hier, plusieurs actions menées par des activistes de

Forêts

Dove contribue à la déforestation en Indonésie !

Paris, le 21 avril 2008. Hier, plusieurs actions menées par des activistes de Greenpeace ont eu lieu simultanément aux sièges d’Unilever à Londres et Rotterdam ainsi que devant l’immeuble de la multinationale à Rome et dans une usine en Grande-Bretagne pour dénoncer l’utilisation d’huile de palme dans les produits Dove.

Greenpeace dénonce l’impact de l’expansion des cultures d’huile de palme sur les forêts et le climat en Indonésie. Cette huile est utilisée dans l’agro-alimentaire, les cosmétiques et le secteur de l’énergie. Un nouveau rapport de Greenpeace dénonce l’utilisation dans les produits Dove (une marque de la firme anglo-néerlandaise Unilever) d’huile de palme directement issue de la déforestation en Indonésie. Les utilisateurs d’huile de palme tel Unilever doivent cesser de contribuer à la conversion de terres forestières en plantations de palmiers à huiles. Greenpeace appelle à un moratoire sur la destruction forestière en Indonésie.

Télécharger le rapport.
Envoyez votre pétition et dites à Dove d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Le rapport de Greenpeace, intitulé “Comment les fournisseurs en huile de palme d’Unilever brûlent la forêt de Bornéo”, se concentre sur l’action destructrice des fournisseurs d’Unilever, un des plus grands utilisateurs d’huile de palme au monde (sa consommation annuelle avoisine les 3% de la production mondiale, soit environ 1,3 mégatonne). L’Indonésie couvre environ la moitié des besoins d’Unilever.

Greenpeace prouve que des fournisseurs d’Unilever comme Sinar Mas et Wilmar sont impliqués dans la déforestation et la destruction des tourbières. Ces entreprises opèrent dans des zones qui constituent l’habitat traditionnel des orangs-outans, au cœur du Kalimantan, la partie indonésienne de Bornéo.

« En Indonésie, une poignée de multinationales – dont des fournisseurs d’Unilever – sont directement impliquées dans la déforestation afin de produire de l’huile de palme utilisée massivement dans l’industrie agro-alimentaire, commente Grégoire Lejonc, chargé de campagne Forêts de Greenpeace France, et il est temps qu’elles cessent d’éluder leurs responsabilités. »

Malgré la dénonciation de pratiques destructrices observées dans les plantations d’huile de palme, Unilever n’est toujours pas parvenu à obtenir de ses fournisseurs qu’ils arrêtent de détruire les dernières forêts anciennes d’Indonésie. Unilever se rachète une conduite en participant à la « Table ronde pour une huile de palme durable » (RSPO), une initiative qui ne change rien à la réalité observée sur le terrain.

« La RSPO vise à promouvoir une huile de palme durable mais rien n’est entrepris pour enrayer la déforestation qui découle des activités industrielles de ses membres. Unilever doit cesser de se fournir auprès d’entreprises irresponsables et soutenir la mise en place d’un moratoire sur la déforestation en Indonésie », poursuit Grégoire Lejonc.

Les utilisations de l’huile de palme sont multiples et toutes ont des répercussions sur la déforestation en Indonésie. C’est le cas pour le secteur de l’énergie qui voit en l’huile de palme un carburant possible pour les voitures ou encore un combustible « vert ». Il s’agit dans tous les cas d’un nouveau vecteur de déforestation. C’est pourquoi Greenpeace s’oppose à l’objectif européen d’incorporer 10% d’agrocarburants à l’horizon 2020 dans le secteur des transports.

Greenpeace invite les citoyens à écrire à Unilever pour lui demander que Dove cesse de contribuer à la déforestation. Dove est l’une des marques les plus connues de la multinationale.

Commentaires (22)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

SEINLET Hélène

Notre famille est consommatrice de déo, gel douche et savons Dove....enfin, je dis "est"...je devrais dire "était". Depuis que j'ai appris que ces produits contribuait à l'extinction des chimpanzés et à l'extension de la production d'huile de palme, nous avons cessé d'acheter vos produits! J'ai des enfants, qui eux même auront sans doute un jour des enfants...je ne veux pas leur laisser ces terres là! Bien sûr il ne s'agit que de 2 gels douches, un savon et trois déo par moi.... pour notre famille. Mais je compte bien convaincre mon entourage du bien fondé des cette démarche.... alors ce sera 12 produits que vous vendre en moins par mois...et j'espère que ces personnes convaincues, convaincrons à leur tour d'autre personnes. Il est toujours temps, pour vous de changer votre fusil d'épaules, et pour nous tous de préserver un peu notre planète. Sans elle, vous ne vendrez d'ailleurs bientôt plus rien!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

dijou

j'utilise le savon dove depuis des années j'avoue avoir honte sans l'avoir su a ce jour en regardant le film green.Je me sens sale de m'etre lavé avec ce produit.Détruire l'habitat de toutes ces espèces animales pour notre bien etre c'est l'horreur.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Cassiopée

Quand je lis les commentaire je note un certain amalgame entre "Bio" et "bon pour la santé" ! Petit rappel : les sigles bio ne veulent pas dire "bons pour la santé", mais que les légumes, fruits,...ont été produits sans pesticides. Exemple : il existe des chips bio, tout le monde sait que manger trop de chips est mauvais pour la santé (augmentation du cholestérol qui bouche et artères..) mais la pomme de terre utilisée pour la fabrication des ces chips a été cultivée dans le respect de l'environnement. Là est tout l'intérêt du bio !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.