Ce matin, une quinzaine d’activistes de Greenpeace s’est invitée à la conf

Climat

Mondial de l’auto : Volkswagen nous enfume !

Ce matin, une quinzaine d’activistes de Greenpeace s’est invitée à la conférence de presse organisée par Volkswagen au Mondial de l’Automobile de Paris. Le constructeur allemand, premier en Europe, prend le plus grand soin de son image qu’il souhaite rendre la plus verte possible : Greenpeace était là pour gripper cette belle machine à fumée.

Des activistes ont d’abord déployé une banderole « Volkswagen nous enfume ! » depuis le plafond, juste au-dessus du stand de Volkswagen et de la tête du PDG de la marque, en train de prononcer son discours.


copyright Greenpeace Marc Lebrun

Ensuite, Greenpeace a fait… fumer une Golf 7 présente sur le stand, dont la présentation au grand public est l’un des événements phares du salon de Paris, grâce à un fumigène caché sous la voiture.


copyright Greenpeace David Robert Jones

Un écran de fumée pour cacher le vrai visage de Volkswagen

Alors que la commission européenne a proposé en juillet dernier de nouvelles règles pour réduire les émissions de CO2 des voitures en Europe et donc leur consommation, Volkswagen y accorde une grande attention… pour l’affaiblir au maximum et protéger ses intérêts de très court termes en continuant à produire des voitures lourdes et polluantes. (à lire en anglais ) !

Le géant automobile allemand est prêt à faire des efforts pour réduire les émissions de CO2 en Europe… mais à condition que cela se fasse très lentement. Et à condition aussi que le futur texte de loi inclut certains tours de passe-passe juridiques lui permettant d’échapper aux principales obligations de ce texte !

Une nouvelle occasion ratée : la Golf 7

La nouvelle Golf 7 aurait pu proposer le meilleure de la technologie existante afin de consommer sensiblement moins de carburant que l’ancienne Golf. Mais les progrès sont limités et l’automobiliste doit payer au prix fort l’option Blue Motion permettant d’accéder aux modèles de Golf 7 les plus sobres. Vous souhaitez consommer moins et protéger le climat ? Commencez par payer davantage vous répond Volkswagen ! De quoi dissuader la plupart des acheteurs.

Le constructeur allemand doit faire de réels efforts afin d’être à la hauteur de ses responsabilités de leader en Europe ! Le dérèglement climatique, dont les conséquences se multiplient à commencer par la disparition progressive de la banquise en Arctique, ne nous permet tout simplement pas de repousser ces efforts.

Greenpeace continuera à faire pression, au Mondial de l’Automobile comme ailleurs, tant que Volkswagen ne soutiendra pas une réglementation européenne ambitieuse concernant les émissions de CO2 des voitures et ne proposera des modèles plus sobres aux consommateurs. Vous-aussi, mobilisez-vous sur vwdarkside.com





Commentaires (23)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

behm

bravo

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

MBalkis

Bonjour. Nous, citoyens, sommes aussi responsables, en achetant par exemple des voitures diesel, dont il était pourtant facile de s'apercevoir il y a déjà longtemps, en creusant un peu la question, qu'elles étaient beaucoup beaucoup plus nocives que les essences, et que la pub des constructeurs vantant leur côté peu polluant pour la planète, car produisant moins de CO2, n'était qu'un gros mensonge par omission ! Et sur le long terme, on voit bien que l'argument financier ("je n'arriverai pas à payer mes déplacements si je prends une essence") ne tient pas puisque l'augmentation des prix a fait que le gasoil est plus cher maintenant que ne l'était l'essence il y a par exemple 3-4 années : les gens qui ont acheté une diesel à cette époque n'ont pas pour autant cessé de s'en servir faute d’argent ! Mais entre la peur des fins de mois difficiles, un certains égocentrisme – avec ce que j’économise sur le carburant, je peux me payer autre chose – et beaucoup de désinformation, les choses ne bougent pas beaucoup. Quantité de gens laissent tourner leur moteur à l’arrêt pendant 5-10 mn, le temps de téléphoner, d’attendre un ami ou d’acheter des cigarettes ; c’est de l’air vicié qu’ils produisent ainsi, tout à fait « gratuitement », pour le plaisir de rester bercé par le bruit du moteur, et que nous respirons ensuite ! Et qui pense à couper son moteur dans les embouteillages ou aux feux qui durent parfois plusieurs minutes ? J'habite Strasbourg depuis 10 ans, et j'ai pu constater que l'augmentation importante du nombre de diesels en ville s'accompagne d'une augmentation incroyable de la pollution.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Hulot

Continuez à mettre la pression sur les lobbies. Surtout sur celui du diesel qui nous fait crever !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE