Début mai, le gouvernement du Sénégal a finalement annulé les autorisations

Océans

Victoire pour les océans, et les pêcheurs artisans africains

Début mai, le gouvernement du Sénégal a finalement annulé les autorisations de pêche qui avaient été octroyées aux 29 chalutiers pélagiques étrangers opérant dans les eaux sénégalaises. Cette très bonne décision va bénéficier aux pêcheurs artisans locaux, qui voyaient leurs ressources diminuer du fait de la surpêche pratiquée par ces navires étrangers.

Il y a quelques mois, en pleine campagne présidentielle au Sénégal, Macky Sall, alors candidat, avait rencontré des représentants de Greenpeace basés à Dakar. A l’issue de ce rendez-vous, il avait publiquement déclaré qu’il agirait, une fois élu, pour mettre fin au pillage des eaux sénégalaises par les bateaux étrangers. Il vient donc de tenir sa promesse.

Cette rencontre a eu lieu alors que les équipes de Greenpeace menaient une mission à bord de l’Arctic Sunrise en mars-avril dans les eaux ouest africaines. Cette expédition a été le point d’orgue d’une campagne de terrain, menée avec la population sénégalaise et les pêcheurs artisans locaux, pour réclamer plus d’équité dans le partage des ressources halieutiques et une meilleure protection pour les océans ouest africains.

Bon nombre des énormes chalutiers qui viennent piller les mers d’Afrique viennent d’Europe. L’Union européenne doit prendre ses responsabilités et s’inspirer de cette décision des dirigeants africains. Plutôt que d’envoyer les navires en surnombre de sa flotte pêcher dans les eaux des pays en développement, la politique commune des pêches européenne, actuellement en pleine réforme, devrait limiter le nombre de bateaux industriels de pêches et favoriser une pêche locale plus responsable, une pêche artisanale.





Commentaires (53)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

mar terra

les senegalais remercie greenpeace pour le travail accomplie pour combattre la pêche pélagique au large du senegal. Mais il reste beaucoup de travail à faireles navires continue de pecher au senegal sans surveillance(debarquement des observateurs à bord) des capitaines de bateaux les vois toujours entrain de pêcher il faut le dénoncer. Autre probléme les navires sénégalais qui gatent plus que les étrangers, ils pêche les crevettes avec des maillages de 50 mms au lieu de 70mms pretexant qu'ils ont des licences de crevettes la quasie totalité de leur captures est composées de poissons. Encore la plupart des navires ayant une licence de poisson ou les poulpes utilisent des maillages non conforme(chaussettes). Ils faut voir les statistiques au niveau de la dpsp; Pour les amendes auliau de payer ils demande des moratoires par exemple pour 10000000 de francs on paye 500000 francs par mois et des fois même ils ne le respect ent pas.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

01010101

@ b Michel Verstraete je vote donc j'empoisonne

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Cécile 42

Félicitation aux Sénégalais et leurs nouveaux Président qui à pris une bonne inisiative ! Je leurs souhaite de continuer dans cette voie.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE