Ce mois de novembre est crucial pour protéger l'Europe des OGM: les gouvernemen

Agriculture

Agissez pour une Europe sans OGM !

Ce mois de novembre est crucial pour protéger l’Europe des OGM: les gouvernements européens discutent de l’avenir des OGM et de toute notre alimentation.Le 4 décembre prochain, les ministres de l’Environnement de l’Union Européenne vont prendre une décision fondamentale : Faciliter l’autorisation des OGM dans l’UE ou réviser sérieusement le système d’évaluation et d’autorisation pour protéger l’Europe des OGM.

Le 11 novembre 2008 le gouvernement autrichien a publié une étude scientifique qui révèle que les OGM menacent la survie des espèces. La fécondité des souris de laboratoire nourries avec du maïs OGM, qui contient entre autres les gènes du maïs transgénique MON810 de Monsanto, diminue fortement. Dès la troisième génération, les descendants des souris nourries avec du maïs transgénique sont inférieurs en nombre et en taille. Cette nouvelle étude scientifique identifie des risques potentiels considérables, qui restent à évaluer pour la santé et la survie de l’humanité. Au nom du principe de précaution, il faut d’urgence protéger les consommateurs des produits OGM.

Faites entendre votre voix en envoyant ces messages :


(Allemagne, Belgique, Bulgarie, Danemark, Irlande, Italie, Lettonie, Malte, Slovaquie)


(Autriche, Chypre, France, Grèce, Hongrie, Lituanie, Luxembourg, Pologne, Slovénie)


(Espagne, Estonie, Finlande, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume Uni, Suède)

Ce que nous devons faire :

  • Encourager les bons décideurs politiques à se manifester (ceux qui ont déjà choisi de placer l’environnement et la protection des consommateurs au-dessus des intérêts économiques d’une poigné de multinationales agrochimiques productrices d’OGM) ;
  • Montrer aux décideurs politiques des pays encore indécis que les citoyens européens leur demandent de protéger notre alimentation, notre santé et l’environnement ;
  • Convaincre les décideurs politiques pro-OGM de prendre en considération les risques inhérents aux OGM.

Quelques ministres soutiennent déjà nos demandes, mais un grand nombre de pays est encore indécis. Un petit mais puissant groupe de pays est décidé à bloquer toute réforme significative du système d’évaluation et d’autorisation visant à protéger l’Europe des OGM. Pendant ce temps le président de la Commission européenne, Monsieur Barroso, pousse activement (et en cachette) les États membres de l’UE afin qu’ils accélèrent la diffusion des OGM dans l’Union européenne.

Faites circuler cette pétition parmi vos amis ! Envoyez leur l’adresse de ce blog afin qu’à leur tour ils envoient ces messages.

Commentaires (266)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Motorcycle Fairing

how are you? Looking forward to your next post

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

mijo

Si des gouvernements acceptent que des industriels jouent les apprentis sorciers en modifiant, contre nature, les espèces végétales, comment ces mêmes gouvernements peuvent-ils être credibles lorsqu'ils nous demandent de respecter la planète. Ce sont eux les responsables des dérives des industriels dont le seul but est de se faire un maximun d'argent et qui sont prêts à empoisonner la terre entière. Si on accepte les modifications génétiques sur les espèces végétales, pouquoi ne pas modifier également les espèces animales ?.. un porc avec 6 jambons, un poulet avec 4 pattes... Les découvertes scientifiques apportent la connaissance mais ne sont pas là pour aboutir systématiquement à un enrichissement de sociétés opportunistes qui n' ont rien à faire de la vie sous toutes ses formes et du respect de la planète. Les espèces n' appartiennent pas à des sociétés commerciales. Si nos gouvernements ne savent pas resister aux pressions de ces sociétés, alors ce sera à nous, les consommateurs, de montrer notre pouvoir. Toutes les espèces végétales et animales font partie du patrimoine que nous transmettrons aux générations à venir. Ce patrimoine ne nous appartient pas. Nous n'avons pas le droit de l' altérer par des manipulations génétiques impossibles "naturellement".

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

nono

ah! ba les ogm oui pour le bio

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES