[caption id="6595" width="780"][img class="size-img_blog" src="https://cdn.gre

Toxiques

Detox : la mobilisation continue

Depuis le début de notre campagne ciblant les marques de sports de plein air, plus de 165 000 personnes ont signé notre pétition. Grâce à cette forte mobilisation, la marque britannique Páramo a annoncé qu’elle s’engageait à bannir de sa chaîne de production toutes les substances chimiques dangereuses.

Les militants de Greenpeace Italie n’ont reculé devant rien pour interpeller The North Face !

 

À quand la fin des PFC ?

En janvier dernier, Greenpeace publiait un rapport d’analyse révélant la présence de perfluorocarbures (PFC) dans 90 % des articles de sports de plein air testés. Les PFC sont des substances chimiques dangereuses utilisées pour leurs propriétés techniques (hydrofuges, imperméables, anti-salissantes, etc.). Lors d’expéditions réalisées en 2015, Greenpeace avait retrouvé des PFC dans de la neige et des lacs de régions montagneuses reculées.

 

detox_expeditions_FR_HD

 

Des PFC ont aussi été retrouvés dans des foies d’ours polaires, de l’eau potable et du sang humain. Cette vidéo vous permet de mieux comprendre l’ampleur du problème et le rôle des PFC.

 

 

La semaine dernière, 22 entreprises de la région italienne de Prato, qui vit essentiellement de la production textile, ont rejoint le mouvement Detox. Cette région vend chaque année pour plus de 2,5 milliards d’euros de vêtements à des marques internationales.

Depuis le début de cette campagne initiée par Greenpeace en 2011, 35 marques se sont engagées à cesser d’utiliser des substances toxiques dans leur chaîne de production. En signant la « charte Detox », ces entreprises s’engagent à cesser d’utiliser des produits chimiques dangereux d’ici à 2020 et à être transparentes quant aux rejets toxiques de leurs fournisseurs.

Les marques de sports de plein air font face à une pression croissante pour éliminer tous les produits chimiques toxiques de leurs équipements. Désormais, grâce à votre mobilisation, la question n’est plus de savoir si les marques vont cesser d’utiliser des PFC, mais quand elles s’engageront à le faire.

La mobilisation continue !

Signez et diffusez la pétition

 

Ces dernières semaines, plus de 150 activités ont été organisées dans 21 pays pour interpeller les marques de sports de plein air ! Retour sur cette mobilisation internationale…

Signez et diffusez la pétition

Commentaires (6)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

@pousseareflechir

@frederic je ne défends rien mais j’aime bien la logique.( et l’écriture n’est effectivement pas mon meilleur moyen d’expression. désolé). Vous dites « J’espère que c'est l'inverse, je préfère mourir d'un cancer probable du jambon que d'un cancer certain de monsanto » (Heuuu ! dans les deux cas vous êtes mort....) Justement Frédéric, le CIRQ dit l’inverse de votre affirmation !!! Mon Pb vient du fait que le Fameux CIRQ a classé « Cancérigène certain » la saucisse et le jambon (comme l’alcool) alors qu’il a classé le glyphosate seulement « cancerigène probable » comme la viande rouge et le café !! Est-ce que le CIRQ est une référence dans le domaine oui ou non ???? Si oui alors madame royale est d’un ridicule sans nom et nous (vous) prend pour des idiots décérébré (quoique au vue des réactions….) Donc dans une bière a 5% d’alcool il y a 50 millions de microgrammes d’un cancérigène CERTAIN (l’alcool et c’est le CIRQ qui le dit) et donc « il faut en boire avec modération » alors que d’après la royale si on a 0.1 microgramme d’un cancérigène PROBABLE comme le Glyphosate dans de l’eau (c’est le CIRQ qui le dit) c’est une catastrophe sans nom qui mérite de faire un scandale !!!!! 50 000 000 µg /L d’un cancérigène certain (l’alcool) = boire avec modération ! 0.1 µg/ L d’un cancérigène probable (glyphosate) = catastrophe on va tous mourir (ce qui est sure). Il y a un multiplicateur entre les deux de 500 millions (une paille non!! LOL)

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

frederic

@pousseareflechir c'est tellement mal ecrit et fouilli que je ne comprends pas si tu défends le glyphosate ou l'inverse .... j'espère que c'est l'inverse, je préfère mourir d'un cancer probable du jambon que d'un cancer certain de monsanto

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Mansouri

malgré tout le développement technique et scientifique qu'a connue l'humanité dans tous les domaine à travers ces dernières années ,dans le style de mode de vie,mais malheureusement l'etre humain de notre temps moderne,ne cesse de plaindre des maladies t épidémies graves qui tuent des milliers d'individus dans tout le monde entier,mais si nous analysons réellement leurs origines,nous constatons que la dégradation de l'écosysteme,et le manque de sensibilisation des populations ,sur la protection de la nature,et en outre les guerres fratricides ,qui laissent derrière elles que les maladies et les ruines,dans ce contexte j’invite les décideurs de l'avenir de nos peuples de nous rendre espoir,de vivre heureux sur notre planète,loin de tout conflit,et d'évider la dégradation de notre atmosphére,par cette industrialisation sauvage

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.