Le 18 novembre, Greenpeace et d'autres ONG ont déposé une plainte visant la fi

Forêts

Bois illégal : Greenpeace et plusieurs ONG portent plainte contre un géant mondial du bois

Le 18 novembre, Greenpeace et d’autres ONG ont déposé une plainte visant la filiale française de DLH, l’un des plus importants marchands de bois au monde. Elles accusent DLH-France d’avoir acheté de 2000 à 2003 du bois au Libéria au mépris de la législation en vigueur et alors que le pays était en pleine guerre civile. Pire : ce trafic aurait financé le régime sanguinaire de Charles Taylor.

sete2002
Dès 2002, Greenpeace a mené campagne et multiplié les actions (comme ici) pour dénoncer le trafic de « bois de guerre » en provenance du Libéria.

De 2000 à 2003, DLH-France se serait fourni en bois auprès d’entreprises forestières libériennes corrompues, sans scrupules qui agissaient en dehors de toute réglementation. Greenpeace et les autres plaignants disposent de sérieux éléments prouvant que les fournisseurs de DLH pratiquaient corruption, évasion fiscale, dégradation de l’environnement, commerce d’armes et atteintes aux droits de l’homme. En outre, ces fournisseurs finançaient les activités du président libérien Charles Taylor, actuellement jugé pour crimes de guerre.

DLH serait donc coupable de recel. En clair, les ventes de bois alimentaient la guerre civile et DLH-France a fermé les yeux sur ce trafic. Pourtant, dès 2001, plusieurs ONG avaient alerté DLH. Il a fallu que l’ONU se saisisse de la question et décrète en 2003 un embargo sur le bois en provenance du Libéria pour que DLH cesse ses activités.

Pour autant, il n’est pas question que ce trafic reste impuni. C’est le sens de la plainte déposée le 18 novembre devant le procureur de la République de Nantes par Greenpeace et d’autres ONG (Global Witness, Sherpa, les Amis de la Terre) et un éminent activiste libérien (Alfred Brownell).

Par ailleurs, cette plainte rappelle une nouvelle fois que l’Union européenne doit se doter d’une réglementation exigeante sur le commerce du bois. Elle serait susceptible de bannir l’importation de bois illégal en Europe. Pour rappel, cette législation est actuellement en débat au niveau européen.

Commentaires (3)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

claude

il n'y a aucun doute possible sur votre engagement et votre courage;quant aux actions de la part de personnes des pays occidentaux ,cela reste plus mitiges ,car malheureusement,la plethore de grandes surfaces qui sont hegemoniques et possede la majorite de la distribution des produits de consommation courante au point d'etouffer les petits producteurs ,et nous une grande partie des consommateurs quasi ALIENES continnont a acheter leurs produits,pourtant il suffirait de boycoter beaucoup de ces produits et de privilegier ceux produits localement;et la grande pauvrete qui sevit dans le monde ;la finance internationale a tuee,LA CITOYENETE et le PARTAGE .pour finir ces pays voudraient sortir de la misere;aalors engageont nous . merci

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Michel

Excellent article de Novethic sur le sujet http://fr.finance.yahoo.com/actualites/dlh-accus-d-avoir-financ-la-guerre-au-liberia-newsthic-34a423b3687e.html?x=0

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

francois

tres bien, continuez ! En 2001 et 2002, enormement de bois-de-la-guerre arrivaient a Sete (et a Nantes, a La Rochelle) en provenance du Liberia. Les sales compagnies forestieres impliquées dans le trafic d armes au Liberia (OTC, RTC, MWPI, MGC, ILC, ...) vendaient en quantité a divers importateurs francais: non seulement DLH et sa filiale francaise Indubois, mais aussi d'autres importateurs: Bois Tropicaux du Midi, Wijma-Sofrabois, Sciages & Grumes, CIBM-Point-P, ... Si je me souviens bien, Canal+ avait réalisé un court documentaire sur ces bois tropicaux du Liberia dans le port de Sète - il doit y avoir assez d images pour poursuivre en justice les autres trafiquants-importateurs-receleurs. Et pendant ce temps-la, les memes compagnies forestieres au Liberia engageaient de force des enfants-soldats pour la guerre civile ...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.