Portraits de militant-e-s

3 portraits de militant-e-s

Michaël Le Tallec

Michaël montre une bouteille de jus de pesticides (campagne Greenpeace pour l'Agriculture écologique)

Michaël Le Tallec, samedi 25 juin 2016 lors d’une journée de sensibilisation dans les rues de Bordeaux.

Depuis combien de temps milites-tu à GP ?

Un an.

Pourquoi as-tu rejoint Greenpeace ?

Envie depuis longtemps et très sensible à la cause environnementale – J’ai toujours eu une belle image de Greenpeace.

Quelles sont tes missions dans le groupe local ?

Participer aux campagnes et si possible prendre en charge la campagne Océans mais je manque cruellement de temps !

Qu’est-ce que militer à Greenpeace a changé pour toi ?

Avoir la réelle sensation d’agir, de ne pas être qu’un observateur des abus des industriels !

 

Paloma

Paloma montre une bouteille de jus de pesticides (campagne Greenpeace pour l'Agriculture écologique)

Paloma.

Qui es tu ?

Je m’appelle Paloma, je suis étudiante en faculté de sociologie et militante à Greenpeace.

Depuis combien de temps milites-tu à GP ?

Je milite à Greenpeace depuis un an (j’ai commencé à cotiser il y a quelques mois).

Pourquoi as-tu rejoint Greenpeace ?

J’ai rejoint Greenpeace dès que j’ai su qu’il y avait un groupe local près de chez moi. Leurs actions m’ont toujours intéressées, je partage les mêmes convictions écologiques et je trouve important de soutenir et de participer à une cause qui me tient à cœur, comme l’écologie ou la protection de la planète !

Quelles sont tes missions dans le groupe local ?

Je n’ai pas un rôle particulièrement important, contrairement aux coordinateurs et aux chargés de campagne… Mais il faut bien des militants ! Donc ma mission c’est d’être disponible dès que je peux pour participer aux réunions et aux actions locales.

Qu’est-ce que militer à Greenpeace a changé pour toi ?

Le fait de militer à Greenpeace a permis de me réaliser. Même si cela reste à l’échelle locale, je peux mettre en pratique mes convictions en militant dans une organisation qui protège la nature. Par là je réalise une petite partie de plus de moi, qui fait que je me sens mieux et utile.

 

Jacques Delor

Jacques Delor montre une bouteille de jus de pesticides (campagne Greenpeace pour l'Agriculture écologique)

Jacques Delor

Pourquoi Greenpeace ?

Car je pense que les problématiques environnementales ne peuvent être abordées qu’au niveau international.
La puissance de cette association repose sur le don : celui du temps des militants bénévoles et celui de l’argent des adhérents. Cette gratuité s’adosse à la générosité et à la clairvoyance.
Ces gens, ce sont les idées qui les animent, et le profit imbécile et destructeur qui les révolte.
Ils ont en face d’eux d’autres hommes surtout mus par le profit immédiat.
C’est David contre Goliath.

Quelles sont tes missions dans le groupe local ?

Dans le groupe local je participe aux actions et je suis coresponsable de la campagne Océans.
Militer à Greenpeace me permet de rencontrer des amis animés des mêmes idées ou idéaux.

 

 

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.