[caption id="6598" width="780"][img class="size-img_blog" src="https://cdn.g

Climat

Mobilisé(e)s contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Le samedi 27 février 2016, nous serons des milliers à manifester à Notre-Dame-des-Landes contre le projet inutile d’aéroport. Greenpeace sera présente elle aussi, en réponse à l’appel des collectifs locaux. Notre organisation se joint ainsi aux nombreuses voix qui dénoncent un véritable non-sens environnemental et économique.

© Nicolas Chauveau / Greenpeace

Au lendemain de la COP21, il est en effet temps de passer des grandes déclarations aux actes et de mettre en marche la transition énergétique. Or, ce projet de construction est en contradiction totale avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixés par l’Accord de Paris et par la loi de transition énergétique votée l’été dernier. Il menace en outre plusieurs équilibres naturels locaux ainsi que l’activité de plusieurs agriculteurs.

Au-delà du non-respect des engagements politiques, ce projet nécessiterait des investissements qui seraient autant d’argent en moins pour la transition énergétique. Il est temps que le gouvernement cesse de tergiverser et prenne enfin la seule décision cohérente avec les discours tenus sur le climat : l’abandon de ce projet.

En général, nous sommes favorables à ce que les populations soient consultées sur tous les grands projets d’infrastructures susceptibles d’impacter l’environnement sur le long terme. Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour lancer cette consultation ? De plus, il est pour le moins étrange de vouloir limiter le périmètre du référendum annoncé aux seules populations locales, dans la mesure où l’impact environnemental de cet aéroport ne concernera pas que la Loire-Atlantique, les Pays de la Loire ou la Bretagne, mais bien la France entière et au-delà. Cette question peut être aujourd’hui tranchée sans détour du fait des engagements pris lors de la COP21 et des objectifs de la loi sur la transition énergétique votée l’année passée.

Et puis ce n’est même pas la question, dans le fond : deux mois après la COP21, il est indécent même d’envisager la construction d’un tel aéroport, consultation populaire ou pas. Si vous souhaitez vous aussi exprimer votre opposition à ce projet climaticide, rejoignez nos militants demain à 9h45 pour ceux qui seront sur place à “Quatre Nations” (cf plan ci-dessous) et n‘hésitez pas à signer l’appel en ligne.

Capture

Commentaires (6)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

billy

Merci a vous de soutenir ce combat, j'espère de tous cœur que le bon sens primera sur l'argent...

cressever annie

Tenez bon. Je ne peux me déplacer, mais vous avez tout mon soutien. C'est trop important de ne pas supprimer les zones humides, de laisser la terre aux paysans et d'arrêter de polluer notre planète pour une histoire de gros sous. Annie

citoyenne

Comment les gouvernements peuvent ils encore engager des dépenses pharaoniques pour des projets "antiplanète " ? après les crises financières, systémiques, et mondiales dont nous sommes tous victimes ?! Mais sur quelle planète vivent il ? on a besoin de champs bio pour rouvrir des perspectives dans le futur et nourrir nos enfants! Qui prend l'avion ? les paysans, les chômeurs, les smicards, les pauvres ??? décision d'une élite pour son propre camp et sa descendance ! Et ce n'est pas dans leur jardin !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.