Cancun est la première conférence mondiale sur le climat à laquelle assiste N

Climat

Wikileaks révèle le double langage de Borloo sur les négociations climatiques : que fera NKM à Cancun ?

Cancun est la première conférence mondiale sur le climat à laquelle assiste Nathalie Kosciusko-Morizet en tant que ministre de l’Écologie. Elle arrive aujourd’hui à Cancun et va avoir fort à faire pour clarifier la position de la France sur au moins trois points essentiels.

La France est elle pour ou contre un accord international contraignant ?

La publication par Wikileaks de télégrammes diplomatiques émis par l’ambassade américaine à Paris en début d’année met en lumière le double jeu de la France et de son ministre de l’époque, Jean-Louis Borloo, au sujet des négociations internationales sur le climat.
Dans le télégramme diplomatique (code : 10PARIS183 à consulter sur le site de wikileaks) JL Borloo confiait qu’un « accord contraignant » est illusoire et impossible…. tout en soutenant en public la position européenne !

D’un coté, la France s’est illustrée par des discours enflammés sur la nécessité d’un accord ambitieux et contraignant alors que, de l’autre, dans les couloirs, Jean-Louis Borloo défendait officieusement une approche fondée sur des engagements non contraignants, totalement inefficace, voire dangereuse.
Une telle approche, soutenue notamment par les Etats-Unis, a déjà fait la preuve de son inefficacité. Il est illusoire de croire que la somme des actions volontaires de chacun formera un tout cohérent et suffisant pour faire face à la crise climatique !

C’est précisément la question clef à l’agenda de Cancun.

Les signataires du Protocole de Kyoto vont-ils accepter une 2e période d’engagement et maintenir leurs actions dans un cadre contraignant sur la base d’un objectif commun de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre ? Ou abandonner le Protocole de Kyoto et s’engager sur une base volontaire ?

C’est la ligne rouge pour les pays en développement. Le Protocole de Kyoto est le seul cadre juridique contraignant permettant de lutter contre les changements climatiques à l’échelle globale. Sans un signal clair des signataires de leur volonté d’agir dans ce cadre, les négociations seront bloquées. Or le Japon a exprimé de fortes réticences à s’engager sur une 2e période et la position de l’Europe semble plus fragile que jamais… comme le prouvent les fuites de Wikileaks.

-20 ou -30 % de réduction des émissions européennes d’ici à 2020?

Autre enjeu de taille de la conférence de Cancun : reconnaitre et combler le fossé entre l’objectif des et les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre des pays industrialisés.

Jean-Louis Borloo défendait (en public…) le passage de l’Europe d’un objectif de – 20% à – 30% d’ici à 2020, sans conditions. Quelle est la position de la toute nouvelle ministre de l’Écologie ? Face au ministère de l’Industrie et de l’Énergie, ce dernier portefeuille lui ayant été retiré, Nathalie Kosciusko-Morizet saura-t-elle défendre cet objectif de – 30 %, qui est le minimum que l’Europe puisse faire pour retrouver une forme de leadership sur la scène des négociations internationales ?

Aller plus loin :
Lire le billet d’Audrey Garric sur le Monde.fr : Pas d’accord climatique sans petits arrangements entre amis

Voir les billets précédents sur Cancun :
Après l’amère déception de Copenhague, en route vers Cancun
Cancun ne doit pas être une impasse pour la forêt !

Commentaires (13)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

daniel

peut-être que la france était de bonne fois et voulait ce projet, mais que les autres pays ne voulaient pas de telles contraintes, de fait, si il n'y a que la france ce n'est plus (ou pas) la peine de continuer....

Fatima Alaoui

Rencontré à l'aéroport de Copenhaguen j'ai dit à Borloo mes impressions sur la gestion de l'eau et de l'électricité et des déchets au Maroc par les groupes français il s'est empressé de me présenter le PDG de Viola qui était en sa compagnie et le même jour il a dit sur les ondes des médias marocains tout le bi.n qu'ils pense des convertis environnementalistes officiels hommes et femmes Alors double langage stop ne polle pas le Maroc http://www.facebook.com/group.php?gid=117052458310420

chris

vive l'humanité,nous somme la race la plus forte et intelligente de la terre et peut être celle de notre galaxie,houp là !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.