Greenpeace applaudit aux révélations parues le 27 août dans le Canard ench

Climat

Retard de 9 mois sur le chantier EPR : qui va payer la facture ?

Greenpeace applaudit aux révélations parues le 27 août dans le Canard enchaîné, qui révèle que les travaux du chantier du réacteur nucléaire de EPR à Flamanville (Manche) « affichent déjà au moins neuf mois de retard » par rapport à sa mise en service prévue pour la mi-2012.

« Depuis le début des travaux à Flamanville, malgré l’accumulation des problèmes, Areva, EDF, Bouygues nous chantent « aucun problème, aucun retard, tout va très bien, madame la marquise », déclare Yannick Rousselet, responsable de la campagne Énergie de Greenpeace France. En réalité, ils ne savent pas construire un EPR dans les délais et le budget annoncés. Ce retard de 9 mois va entraîner un dépassement budgétaire : qui va payer la facture ? Combien va réellement coûter cet EPR aux Français ? On n’en sait rien. Pourtant on s’entête à construire ce réacteur, et Nicolas Sarkozy ose annoncer qu’on va en faire un deuxième ! »

Greenpeace estime qu’à l’heure du ralentissement de la croissance et de la rigueur budgétaire, la France a certainement mieux à faire en matière de politique énergétique que d’investir plus de trois milliards d’euros dans un projet inutile, mal maîtrisé, extrêmement coûteux et risqué. Greenpeace appelle le gouvernement à stopper le programme EPR pour investir l’argent des Français dans le développement des renouvelables et dans un ambitieux programme d’efficacité énergétique, options sans danger, qui répondent à la fois aux enjeux de lutte contre les changements climatiques, d’indépendance énergétique et de pouvoir d’achat.

L’EPR de Flamanville est le deuxième réacteur de ce type qu’Areva et Bouygues tentent de construire. Le premier chantier, à Olkiluoto, en Finlande, a déjà subi d’importants retards et son exploitation n’interviendra pas avant mi-2011, au lieu de début 2009, comme prévu à l’origine. Depuis deux semaines, le chantier finlandais est l’objet d’un nouveau scandale, impliquant Areva et Bouygues, l’un de ses principaux sous-traitants. Les deux entreprises ont autorisé la réalisation de soudures sans avoir au préalable de procédures de spécification dûment approuvées. Le géant français du BTP est aussi accusé par certains salariés de leur interdire d’évoquer les problèmes rencontrés sur le chantier avec quiconque.

Ce scandale n’est que le dernier en date d’une longue série de problèmes survenus sur le chantier finlandais depuis le début des travaux, fin 2005. Plus de 1 000 incidents ont déjà été rapportés (mauvaise qualité du béton, soudures défectueuses sur l’enceinte de confinement, composants essentiels non conformes, etc.), sans parler de l’incendie survenu fin juillet, qui a causé des dommages à l’extérieur et à l’intérieur du mur d’enceinte du réacteur. Résultat : en Finlande, la construction du réacteur affiche déjà plus de deux ans de retard et 2 milliards d’euros de dépassement budgétaire (prix initial : 3,3 milliards d’euros).

« Le cas d’Areva et de Bouygues s’aggrave. Sur les chantiers finlandais et français, ce sont les deux mêmes entreprises qui sont aux manettes. Olkiluoto, c’est la boule de cristal dans laquelle on peut lire les ennuis qui nous attendent à Flamanville, déclare Yannick Rousselet. Arrêtons les frais pendant qu’il en est encore temps. L’obsession de tenir des coûts et des délais irréalistes l’emporte depuis de début sur les impératifs de sûreté. Le retard de 9 mois révélé aujourd’hui nous montre à quel point c’est absurde en plus d’être dangereux! »





Commentaires (13)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Qui paiera la facture du futur EPR ? | Le Gandhi Vert

[...] http://blog.greenpeace.fr [...]

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

boyrpe

Encore un article démagogique. En Finlande c'est effectivement Areva qui gère le projet mais Bouygues n'est que l'un des sous traitant... Il y a des centaines d'entreprises finlandaises, allemandes, françaises etc sur le projet. Arrêtons de dire n'importe quoi sur qui gère le projet... Quand on parle de 1000 incidents, est-ce 1000 incidents graves ? quels sont les détails des incidents touchant au béton? soyez précis pour être crédibles. La procédure de soudure n'a pas été dûment vérifiée mais pour autant cela va-t-il avoir une incidence ? Oui ? Non ? répondez à ces questions ci plutôt... N'y a-t-il donc aucune personne de Greenpeace experte en construction au point de savoir exactement ce qui est grave ou non ? Pour l'EPR de Flamanville, les 9 mois de retard sont dus à quoi ? développez... Les interruptions de chantier dues au vents font-elles partie des 9 mois de retard ? Sachant que les grues ne tournent pas au dessus de 80km/h de vent voire 60 pour d'autre et sachant qu'il y a très souvent des vents violents dans ce coin ceci n'explique-t-il pas une partie du retard ? Quand GreenPeace bloque une carrière qui fournit les granulats du béton de l'EPR et que toutes les procédures qui étaient lancées se retrouvent bloquées et à refaire lorsque la carrière est à nouveau en service, est ce que ce retard se retrouve dans les 9 mois ? Quand Greenpeace bloque LA cimenterie qui fournit l'EPR, c'est pareil... A mon avis, sans être un expert, ne serait-ce qu'avec ces arguments qui sont totalement indépendants d'EDF et de Bouygues (on oublie que c'est EDF qui gère le projet de Flamanville...), je pense pouvoir affirmer que 2 mois sur les 9 sont explicables. Certes il en reste 7 dus à la complexité du projet et aux erreurs des uns et des autres mais c'est déjà ça de moins ! Quand EDF peut acheter British Energy pour 15 milliards, quelqu'un pense-t-il sérieusement qu'ils ne peuvent pas payer les coûts supplémentaires de l'EPR de Flamanville et que c'est le contribuable qui va payer ? Etc etc, Greenpeace est très utile mais seulement lorsque les faits sont vérifiables et vérifiés... Je veux bien vous croire mais donnez-nous des détails !!

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sylvain

toute a fait d accord avec vincent... au faite,une question: combien d entre vous savent vraiment comment fonctionne une central nucléaire?????????

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE