Des décharges à ciel ouvert, à même le sol C’est au début du mois de nov

Pollution massive
en Patagonie :
Total responsable ?

Plusieurs compagnies pétrolières, dont Total, auraient déversé des déchets et résidus de forages dans la région de Neuquen, en Argentine, en toute illégalité, par l’intermédiaire d’une société de transports. Nos équipes ont recueilli des éléments accablants, alors que la compagnie française se présente comme « la major de l’énergie responsable ». Des membres de la communauté des Mapuche qui vivent à proximité ont porté plainte.

Des décharges à ciel ouvert, à même le sol

C’est au début du mois de novembre que nos équipes ont repéré des mares suspectes, non loin de la ville de Neuquen, au nord de la Patagonie, une région qui concentre de nombreuses activités de forage, dont l’exploitation de gaz et de pétrole de schiste de Vaca Muerta. Visiblement issues de l’exploitation d’hydrocarbures, des quantités importantes de déchets ont été déversées à même le sol et à l’air libre, sans aucune protection.

Une équipe de Greenpeace est parvenue à prélever des échantillons de terre et d’eau à proximité de ces décharges. Nous les avons envoyés dans un laboratoire de l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni. Les conclusions des analyses sont sans appel : les prélèvements contiennent de très fortes concentrations d’hydrocarbures ainsi que de métaux lourds hautement toxiques (barium, strontium, cadmium, plomb…), à des niveaux dépassant de loin les normes fixées dans de nombreux pays.

Déchargement de déchets toxiques de compagnies pétrolières en Patagonie (région de Vaca Muerta)

Des camions de la société Treater SA déversent des déchets et résidus toxiques, pour le compte de compagnies pétrolières, sur la zone de Vaca Muerta. © Greenpeace

Un ballet de camions en provenance de forages pétroliers

Manifestement en présence de déchets et résidus très nocifs, tant pour la santé humaine que pour la faune et la flore, nous avons surveillé les activités autour de ces décharges, jusqu’à en remonter la piste. Livrés par camion via la société argentine Treater, ces déchets et résidus toxiques proviendraient bien de concessions de compagnies pétrolières de Shell et Total.

La présence de ces déchets, sans aucun traitement ni aucune mesure de confinement, est extrêmement préoccupante et fait craindre une contamination du sol, de l’air et des nappes phréatiques dont dépend la population autochtone des Mapuche. Ces derniers ont donc décidé de déposer une plainte contre cinq compagnies pétrolières qui seraient mises en cause : Total, Exxon, Pan American Energy, Pampa Energia et YPF.

Image satellite des décharges illégales à ciel ouvert de Vaca Muerta © PlanetScope (www.planet.com)

Des opérations illégales

Les déversements opérés pour le compte de Total et de ces compagnies seraient illégaux à au moins deux titres :

  • Ces déchets toxiques sont déversés à 5 kilomètres d’habitations, près du village d’Anelo où vivent les Mapuche, alors que la loi argentine impose une distance minimum de 8 kilomètres.
  • Les décharges sont creusées à même le sol, sans aucune mesure prise pour isoler les résidus pétroliers de la terre, contrairement aux obligations légales en Argentine.

Un fossé entre discours et pratiques réelles

Comme les représentants de la communauté Mapuche, nous souhaitons que la justice fasse la lumière sur cette affaire et que la responsabilité des géants pétroliers, à commencer par la compagnie française Total, soit clairement établie. Ces activités hautement polluantes, menées en toute illégalité, démontrent une fois de plus le gouffre entre les discours et engagements des dirigeants de Total sur le papier ou sous les projecteurs et les pratiques réelles du groupe dans l’ombre, au détriment de communautés isolées et vulnérables.

Les déchets issus de l’exploitation à gaz de schiste sont toxiques et peuvent se répandre dans le sol et l’eau © Greenpeace

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, n’a de cesse de marteler que son entreprise agit dans le respect des lois et des « meilleurs standards de sécurité et d’environnement ». Force est de constater que ce ne sont là que des beaux discours.

En dépit des promesses et des pseudo-garanties, les activités pétrolières non conventionnelles, que ce soit l’exploitation de gaz et pétrole de schiste (comme à Vaca Muerta), les sables bitumineux ou les forages en eaux très profondes (comme ceux envisagés à proximité du Récif de l’Amazone au Brésil ou en Guyane), représentent encore et toujours des menaces considérables pour l’environnement et doivent être abandonnées une fois pour toutes.





Commentaires (8)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

genest

certes, je suis horrifiée par ces photos mais en même temps je réfléchis: qui est responsable? n'est ce pas le consommateur qui passe à la pompe en toute quiétude, à son Carrefour super U ou autre sans la moindre conscience de ce qui se passe en amont de la chaine; à tous ceux qui prennent leur voiture pour poster une lettre ou acheter la baguette quotidienne , qui déposent les enfants à la porte de l'école tous ceux qui font goudronner le chemin et la cour devant la maison pour faire propre etc etc ces compagnies ne font que répondre à NOTRE demande sans cesse croissante , irraisonnée

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

EVE

Bonjour, Je pense comme beaucoup de Français, que nos politiques se moquent du monde, l'argent prioritaire sur tout, les responsables sont les dirigeants des compagnies, les équipes dirigeantes de notre pays, il faut condamner et faire payer , rendre l'argent pour réparer , pour soigner ... A l'heure où l'on veut faire payer les automobiles , il est temps aussi de penser aux avions qui polluent les hautes atmosphères , le kérosène non taxé !!! à qui(s) profitent les crimes, pourquoi vouloir faire disparaître l'homme ? A quoi bon les excursions sur MARS ?

1 réponse

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Flypef

Pourquoi toujours taper sur les entreprises françaises ? L'article parle de Total, certes, mais aussi de Exxon (USA), Pan American Energy Group (Argentine), Pampa Energia (Argentine), YPF (Argentine) et Shell (Anglo-Néerlandaise)... Les responsabilités semblent bien diluées ! Arrêtons de vouloir saccager à tout prix l'image française et ses entreprises !

2 réponses

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.